Municipales : entretien avec Alexandre Latz, Place Publique


 

Rencontre matinale, ce jeudi 10 octobre, autour d'un café en centre-ville d'Aubagne, avec Alexandre Latz, responsable départemental de "Place Publique", qui a animé la réunion unitaire du 7 octobre à l'Espace Ambroise Croizat.

Un jeune homme de 39 ans, ingénieur agronome, "vigneron" dit-il, il exploite un vignoble familial et gère une PME de 40 salariés qui intervient dans le domaine de l'agriculture.

Il vient du Var et il est installé à Aubagne depuis 5 ans. Le choix de son adhésion à Place Publique tient sur trois critères :

- des paroles simples et directes sur l'urgence climatique et sociale

- la crédibilité de la parole publique par le choix de portes paroles en lien direct avec les sujets traités

- le choix de se rassembler quand on porte les mêmes idées, "au moins à 80%" précise-t-il. 

Il n'est pas pour le cartel des partis, "mais il faut que les citoyens et les partis trouvent leur place". "C'est mieux de se rassembler au premier tour, on sait ce que valent les accords entre deux tours".

Avec ses yeux, un peu extérieur, il a décelé à Aubagne "une grande vivacité de la gauche qu'on ne trouve pas ailleurs. Dommage que les principaux concernés ne le voient pas ou ne le mesurent pas assez".

Son credo aujourd'hui, travailler pour rassembler. "Tout le monde est d'accord pour une liste citoyenne, avec la place à chaque organisation, de forts marqueurs à gauche et une grande préoccupation environnementale et sociale, il n'y a plus qu'à décider de se rassembler".

Il sait bien, en même temps, que ce n'est pas le fond qui pose problème. Il pointe deux questions "les histoires communes des uns et des autres et les rancoeurs passées dont il faut se débarrasser et la nécessité de trouver une méthode dynamique pour désigner la tête de liste et la liste".

Il affirme qu'il est nécessaire sur cette question de "se positionner vite et sans peur". Il appelle tous les acteurs à venir y travailler ensemble.

A titre personnel, il ne veut pas concourir pour la tête de liste, même pas pour être candidat, il a une seule obsession "une liste unique citoyenne, progressiste et écologiste au premier tour des prochaines élections municipales".

Il ajoute "quand on veut être candidat, les égos sont nécessaires, il faut simplement les mettre dans une dynamique commune et collective".

Pour la réponse attendue lundi pour toutes les orgas, Place Publique a déjà fait son choix, ce sera : "Le rassemblement, nous, nous en sommes".

Il conclut par un appel : "Se rassembler ce n'est que du plus pour tout le monde. Ne restez pas à l'extérieur, venez à l'intérieur travailler pour surmonter tous les obstacles".

Convivial, la parole directe et franche, loin de la langue de bois ou du détournement de questions, il respire l'honnêteté et la sincérité des convictions. Au final, après quelques minutes avec lui, vous avez l'impression de le connaître depuis des années.

Il va participer à faire du bien à Aubagne.

Propos recueillis par Claude Bernardi

 

 

 

 

 

 

 

SOUTENEZ MÈFI!

Soutenir Mèfi! c'est nous aider à vous donner une information de qualité, libre de toute contingence. Le montant est libre et vous deviendrez ainsi membre de soutien de notre association.

Montant
 EUR

Articles récents

  • Loto de soutien à l'Appel des Cent +

    Le samedi 26 octobre à 14h30, l'Appel des Cent vous donne rendez-vous au Cercle de l'Harmonie pour son loto. Lire la suite
  • Changer la donne à Aubagne ! +

    La Rédaction de Mèfi  vous donne à lire in extenso le communiqué de presse d'Aubagne La Commune suite à la défection de la mouvance Denis Grandjean lors de la réunion du 21 octobre. Lire la suite
  • Le rassemblement des forces progressistes avance et Grandjean s'en va de nouveau +

    S'il fallait résumer la réunion de travail de ce lundi 21 octobre des forces politiques de gauche, progressistes et écologistes, on pourrait le faire en mettant l'accent sur une volonté de rassemblement qui n'a jamais été exprimée avec autant de force. De plus en plus de citoyens, d'associations et d'organisations Lire la suite
  • On a nettoyé l'Huveaune... et après ? +

    Cette semaine encore, Mèfi se fait l'écho des propositions de Jean Reynaud. Garder l'Huveaune propre doit devenir une priorité du Syndicat de l'Huveaune et des propriétaires des rives de notre fleuve. Les élus ont un rôle primordial à jouer. Lire la suite
  • Grandjean désigné tête de liste par son groupe +

    Jeudi 17 octobre, une assemblée des militants d'Europe Ecologie - Les Verts, des groupes d'Aubagne Est et Aubagne Charrel de La France Insoumise (le groupe Aubagne Centre s'en étant écarté, les groupes Tourtelle, Aubagne Garlaban et AIIA ayant fait le choix d'Aubagne La Commune) devait désigner leur tête de liste pour Lire la suite
  • L'AFC étrillée, l'OM occupe la 4ème place +

    En Ligue 1, le QSG expulse deux joueurs de l'équipe adverse et triomphe à Nice (1 à 4). Malgré ou à cause de Garcia, Lyon, sur son terrain, ne peut faire que match nul face à Dijon (0 à 0). Reims bat Montpellier (1 à 0), Toulouse fait de même Lire la suite
  • Des communistes aubagnais pour l'union +

    Une lettre pétition signée par plus de 30 communistes de la section d'Aubagne du Parti Communiste Français a été envoyée au secrétaire fédéral pour s'inquiéter d'une élection municipale à Aubagne avec la présence de plusieurs listes de gauche. Lire la suite
  • 1