Les dogmes libéraux pour Aubagne ?


les dogmes liberaux pour aubagne

La Cour des Comptes et les Chambres Régionales des Comptes sont des juridictions financières. La Cour des Comptes en est l'institution financière supérieure et chaque CRC est présidée par un conseiller maître ou un conseiller référendaire à la Cour des Comptes.

Lisons ce qu'écrivait le journal l'Humanité le 7 février 2019, sous le titre "Austérité : la Cour des Comptes s'en prend même aux urgences" :

"Hôpitaux, formation professionnelle, EDF sont dans le viseur du rapport publié par la haute juridiction financière qui conseille au gouvernement une nouvelle cure d'amaigrissement des dépenses publiques.

Comme chaque année, la Cour des Comptes joue sa comedia dell'arte... les petits télégraphistes des doctrines libérales... la solution miracle consiste à couper dans la dépense publique...".

En effet, ces institutions sont là pour faire respecter tous les dogmes libéraux. Pour chacune de leurs "vérifications", les Chambres Régionales des Comptes, comme la Cour des Comptes, ont pour principal souci de réduire "les coûts" des institutions publiques : trop de fonctionnaires, trop payés, trop d'investissement pour la collectivité, trop de subventions aux associations... une cure d'austérité est toujours nécessaire.

La doctrine financière libérale est parfaitement défendue. Vouloir que la Chambre Régionale soit le garant des comptes d'une commune, c'est décider que les politiques d'austérité de l'Europe et du gouvernement s'accélèrent. La politique de Gazay à Aubagne en est un des exemples.

Didier Mingaud, président de la Cour des Comptes, est un ancien membre du Parti socialiste. Chercher l'erreur... ou le lien.

Faisons confiance, avec toute la transparence nécessaire, à l'expertise citoyenne.

Antoine Monticellu

 

 

SOUTENEZ MÈFI!

Soutenir Mèfi! c'est nous aider à vous donner une information de qualité, libre de toute contingence. Le montant est libre et vous deviendrez ainsi membre de soutien de notre association.

Montant:
 EUR

Articles récents

  • Once Upon A Time... in Hollywood +

    Quand on aime le cinéma, on ne peut qu’être en admiration devant l’œuvre de Tarantino et Once upon a time... In Hollywood est l’événement attendu de la rentrée cinématographique de Septembre. Le créateur de Kill Bill a décidé de nous entrainer dans l’histoire du cinéma américain des années 60. Il ne lésine pas Lire la suite
  • Le Yatay, restaurant asiatique +

    Depuis juste un peu plus d'un an, le Yatay est situé dans la galerie marchande d'Auchan, à l'extrémité, à droite de l'entrée principale. Une cinquantaine de couverts à l'intérieur, une trentaine sur une terrasse magnifiquement décorée à l'extérieur. Lire la suite
  • Municipales : entretien avec Jean-Marie Orihuel, Modem Aubagne +

    Les prochaines élections municipales s'approchent. Mèfi a décidé de rencontrer quelques acteurs politiques locaux pour tenter de connaître leurs réflexions et positions sur cette prochaine échéance. Lire la suite
  • Défaite pour l'AFC et match nul pour l'OM +

    En Ligue 1, Lyon cartonne à nouveau devant Angers (6 à 0), l'OM piétine et ne fait que match nul à Nantes (0 à 0), Lille est battu par Amiens (1 à 0), Metz se joue de Monaco (3 à 0) et Saint-Etienne est accroché à domicile par Brest (1 Lire la suite
  • La campagne électorale de Barthélémy au frais des contribuables +

    Depuis le 2 août, on trouve sur la page facebook de Sylvia Barthélémy des vidéos sur son bilan depuis 2014. A 7 mois des élections municipales, rien d'étonnant à cela... sauf que ce sont les contribuables qui paient sa propre propagande électorale. Lire la suite
  • Aubagne : cambriolages en hausse +

    Malgré les graphiques lus à l'envers par l'adjoint à la sécurité, les chiffres sans aucun fondement présentés dans les conseils de quartiers et qui font les titres d'AJJ et du site de la ville, Mèfi, depuis des mois, dénonce la multiplication des vols et des cambriolages à Aubagne. Lire la suite
  • Barthélémy, c'est du pipeau +

      Depuis 2014, Sylvia Barthélémy et son entourage jouent une petite musique qui laisse penser "qu'avec elle, ce serait différent" (comprenez différent de Gazay). On entend même qu'elle serait "très service public et proche de "ses" salariés". Son entourage et ses portes paroles accompagnent cette musique en jouant du pipeau. Et il Lire la suite
  • 1