Municipales : entretien avec Jean-Marie Orihuel, Modem Aubagne

municipales entretien avec jean marie orihuel

Les prochaines élections municipales s'approchent. Mèfi a décidé de rencontrer quelques acteurs politiques locaux pour tenter de connaître leurs réflexions et positions sur cette prochaine échéance.

Jean-Marie Orihuel a bien voulu répondre à nos questions. Il est actuellement conseiller municipal d'opposition dans le même groupe que 3 élu.e.s socialistes.

Installé à Aubagne comme médecin généraliste depuis 1977, très investi dans le mouvement associatif de la villle, il finit par être élu conseiller municipal pour la première fois en 1995 sur une liste de droite conduite par Bernard Deflesselles. Sur un "coup de colère" dit-il pour "marquer mon mécontentement vis à vis de l'attitude de Tardito".

En 2008, rompant avec la liste de droite conduite par Barthélémy, il conduit une liste Modem autonome qui réalise le score de 8,04% au premier tour. Au deuxième tour, il se rallie à la liste de gauche dirigée par le communiste Daniel Fontaine sous les trois conditions qui lui sont proposées :

- condamner la politique nationale imposée par Nicolas Sarkozy

- refuser une éventuelle entrée dans la métropole marseillaise

- accepter tous les points du programme présentés par la liste de gauche au 1er tour

Malgré la condamnation publique de François Bayrou, l'accord se fait et il est élu adjoint à l'éducation accompagné d'une colistière, Josyane Royere.

Dans son cabinet médical situé à la Résidence Anjou, Jean-Marie Orihuel exerce encore son métier de médecin "à mi-temps", avance-t-il, avec un petit sourire malicieux "un mi-temps de médecin, 30 heures par semaine".

Toujours responsable local du Modem, il a mené campagne en 2017 pour Emmanuel Macron et pour Sylvie Brunet, candidate La République En Marche (LREM) aux législatives dans la circonscription Aubagne-La Ciotat.

Pour les prochaines municipales, il nous affirme "être en rupture avec LREM" parce que, dit-il, "la candidature de Sylvia Barthélémy est envisagée pour conduire la liste", il précise "elle attend son investiture pour septembre".

Interrogé par Mèfi, Bertrand Mas-Fraissinet, patron départemental de LREM, refuse de répondre et de confirmer cette hypothèse. Sans démentir non plus, ce qui laisse supposer que la démarche est déjà bien engagée.

Pour Jean-Marie Orihuel, pas question que le Modem soutienne la candidature de la présidente du territoire qu'il a rejetée en 2008, puis combattue.

Il a demandé l'investiture du Modem, il ne sait pas s'il l'obtiendra : "S'ils préfèrent la donner à Barthélémy ..."

Réfléchissant à haute voix, il nous fait part des deux possibilités qu'il envisage : "Ne rien faire", tout en précisant "que ce n'est pas dans ses habitudes" ou se lancer, comme en 2008, dans "une aventure personnelle avec celles et ceux qui voudront bien l'accompagner".

Pour nos lectrices et lecteurs, nous suivrons de près la décision qui sera prise. Remarquons cependant, qu'il n'y a pas que dans le camp "progressiste" que la dispersion est à l'ordre du jour.

Le Rassemblement National et Joëlle Mélin doivent commencer à se frotter les mains.

Propos recueillis par Claude Bernardi

 

 

 

 

 

Articles récents

  • Soirée Papa Noël de Gazay : morceaux choisis +

    Mèfi a rendu compte de la soirée du 20 février où le maire nous a (re)sorti de sa hotte de Père Noël toutes les promesses de 2014 dont aucune n'a été tenue. Revenons sur quelques moments, pour en rire ... ou en pleurer. Lire la suite
  • Les crèches Sodexo +

    Dans son catalogue 2020 des promesses électorales, Gazay nous informe qu'il va créer 3 nouvelles crèches, une halte garderie... Après 6 ans de diète, la ville va-t-elle se préoccuper de la petite enfance ? Non bien sûr, il ne s'agit pas de cela. Lire la suite
  • LREM dévoile sa liste "Pour Aubagne" +

    Sylvia Barthélémy qui a obtenu l'investiture des instances nationales de La République En Marche (mais La Retraite En Moins) a fait connaître ses colistiers ce vendredi 21 février au restaurant l'Argilla. Pas de surprise les représentants de LREM et des partis de droite, hors "Les Républicains", se taillent la part Lire la suite
  • Le Garage Burger +

    Le restaurant "Le Garage Burger" est un établissement de restauration rapide que vous devez absolument connaître. Situé à la sortie d'Aubagne, sur la droite en allant vers Napollon au 610 sur la D96, si vous êtes d'Aubagne ou des alentours, il faut vous offrir un déjeuner dans cet endroit au Lire la suite
  • Gazay refait les mêmes promesses qu'en 2014 +

    Pas loin de 500 personnes ce jeudi 20 février à l'Espace des Libertés pour écouter le maire et son équipe nous présenter ce qu'ils appellent un "projet de ville" et qui n'est rien d'autres que la reprise des promesses du candidat Gazay que le maire Gazay n'a pas tenues. Lire la suite
  • Gazay privatise tout… jusqu’à sa campagne électorale ! +

    Depuis 2014, on sait  la mission que s’est assignée le maire LR d’Aubagne : livrer aux intérêts privés les terrains arborés, le patrimoine et les services publics de la ville. Nul besoin d'être "Medium" pour savoir ce qu'il fera si, par malheur, il est réélu. Lire la suite
  • Sondage : Joëlle Mélin arrive ! +

    Un sondage confirmerait, après l'élection présidentielle de 2017 et les européennes de 2019, la place prépondérante du Rassemblement National à Aubagne. Lire la suite
  • 1