Conduire le rassemblement

conduire le rassemblement

Souvent, lorsque l'on commence à apprendre à conduire, on a quelques problèmes. On met le contact, jusque là tout va bien. On embraye et on passe la première, tout continue à baigner. On essaye de partir, et puis là on cale.

Voilà que l'on recommence et le résultat est le même. Après une nouvelle tentative infructueuse, on se tourne vers le moniteur d'auto-école qui nous regarde en souriant, nous tape sur l'épaule et nous suggère de penser à lever le frein à main.

Dans notre démarche de rassemblement tellement nécessaire, nous avons mis le contact, jusque là tout va bien. Nous avons embrayé, tout continue à baigner. Nous avons essayé de partir, et là nous calons.

En effet une première réunion a permis le contact de certaines forces en présence. Une deuxième on a embrayé et nous nous sommes parlés. Mais là on a le sentiment de caler car on hésite à enlever le frein à main.

Ce frein, me semble-t-il, c'est la désignation de la tête de liste.

Deux visions sont en opposition :

  • Faisons un programme, peu importe qui le représentera.

  • Décidons tout de suite de choisir la tête de liste.

Oui le programme est bien sûr important. Mais n'est-ce pas une exigence de militants (encartés ou pas) engagés politiquement ?

Que pense et que demande la population par rapport à notre petit groupe d'initiés ?

Cette population est-elle plus intéressée par le programme ou par les personnes qui le porteront ? Les deux mon capitaine me direz vous, mais l'essentiel est de savoir la motivation première. Au vu du résultat des dernières élections municipales, je ne suis pas persuadé que le programme était la motivation première des personnes qui ont voté.

Que se passera-t-il si après avoir travaillé sur le programme (la réunion du 7 octobre a démontré qu'une grande majorité de propositions avaient un large assentiment) nous nous apercevions que nous ne pouvons pas aller plus avant à cause du frein sur la tête de liste ?

Nous semblons ignorer qu'il faudra une tête de liste !

Il me paraît donc nécessaire avant toutes choses de lever le frein qui pend sur nos têtes comme une épée de Damoclès.

La proposition de définir le profil de celle ou celui qui portera le programme est certes importante, mais nous devons très rapidement désigner celle-là ou celui-ci.

Puisqu'une fois de plus, la réunion du 7 octobre fait apparaître que le programme nous l'avions dans ses grandes lignes.

Il est temps de commencer la campagne électorale vis à vis de la population et non en interne comme nous le faisons actuellement.

Maurice Marsiglia

membre d'Aubagne la Commune 

 

SOUTENEZ MÈFI!

Soutenir Mèfi! c'est nous aider à vous donner une information de qualité, libre de toute contingence. Le montant est libre et vous deviendrez ainsi membre de soutien de notre association.

Montant
 EUR

Articles récents

  • Gazay : des voeux de fin de règne +

    Moins de 400 personnes aux vœux de Gazay ce vendredi 17 janvier. Jamais depuis 40 ans une cérémonie de voeux d'un maire d'Aubagne n'avait vu aussi peu de monde. Pire, seulement 22 conseillers municipaux de la majorité présents sur les 32 élus. Bien sûr absence de Barthélémy, mais aussi disparition Lire la suite
  • Barthélémy rate ses vœux +

    A peine 80 personnes, ce jeudi 16 janvier, devant le local de campagne, pour les vœux de Sylvia Barthélémy, la candidate de La République En Marche. La dynamique de la victoire ne semble pas être dans ce camp. Lire la suite
  • Barthélémy : mensonges et omissions +

    Sur un tract distribué par les militants de Sylvia Barthélémy nous trouvons au recto une critique de tout ce qu'elle a cautionné avec Gazay (lire "Barthélémy dézingue Gazay") et au verso tout ce qu'elle a réalisé ... mais c'est truffé de mensonges et d'omissions. Lire la suite
  • Le RCA gagne encore, match nul pour l'AFC, l'OM creuse l'écart +

    En Ligue 1, avec un peu de réussite, l'OM s'impose à Rennes (0 à 1), Lyon bat Bordeaux (1 à 2), Angers fait match nul face à Nice (1 à 1), Montpellier fait une bonne affaire à Amiens (1 à 2). Nantes se déplace à Saint-Etienne pour gagner (0 à Lire la suite
  • Barthélémy dézingue Gazay +

    Dans un tract distribué cette semaine, Barthélémy, la candidate de Macron et de La République En Marche, reprend tout ce qu'affirme Mèfi depuis 6 ans pour conclure : "M. le Maire (NDLR : il s'agit de Gazay) le compte n'y est pas". Lire la suite
  • Joëlle Mélin (RN) candidate au poste de maire +

    Fin du suspens, c'est bien Joëlle Mélin qui conduira la liste du Rassemblement National pour les prochaines élections municipales à Aubagne. Lire la suite
  • Première en France : une campagne électorale neutre pour l'empreinte carbone +

    Ce jeudi 9 janvier, après une journée de grève et de manifestations contre la réforme des retraites, la salle Ambroise Croizat à l'Espace des Solidarités était archi-comble pour accueillir les voeux de la liste "Rassemblé·e·s pour Aubagne" conduite par Magali Giovannangeli. Lire la suite
  • 1