Conduire le rassemblement


conduire le rassemblement

Souvent, lorsque l'on commence à apprendre à conduire, on a quelques problèmes. On met le contact, jusque là tout va bien. On embraye et on passe la première, tout continue à baigner. On essaye de partir, et puis là on cale.

Voilà que l'on recommence et le résultat est le même. Après une nouvelle tentative infructueuse, on se tourne vers le moniteur d'auto-école qui nous regarde en souriant, nous tape sur l'épaule et nous suggère de penser à lever le frein à main.

Dans notre démarche de rassemblement tellement nécessaire, nous avons mis le contact, jusque là tout va bien. Nous avons embrayé, tout continue à baigner. Nous avons essayé de partir, et là nous calons.

En effet une première réunion a permis le contact de certaines forces en présence. Une deuxième on a embrayé et nous nous sommes parlés. Mais là on a le sentiment de caler car on hésite à enlever le frein à main.

Ce frein, me semble-t-il, c'est la désignation de la tête de liste.

Deux visions sont en opposition :

  • Faisons un programme, peu importe qui le représentera.

  • Décidons tout de suite de choisir la tête de liste.

Oui le programme est bien sûr important. Mais n'est-ce pas une exigence de militants (encartés ou pas) engagés politiquement ?

Que pense et que demande la population par rapport à notre petit groupe d'initiés ?

Cette population est-elle plus intéressée par le programme ou par les personnes qui le porteront ? Les deux mon capitaine me direz vous, mais l'essentiel est de savoir la motivation première. Au vu du résultat des dernières élections municipales, je ne suis pas persuadé que le programme était la motivation première des personnes qui ont voté.

Que se passera-t-il si après avoir travaillé sur le programme (la réunion du 7 octobre a démontré qu'une grande majorité de propositions avaient un large assentiment) nous nous apercevions que nous ne pouvons pas aller plus avant à cause du frein sur la tête de liste ?

Nous semblons ignorer qu'il faudra une tête de liste !

Il me paraît donc nécessaire avant toutes choses de lever le frein qui pend sur nos têtes comme une épée de Damoclès.

La proposition de définir le profil de celle ou celui qui portera le programme est certes importante, mais nous devons très rapidement désigner celle-là ou celui-ci.

Puisqu'une fois de plus, la réunion du 7 octobre fait apparaître que le programme nous l'avions dans ses grandes lignes.

Il est temps de commencer la campagne électorale vis à vis de la population et non en interne comme nous le faisons actuellement.

Maurice Marsiglia

membre d'Aubagne la Commune 

 

SOUTENEZ MÈFI!

Soutenir Mèfi! c'est nous aider à vous donner une information de qualité, libre de toute contingence. Le montant est libre et vous deviendrez ainsi membre de soutien de notre association.

Montant
 EUR

Articles récents

  • Audace écologique et proximité : le rôle indispensable du service public territorial +

    J'ai connu un service public territorial où la majorité des agents étaient motivés, engagés au service de la population. Chacun connaissait le fondement du service public, sa mission et son rôle. Depuis 2014, le personnel a été en grande partie renouvelé par du personnel contractuel n'ayant aucune notion de service Lire la suite
  • Conseil municipal : on aiguise les couteaux +

    Nous avons assisté au premier conseil municipal de campagne électorale, et ce en plusieurs occasions, nous y reviendrons dans ce compte-rendu. En commençant par une présence importante des élu-e-s et notamment par le retour de Mme Mélin que nous n'avions pas vue depuis quelques temps. Lire la suite
  • L'Humain d'abord +

    Pour Aubagne et ses habitant·e·s la liste des sujets à améliorer est vaste. La prochaine mandature devra être à la hauteur des enjeux de demain. Lire la suite
  • Municipales : que vont faire les gilets jaunes d'Aubagne ? +

    Mercredi 13 novembre, les gilets jaunes d'Aubagne qui depuis un an se retrouvent au péage de Pont de l'Etoile s'étaient donné rendez-vous pour réfléchir aux conditions et à la forme de leur présence pour les futures élections municipales à Aubagne. Lire la suite
  • La Provence en campagne +

    Mercredi 13 novembre, la réunion du conseil municipal avait à son ordre du jour le vote du Rapport d'Orientations Budgétaires 2020. A 4 mois des élections municipales, c'était bien sûr pour les divers groupes d'élus l'occasion de rentrer en campagne. Dans son compte rendu du 14 novembre, La Provence en Lire la suite
  • Des cantines bio à Aubagne +

    La nourriture de nos bambins est un sujet très en vogue partout en France. Certaines municipalités ont tenté le 100 % bio pour le plus grand bonheur des familles et des enfants. Les médias en font leur cheval de bataille, alors pourquoi pas à Aubagne ? Lire la suite
  • Le Napollon, un restaurant à connaître +

    "Le hasard fait bien les choses" dit-on. Pas sûr que cela soit toujours vrai. Mais le hasard qui nous a conduit au restaurant situé sur le bord de la RN 96 à Napollon et qui s'appelle "Le Napollon" a réussi son coup. Lire la suite
  • 1