Aubagne : l'urgence budgétaire relative made in Gazay

En 2014, Gérard Gazay et ses colistiers usaient et abusaient de l'argument budgétaire pour accéder au pouvoir. Argument maintes fois repris depuis pour justifier leurs promesses non tenues, leurs retards et leurs mensonges.
 
Pourtant, une mesure simple aurait permis d'accorder un tant soit peu de crédit à leur discours alarmiste. Et pour savoir de quoi je parle, il faut lever les yeux vers le ciel.
Laissons le bon dieu à ses famines et ses guerres par-delà le monde et arrêtons notre regard sur la Sainte-Baume.
 
A Plan d'Aups, dès son élection en 2015, le maire sans étiquette Gilles Rastello a instauré une règle : pas d'indemnité les premières années et des indemnités réduites dans la seconde partie du mandat.
 
Il faut dire que la situation de la commune était véritablement désespérée. La Préfecture avait retoqué le budget du maire précédent et avait imposé au village, par décret, de mettre aux normes à grand frais sa station d'épuration, jugée obsolète. La dette de la commune explosait sans véritables rentrées d'argent garanties. La situation était autrement plus critique qu'à Aubagne où la Préfecture et la Cour Régionale des Comptes n'ont jamais remis en question la capacité de la commune à rembourser ce qu'elle devait.
 
Pendant ce temps, à Aubagne, Gérard Gazay embauchait de nouveaux cadres venus d'ailleurs à des salaires indécents, avec les résultats que l'on connaît, augmentant le coût de la masse salariale de la commune sans pour autant avoir embauché plus de monde ou augmenté les agents.
 
Vous noterez que depuis 2014, la ville sombre petit à petit dans un marasme et une léthargie des plus inquiétantes. C'est surtout la conséquence de choix politiques plus que de restrictions budgétaires car la commune a toujours un budget et une capacité à fonctionner.
 
Comment faire encore confiance à ces personnes capables de mentir aux électrices et électeurs (pour un peu de pouvoir) et de couler une ville jadis vivante à force de choix passéistes et idéologiques ?
 
Camille Alexandre

Articles récents

  • Aubagne : encore des commerces qui ferment +

    Le 18 juin prochain, l'épicerie fine, Gastronomaniak, installée au centre-ville d'Aubagne, au début de la rue Laget fermera ses portes. Lire la suite
  • Casier judiciaire : les candidats doivent s'engager ! +

    La confiance dans les élu-e-s est de plus en plus mise à mal. Depuis plus d'une décennie, les "affaires" qui ont défrayées la chronique des faits divers et qui impliquaient un élu-e n'ont pas cessé d'augmenter. Même si cela n'en concerne qu'une minorité, cela suffit à jeter le doute et Lire la suite
  • Mélin attaque Gazay +

    La député européenne RN Joëlle Mélin publie un communiqué où elle attaque la "gestion Gazay" sans ménagement. Lire la suite
  • Confirmation : Schipani est de retour +

    De temps en temps il arrive à Gérard Gazay de s'oublier et puis soudain de se dévoiler. Sa page Facebook, était ainsi particulièrement silencieuse depuis le début de la distribution des masques de la "famille Pretot". Soudain ce matin une vidéo publiée nous apporte son lot d'informations. Lire la suite
  • Gazay n'avance plus masqué : il ose tout... et Christine Pretot se réjouit +

    Gérard Gazay a sans doute cru, après le désastreux « masque-chaussette », que la commande des 50.000 masques réutilisables allait se dérouler sans vagues et redorer son blason. C’était sans compter sur la méfiance qui entoure ses actes. Il a tellement menti depuis 6 ans que tout ce qu’il fait, ou touche, Lire la suite
  • Insuffisances du maire d'Aubagne : les élus de gauche communiquent +

    Suite aux demandes avortées d'un véritable travail commun de tous les élus municipaux face à la crise sanitaire, les groupes de gauche au conseil municipal nous ont fait parvenir le communiqué ci-dessous. De leurs côtés, Sylvia Barthélémy pour le groupe UDI et Joëlle Mélin pour le RN ont fait parvenir Lire la suite
  • Aubagne : enfin, les "vrais" masquent arrivent +

    Huit jours après le déconfinement, la ville d'Aubagne va, enfin, du mardi 19 mai au samedi 23, distribuer un masque aux normes pour chaque Aubagnaise et chaque Aubagnais. Vous trouverez ci-dessous toutes les modalités de retrait. Lire la suite
  • 1