Municipales : entretien avec Jean-Marie Orihuel, Modem Aubagne


municipales entretien avec jean marie orihuel

Les prochaines élections municipales s'approchent. Mèfi a décidé de rencontrer quelques acteurs politiques locaux pour tenter de connaître leurs réflexions et positions sur cette prochaine échéance.

Jean-Marie Orihuel a bien voulu répondre à nos questions. Il est actuellement conseiller municipal d'opposition dans le même groupe que 3 élu.e.s socialistes.

Installé à Aubagne comme médecin généraliste depuis 1977, très investi dans le mouvement associatif de la villle, il finit par être élu conseiller municipal pour la première fois en 1995 sur une liste de droite conduite par Bernard Deflesselles. Sur un "coup de colère" dit-il pour "marquer mon mécontentement vis à vis de l'attitude de Tardito".

En 2008, rompant avec la liste de droite conduite par Barthélémy, il conduit une liste Modem autonome qui réalise le score de 8,04% au premier tour. Au deuxième tour, il se rallie à la liste de gauche dirigée par le communiste Daniel Fontaine sous les trois conditions qui lui sont proposées :

- condamner la politique nationale imposée par Nicolas Sarkozy

- refuser une éventuelle entrée dans la métropole marseillaise

- accepter tous les points du programme présentés par la liste de gauche au 1er tour

Malgré la condamnation publique de François Bayrou, l'accord se fait et il est élu adjoint à l'éducation accompagné d'une colistière, Josyane Royere.

Dans son cabinet médical situé à la Résidence Anjou, Jean-Marie Orihuel exerce encore son métier de médecin "à mi-temps", avance-t-il, avec un petit sourire malicieux "un mi-temps de médecin, 30 heures par semaine".

Toujours responsable local du Modem, il a mené campagne en 2017 pour Emmanuel Macron et pour Sylvie Brunet, candidate La République En Marche (LREM) aux législatives dans la circonscription Aubagne-La Ciotat.

Pour les prochaines municipales, il nous affirme "être en rupture avec LREM" parce que, dit-il, "la candidature de Sylvia Barthélémy est envisagée pour conduire la liste", il précise "elle attend son investiture pour septembre".

Interrogé par Mèfi, Bertrand Mas-Fraissinet, patron départemental de LREM, refuse de répondre et de confirmer cette hypothèse. Sans démentir non plus, ce qui laisse supposer que la démarche est déjà bien engagée.

Pour Jean-Marie Orihuel, pas question que le Modem soutienne la candidature de la présidente du territoire qu'il a rejetée en 2008, puis combattue.

Il a demandé l'investiture du Modem, il ne sait pas s'il l'obtiendra : "S'ils préfèrent la donner à Barthélémy ..."

Réfléchissant à haute voix, il nous fait part des deux possibilités qu'il envisage : "Ne rien faire", tout en précisant "que ce n'est pas dans ses habitudes" ou se lancer, comme en 2008, dans "une aventure personnelle avec celles et ceux qui voudront bien l'accompagner".

Pour nos lectrices et lecteurs, nous suivrons de près la décision qui sera prise. Remarquons cependant, qu'il n'y a pas que dans le camp "progressiste" que la dispersion est à l'ordre du jour.

Le Rassemblement National et Joëlle Mélin doivent commencer à se frotter les mains.

Propos recueillis par Claude Bernardi

 

 

 

 

 

SOUTENEZ MÈFI!

Soutenir Mèfi! c'est nous aider à vous donner une information de qualité, libre de toute contingence. Le montant est libre et vous deviendrez ainsi membre de soutien de notre association.

Montant:
 EUR

Articles récents

  • Faites la Paix ! +

    Il y a des valeurs qui font partie du patrimoine culturel d’Aubagne. La Paix en est un bel exemple. La Fête de la Paix, malgré toutes les embuches dressées sur son chemin, sera à nouveau et pour la 31ème fois, l’évènement culturel, à Aubagne, ce samedi 21 Septembre. Lire la suite
  • Gelati Nino est à vendre ! +

    Si vous arrivez à vous frayer un chemin au milieu des travaux de réfection de la chaussée autour de l'Horloge, vous pouvez apercevoir sur la vitrine du glacier "Gelati Nino", une inscription "A vendre" suivie d'un numéro de téléphone. Un commerce de plus du centre-ville contraint de fermer. Lire la suite
  • Doit-on accepter la mise à l'écart de Mèfi ? +

    « … La confiance cela ne se décrète pas, cela se construit dans les pratiques… » C’est en ces termes que Denis Grandjean s’adressait à la Provence et à la Marseillaise lors d’une conférence de presse d’où il avait exclu Mèfi. Et de poursuivre « Il n’y a rien de pire que de Lire la suite
  • Municipales : le Modem Aubagne fait sa liste +

    Dans un entretien publié par Méfi le 21 août, Jean-Marie Orihuel le laissait entendre mais depuis samedi 14 septembre la décision a été prise par la section Modem d'Aubagne, cette formation politique est "en route pour la constitution d'une liste et d'un projet municipal des démocrates et des centristes pour le Lire la suite
  • Aubagne : l'urgence budgétaire relative made in Gazay +

    En 2014, Gérard Gazay et ses colistiers usaient et abusaient de l'argument budgétaire pour accéder au pouvoir. Argument maintes fois repris depuis pour justifier leurs promesses non tenues, leurs retards et leurs mensonges. Lire la suite
  • Barthélémy : "les oublis" de sa vidéo sur l'eau +

    Dans une de ses vidéos de campagne (payées par les contribuables), madame Barthélémy se vante d’avoir su continuer l’action de l’équipe précédente, conduite par Magali Giovannangeli, concernant la Société Publique Locale de l’Eau des Collines. Pourtant, la vérité c'est que trois éléments primordiaux de la gestion publique de l’Eau des Lire la suite
  • Conférence de presse : Grandjean et quelques militants LFI choisissent "leurs" médias +

    Ce soir, jeudi 12 septembre, à 18 heures, Denis Grandjean, Alain Miguel, Bernadette Saivet, et quelques militants d'Europe Ecologie-Les Verts et de La France Insoumise (en tout, un peu moins d'une quinzaine de personnes) tenaient une conférence de presse. J'y étais pour Mèfi, avec La Provence et La Marseillaise. On Lire la suite
  • 1