Un militant communiste et les élections

Des réunions tout azimut, pour la gauche en vue des municipales où des décisions semblent avoir été prises avec des leaders pratiquement désignés. Est-ce que cela satisfait tout le monde ? J'en doute, et comme l'union est un combat, faisons en sorte de ne pas abdiquer avant que l'on n'ait pas tout tenté.

Pour l'instant rien de bien concret pour permettre aux citoyens de s'emparer d'un projet face à une bataille qui s'annonce rude.

À l'heure actuelle, je crois connaître les atouts pour espérer peut-être gagner une élection. Mais une certitude si la situation devait perdurer, comment perdre la prochaine échéance.

Face à une droite toujours aussi solide, et un Rassemblement National en embuscade, seul le rassemblement de toutes les forces de gauche doit être le fil conducteur.
Sachant que la Métropole ou le Département réduiront à court terme le pouvoir de décision des Maires et des communes, promettez que ce que vous pourrez tenir et pas de surenchères qui pourraient s'avérer vaines.

Faites taire vos égos, ne cherchez pas à marquer des points pour vos carrières personnelles, devenez des citoyens comme tout le monde, présents au quotidien pour améliorer les conditions de vie de vos concitoyens.

Bannissez les règlements de compte, les questions personnelles pour ne pas faire dire à ceux qui nous observent « S'ils se battent autant, c'est que la place est bonne ».

Toutes divisions laisseraient des traces et le trouble chez le peuple de gauche. Que personne ne reste sur le bord de la route.

Si depuis des années, il n'y a pas eu des lendemains qui chantent, faisons en sorte qu'au lendemain des municipales, on ne chante pas la valse des regrets...

Rassemblons nous sans à priori.

Un militant communiste aubagnais inquiet (qui souhaite garder l'anonymat)

Articles récents

  • Covid-19 : premier décès à Aubagne +

    Hier, 3 avril, le maire, dans une vidéo postée après 18h, nous apprend que le premier décès dû au Covid-19 a été enregistré à Aubagne, après avoir affirmé que la situation était parfaitement maîtrisée dans notre ville. Un post précédant la vidéo nous informait que le 1er magistrat de la Lire la suite
  • Aubagne : redressement judiciaire pour l'entreprise Canavese +

      La fermeture de certains marchés de la restauration collective a aggravé les difficultés que connaît le groupe Canavese depuis presque 3 ans. Son président, Gérard Canavese, a choisi de placer l'entreprise en redressement judiciaire. Ce qu'a accepté le Tribunal de Commerce de Marseille. Lire la suite
  • Covid-19 : mobilisation individuelle et collective +

    La réponse à la crise sanitaire que nous connaissons nécessite une mobilisation individuelle et collective face à un véritable fléau pour l’humanité entière. Marcel Touati, médecin, responsable santé du PCF 13, tente une réflexion à haute voix pour un débat pluriel et pluraliste. Lire la suite
  • Gazay : la honte ! +

    Gazay et son équipe se félicitent de l'arrivée, opportune pour leur survie, du Covid-19. Cela ne sent pas bon mais les bruits insistants venant de la sphère proche du maire semblent bel et bien tirer le positif de cette situation : report des élections, le temps que Gazay se refasse une Lire la suite
  • Et les salariés de la grande distribution ? +

    A Aubagne, la place des salariés de la grande distribution est importante. Il faut penser à eux et les accompagner immédiatement. Depuis le début de la catastrophe sanitaire, et de manière accrue ces tous derniers jours, les "petites mains" du secteur du commerce (caissières et caissiers, livreurs, manutentionnaires, agents d'entretien....) Lire la suite
  • Macron et Gazay confirment le Bricolage +

    Nous avons depuis quelques jours eu l’occasion, au regard de l’amplification de la catastrophe sanitaire (ce n’est déjà plus une crise, c’est pire que cela ….), de jeter un regard lucide sur les réponses nationales et locales qui sont apportées et de faire part de nombreuses propositions complémentaires, à destination de Lire la suite
  • Municipales : Raymond Lloret précise sa position +

    Quelques jours après le 1er Tour des municipales, Ramond Lloret et ses colistiers-ières appelaient à "faire barrage à la droite libérale et à sa politique de privatisation de nos services publics et à l'extrême droite qui restera toujours mon principal adversaire". Dans La Provence du 26 mars, Raymond Lloret précise Lire la suite
  • 1