Grandjean désigné tête de liste par son groupe

grandjean designe tete de liste par son groupe

Jeudi 17 octobre, une assemblée des militants d'Europe Ecologie - Les Verts, des groupes d'Aubagne Est et Aubagne Charrel de La France Insoumise (le groupe Aubagne Centre s'en étant écarté, les groupes Tourtelle, Aubagne Garlaban et AIIA ayant fait le choix d'Aubagne La Commune) devait désigner leur tête de liste pour "Aubagne Alternative 2020 / Aubagne en Commun".

Une trentaine de participants étaient présents. Après de très longues minutes de discussion (certains voulaient rester sur "notre tête de liste c'est le programme", d'autres affirmaient nécessaire de prendre plus de temps, d'autres souhaitaient définir le profil du candidat idéal avant la désignation, ...), les personnes présentes ont dû se prononcer sur un "quatuor" (Grandjean, Cheriet, Draoui, Saivet). Chacun pouvait donc voter pour plusieurs personnes.

Au final, Grandjean termine devant Cheriet, avec seulement 3 voix de plus. La décision a été prise, alors, de désigner Denis Grandjean tête de liste de Aubagne en Commun. Dans la confusion et avec beaucoup d'amertume au dire d'un certain nombre de militants de La France Insoumise.

Au sortir de la réunion, vers 22h, on entendait certains dire "il y a des gens qu'on n'avait jamais vu qui sont venus uniquement pour voter, cela ressemble à ce qu'on a reproché à d'autres" ou "il y a une adhérente de EE-LV qui a fait venir toute sa famille" et encore "le programme plus personne n'y a fait référence". D'autres regrettent que le chef de file désigné par l'Assemblée Générale de La France Insoumise le 24 septembre soit resté sans voix.

Il semble même que quelques militants, désabusés, s'apprêtent à quitter le groupe.

Si on y rajoute qu'après le recours du groupe Aubagne Centre, le comité électoral national de La France Insoumise a décidé d'ajourner la décision de valider l'AG du 24 septembre qui avait désigné les chefs de file (Miguel et Saivet) ainsi que la stratégie d'alliance avec EE-LV, l'auberge n'est pas encore prête de se vider.

Bob Acad

 

Articles récents

  • Aubagne : redressement judiciaire pour l'entreprise Canavese +

      La fermeture de certains marchés de la restauration collective a aggravé les difficultés que connaît le groupe Canavese depuis presque 3 ans. Son président, Gérard Canavese, a choisi de placer l'entreprise en redressement judiciaire. Ce qu'a accepté le Tribunal de Commerce de Marseille. Lire la suite
  • Covid-19 : mobilisation individuelle et collective +

    La réponse à la crise sanitaire que nous connaissons nécessite une mobilisation individuelle et collective face à un véritable fléau pour l’humanité entière. Marcel Touati, médecin, responsable santé du PCF 13, tente une réflexion à haute voix pour un débat pluriel et pluraliste. Lire la suite
  • Gazay : la honte ! +

    Gazay et son équipe se félicitent de l'arrivée, opportune pour leur survie, du Covid-19. Cela ne sent pas bon mais les bruits insistants venant de la sphère proche du maire semblent bel et bien tirer le positif de cette situation : report des élections, le temps que Gazay se refasse une Lire la suite
  • Et les salariés de la grande distribution ? +

    A Aubagne, la place des salariés de la grande distribution est importante. Il faut penser à eux et les accompagner immédiatement. Depuis le début de la catastrophe sanitaire, et de manière accrue ces tous derniers jours, les "petites mains" du secteur du commerce (caissières et caissiers, livreurs, manutentionnaires, agents d'entretien....) Lire la suite
  • Macron et Gazay confirment le Bricolage +

    Nous avons depuis quelques jours eu l’occasion, au regard de l’amplification de la catastrophe sanitaire (ce n’est déjà plus une crise, c’est pire que cela ….), de jeter un regard lucide sur les réponses nationales et locales qui sont apportées et de faire part de nombreuses propositions complémentaires, à destination de Lire la suite
  • Municipales : Raymond Lloret précise sa position +

    Quelques jours après le 1er Tour des municipales, Ramond Lloret et ses colistiers-ières appelaient à "faire barrage à la droite libérale et à sa politique de privatisation de nos services publics et à l'extrême droite qui restera toujours mon principal adversaire". Dans La Provence du 26 mars, Raymond Lloret précise Lire la suite
  • Menteurs ! +

    Depuis le début de la crise sanitaire, on nous appelle à l'union nationale pour combattre le virus. Cet appel est juste et justifié. Le combat pour la vie, pour la santé de toutes et tous passe au-dessus de toutes les autres contingences, de toutes les divergences et oppositions, même les Lire la suite
  • 1