5G à Aubagne ?


5g a aubagne

Peut-être l'avez vous vu ? Le 28 novembre 2016, France 3 diffusait un documentaire intitulé "Le Système G", G pour Gaston et pour Guérini-Gaudin que le réalisateur considérait être ses héritiers. Ce reportage visait à faire connaître les racines et le fonctionnement du clientélisme électoral marseillais. La campagne des municipales qui s'annonce est-elle l'occasion de faire découvrir ce système aux Aubagnais.es ?

Nous avons déjà eu l'occasion de l'écrire, depuis le mois de février (et deux sondages consécutifs négatifs) Gazay serre des mains partout et promet tout à tout le monde. Tout ce qui n'a pas été fait en 5 ans, il tente de le masquer en rebouchant quelques trous dans tous les quartiers.

Les dernières décisions financières votées au conseil municipal du 3 juillet en sont les marques : on a rajouté au budget 100 000€ pour l'aménagement des quartiers, 70 000€ pour les équipements sportifs et 30 000€ pour la rénovation des écoles. 

Dans le même temps, on supprime ce qui n'est pas "visible" tout de suite (mais que nous allons payer très cher par la suite) : le budget de l'entretien du patrimoine est réduit de 175 000€ et celui des services à la population par l'intermédiaire des agents municipaux est raboté de... 232 784€.

Cela n'empêche pas le maire de continuer à tout promettre, en particulier dans les quartiers où il a totalement perdu pied (Tourtelle, Palissy, Charrel...).

C'est ainsi que croyant faire plaisir aux "jeunes" de Palissy, on s'est précipité sans concertation pour la rénovation d'un four de plein air pour un montant (exorbitant !) de 25 000€. Résultat : double échec. Les habitants qui réclament des jardins, de l'entretien, de la sécurité, l'arrêt des trafics de drogue, la possibilité de garder leurs poules avec une ferme pédagogique, se retrouvent avec la rénovation d'un four qu'ils n'ont pas demandé... pour 25 000€ ! L'ancien directeur de la maison de quartier qui est aujourd'hui pilote du projet se fait d'ailleurs appeler "Monsieur 25 000 euros".

Mais, de plus, la grande majorité des jeunes sont mécontents parce qu'on leur a fait savoir que le four serait "fermé" (alors qu'aujourd'hui il est utilisable par tous) et qu'il serait "géré" par une association (qui prendra partie pour les municipales ?).

C'est la limite du clientélisme et la différence avec une vraie démocratie participative.

A La Tourtelle, c'est pire. Toutes les demandes reçoivent une réponse positive. On promet tout (et son contraire) dans un quartier laissé à l'abandon (sauf pour les rats) depuis 5 ans... mais pour plus tard. Certains jeunes nous ont même fait savoir qu'on (?) leur avait promis des embauches au cas où.

Quand on sait que c'est la SOLEAM (Société Locale d'Equipement et d'Aménagement de l'Aire Métropolitaine Marseillaise / la société qui s'est occupé du centre ville de Marseille) qui pilote l'opération de réhabilitation de la chaussée de Barthélémy (le cours !), on peut dire que nos rues, nos quartiers, nos espaces verts sont maintenant gérés "à la marseillaise".

Malgré toutes les déclarations depuis 5 ans, il y a seulement 43,1% des Aubagnais.es qui ont la fibre optique (546ème place sur les 928 plus grandes villes), mais Gérard Gazay a rajouté deux G dans le système.

 Antoine Monticellu

 

SOUTENEZ MÈFI!

Soutenir Mèfi! c'est nous aider à vous donner une information de qualité, libre de toute contingence. Le montant est libre et vous deviendrez ainsi membre de soutien de notre association.

Montant:
 EUR

Articles récents

  • Les dogmes libéraux pour Aubagne ? +

    La Cour des Comptes et les Chambres Régionales des Comptes sont des juridictions financières. La Cour des Comptes en est l'institution financière supérieure et chaque CRC est présidée par un conseiller maître ou un conseiller référendaire à la Cour des Comptes. Lire la suite
  • ALC : paroleS à la diversité avec Maurice Marsiglia, militant associatif +

    Maurice Marsiglia : militant associatif « Je participe à toutes les initiatives de défense des services publics. J'ai souvenir de la chaîne humaine initiée par l'ancienne municipalité pour obtenir un équipement essentiel pour le développement de l'hôpital. Aujourd'hui, l'hôpital est gravement menacé dans ses missions par M. Gazay et la majorité actuelle Lire la suite
  • Rencontre Aubagne La Commune - CGT Territoriaux +

    Avant les départs en vacances, des représentants d'Aubagne La Commune et des syndicats CGT (cadres et agents) du personnel communal se sont rencontrés pour faire un état des lieux, en particulier, sur les attentes des uns et des autres. A l'issue de cette réunion, un communiqué nous a été transmis. Lire la suite
  • ALC : paroleS à la diversité avec David Jame, cadre de la fonction publique territoriale +

    David Jame, cadre de la fonction publique territoriale Je soutiens « Aubagne la Commune » parce que cette initiative citoyenne constitue le socle et la dynamique qui doivent permettre à notre ville de redevenir ce qu’elle n’aurait jamais dû cesser d’être : une ville solidaire, ouverte, créative et ambitieuse. Lire la suite
  • Aubagne La Commune : les rencontres se multiplient +

    Dans le même temps où les animateurs de "Aubagne La Commune" ont lancé une invitation à une quarantaine d'organisations, collectifs, syndicats, associations, mouvements et partis politiques pour une rencontre de travail le 24 septembre sur les municipales, le site du mouvement informe que des "échanges bilatéraux" ont continué à avoir Lire la suite
  • Festimôme 18ème édition : à 18 ans, on peut voyager seul ! +

    A 18 ans on peut voyager seul, mais on préfèrera cette année encore se déplacer en famille pour mieux partager les 50 spectacles, les dizaines d’animations et de jeux, les repas et pique-nique, pendant les 4 jours (4 jours !) d’un festival d’été qui a su trouver, au fil des années, Lire la suite
  • ALC : paroleS à la diversité avec Gilles Lejeune, militant associatif +

    Je ne suis pas un porte-parole d'Aubagne La Commune mais un simple adhérent de ce Collectif oeuvrant à changer localement de gouvernance politique. Je suis résident à Aubagne depuis Juillet 2002 et jusqu'aux élections de 2014, je m'y trouvais parfaitement bien ! Lire la suite
  • 1