Démocratie et Référendum d'Initiative Citoyenne

Démocratie et référendum d'initiative citoyenne

Souvent le mot démocratie est galvaudé, prétexte pour répliquer à des formes d’aspirations de gens comme pour s’insurger sur tel ou tel propos de leur part. La démocratie participative demeure un modèle de participation aux responsabilités publiques que nous avons la charge de mettre en œuvre pour les citoyens que nous sommes.

Vivre ensemble, nous demande d’avoir une perception du partage des décisions, prises dans l’intérêt public.

De plus en plus les concitoyens refusent le diktat, l’injonction, comme réponse aux difficultés croissantes. D’ailleurs, les décisions discriminatoires, au nom du peuple par les élus de la République passent mal. L'état de droit est remis en cause, le modèle de société devient la chose d’un petit nombre, alors que la rue s’exprime avec force pour des changements audacieux, pour mieux vivre.

La perte de confiance s’est traduite par le recul de la participation aux scrutins électoraux. Puis les gens ont demandé le droit de censurer les politiques arbitraires des élus ; d'où la demande du Référendum d'Initiative Citoyenne qui peut permettre d'aller jusqu'à à la révocation de ceux qui pensent avoir tous les droits pendant leur mandat.

Certains verront dans le Référendum d'Initiative Citoyenne (RIC) une manière de gouverner, d’autres veulent participer jusqu’au bout au processus démocratique.

C'est peut être ça la démocratie, non ?

Pour ma part, je pense qu'il est difficile de demander à un citoyen d’être acteur et décideur de sa vie, sans lui permettre d’exprimer son désaccord ou son accord sur tous les sujets qui bouleversent son existence.

La peur de l’autre ne doit pas s’illustrer dans les urnes, c’est l'intelligence humaine qui doit nous conduire à vivre ensemble.

Serge Staquet
Aubagne La Commune - Rassemblé.e.s pour Aubagne

 

 

Articles récents

  • Gazay refait les mêmes promesses qu'en 2014 +

    Pas loin de 500 personnes ce jeudi 20 février à l'Espace des Libertés pour écouter le maire et son équipe nous présenter ce qu'ils appellent un "projet de ville" et qui n'est rien d'autres que la reprise des promesses du candidat Gazay que le maire Gazay n'a pas tenues. Lire la suite
  • Gazay privatise tout… jusqu’à sa campagne électorale ! +

    Depuis 2014, on sait  la mission que s’est assignée le maire LR d’Aubagne : livrer aux intérêts privés les terrains arborés, le patrimoine et les services publics de la ville. Nul besoin d'être "Medium" pour savoir ce qu'il fera si, par malheur, il est réélu. Lire la suite
  • Sondage : Joëlle Mélin arrive ! +

    Un sondage qui vient de nous parvenir confirme, après l'élection présidentielle de 2017 et les européennes de 2019, la place prépondérante du Rassemblement National à Aubagne. Lire la suite
  • Enfin un point d'accord avec la Macronie ! +

    Interview politique sur LCI du 12/02/20, invitée  : Amélie de Montchalin, secrétaire d'Etat aux Affaires Européennes. Sujet : En France, les Municipales des 15 et 22 Mars 2020. Lire la suite
  • Sylvia Barthélémy n'est pas une visionnaire +

    La vie politique de Sylvia Barthélémy à Aubagne est caractérisée par deux traits essentiels : elle perd tout le temps et elle se trompe avec la même régularité. Nous avons extrait quelques-unes de ses prises de position qui marquent son absence totale de vision stratégique sur des questions essentielles du territoire. Lire la suite
  • Gazay va-il oser ? +

    Entre les claquements de portes, les mises à l'écart, les menaces de "révélations" et les tentatives de débauchages ratées, on sait que l'élaboration de la liste de Gazay pour les prochaines municipales s'est construite dans la douleur. Lire la suite
  • Aubagne 2020 : la délinquance explose +

    Nous avons déjà fait état de la vingtaine de cambriolages subis par des foyers aubagnais depuis le début janvier 2020. Cela correspond à un record national au regard de la taille de la commune, mais, depuis, d'autres chiffres viennent encore aggraver ce premier constat. Lire la suite
  • 1