Témoignage de Jean-Pierre Squillari, ancien responsable de la caserne des pompiers d'Aubagne

temoignage de jean pierre squillari ancien responsable de la caserne des pompiers d aubagne

S’engager à soutenir un candidat à l’élection municipale n’est pas une chose à prendre à la légère. En effet à l’heure où l’administration française s’éloigne de plus en plus du citoyen, à l’heure où les services publics périclitent, à l’heure ou de gigantesques monstres centralisateurs réduisent à une portion congrue l’indépendance du Maire,  la commune est l’échelon administratif le plus immédiat.

Pour cela, le futur Maire doit avoir un contact étroit avec la population. Il doit connaître les différentes péripéties qui ont jalonné la vie de sa future commune, il doit sentir son pouls afin de détecter la moindre alerte, les problèmes posés, les différentes requêtes, afin de les résoudre ou tout au moins s’attacher à supprimer ou réduire les injustices, et les inégalités. Pour cela, il est impératif de sortir de sa tour d’ivoire du boulevard Jean Jaurès et être au contact avec ses administrés.

Magali Giovannangeli a toutes les qualités pour mener à bien ces différentes taches et bien d’autres encore, elle l’a prouvé comme Présidente de l’agglo. Les réalisations, les différents projets élaborés sous sa présidence ont pratiquement tous été maintenus même si certains ou certaines s’en attribuent la paternité.

Je ne veux pas rentrer dans le débat « on veut des têtes nouvelles », argument facile mais tout a fait improductif lorsqu’on sait que le bilan a été largement positif alors que Magali était en charge de responsabilité sous l’ancienne mandature. Un exemple parmi tant d’autres, l’article de Paul Molga du journal les Echos qui félicitait « le pays d’Aubagne » de protéger les terres fertiles « …l'agglomération a ainsi sauvé de la spéculation plus de 870 hectares… *»

Ceci n’est qu’une partie du travail colossal effectué par l’équipe de Magali.

J’espère de tout cœur qu’un soir de mars, je puisse féliciter Magali pour sa victoire aux élections municipales.

  

Lieutenant-Colonel Jean-Pierre SQUILLARI

 

* Journal « Les échos » du 5 Mars 2012