Mauvais sondages pour Gazay


mauvais sondages pour gazay

Vous êtes peut-être parmi les personnes qui ont été sondées au premier trimestre de cette année ? Dans les "milieux autorisés", on nous affirme que deux sondages concernant Aubagne ont eu lieu, fin février et fin mars. Les deux mesures de l'opinion donneraient le même résultat : Gazay en grande difficulté, une liste conduite par Giovannangeli (désignée tête de liste par "Aubagne La Commune") gagnante au deuxième tour après un premier tour dominé par le Rassemblement National et Joëlle Mélin.

Vraie info ou intox ? Qu'importe, les sondages, plus personne n'y croit. Mais ce qui est sûr, c'est que le maire, lui, y croit.

Depuis plus de trois mois maintenant, on le voit partout battre la campagne, fébrilement, promettant tout ce qu'il a refusé pendant 5 ans (rien que dans ce week-end de Pentecôte, on l'a vu aux rencontres régionales des villes amies des enfants, au rallye de la Sainte Baume, au salon des agricultures de Provence, avec les résidents du Domaine de la Perussonne, à la commémoration des morts d'Indochine, avec les peintres sur Foch, au Tennis Ballon Solidaire, à l'expo du Panther Club, avec les résidents des Taraïettes, au vide grenier de l'association "Chats du coeur" - ou il a tenté, en vain, de ravir la vedette à Barthélémy -, aux portes ouvertes du Club de Tennis, ..., si ça ce n'est pas de la campagne électorale) .

Des routes (départementales) sont (re)goudronnées avec la bénédiction financière de Martine Vassal, présidente du département et de la métropole (comme à Marseille où la majorité municipale après 5 mandats successifs vient de s'apercevoir qu'il fallait refaire les voiries du centre-ville).

Comme certains maires qui n'ont aucun sens des priorités communales, Gazay "refait" les ronds-points. Mais Barthélémy assure que c'est elle qui paie.

Une agitation fébrile d'une campagne électorale qui s'annonce mal

Les tondeuses et les débroussailleuses (avec des entreprises privées) font le tour de tous les quartiers pour tenter de masquer tous les espaces publics laissés à l'abandon et sans entretien depuis 5 ans.

Le "petit plus" de la semaine : il est allé demander à la poste de ne pas supprimer le bureau de Central Parc ... sans doute jusqu'aux élections municipales. Le double langage, ça le connaît, lui dont le parti "Les Républicains" demande la réduction de la dépense publique de 20 milliards et qui trouve que la suppression de 120 000 postes de fonctionnaires proposée par Macron, ce n'est pas suffisant.

Au-delà des chiffres des sondages (les élections européennes ont, une nouvelle fois, fait la preuve d'une crédibilité très limitée), les proches du maire lui font remonter que les Aubagnais.es le trouvent "peu accessible", "pas à l'écoute", "loin des préoccupations des gens", "avec peu de sensibilité environnementale".

Les élections professionnelles de décembre qui a vu le triomphe de la liste CGT et l'effondrement du syndicat "maison", a été un premier avertissement sévère (depuis, d'ailleurs, il ne se passe plus un jour sans que Gazay ne vante les mérites du personnel communal).

Elections professionnelles : les municipaux rejettent Gazay

Le résultat du candidat du parti du maire aux élections européennes à Aubagne est un dernier coup de semonce (7,64%, bien plus mauvais qu'à Marseille, en-dessous du score national, le plus mauvais résultat des mairies de droite). D'autant plus que, contrairement à la plupart des responsables politiques aubagnais, Gazay avait fait un appel national (paru dans le JDD) pour soutenir la liste,"Les Républicains".

L'explosion ou l'implosion du parti "Les Républicains" (celles et ceux qui démissionnent pour "reconstruire ailleurs", celles et ceux qui rejoignent Macron - comme Barthélémy ? - , celles et ceux qui veulent refonder le parti, ...) n'est pas de nature à rassurer le maire pour l'année prochaine.

D'où une course effrénée (désespérée ?) pour tenter de rattraper tout ce qui bouge quitte à remettre en cause l'équilibre du budget 2019 voté il y a quelques semaines. Les dépenses seront reportées sur 2020. Après moi, le déluge.

Pas sûr que cela suffise à tromper les Aubagnais.es, tant chacune et chacun, quel que soit le quartier et quel que soit son milieu, a pu constater l'incompétence, l'incurie et le mépris d'une équipe municipale qui a commencé à détruire les racines mêmes de notre Aubagne.

Antoine Monticellu

 

SOUTENEZ MÈFI!

Soutenir Mèfi! c'est nous aider à vous donner une information de qualité, libre de toute contingence. Le montant est libre et vous deviendrez ainsi membre de soutien de notre association.

Montant:
 EUR

Articles récents

  • Municipales : entretien avec Arthur Salone, Parti Socialiste +

    A l'occasion des futures élections municipales, la rédaction de Mèfi a décidé de rencontrer les principaux acteurs de la vie politique locale. Ce mardi après midi, 17 septembre, j'ai rencontré Arthur Salone, secrétaire de la section d'Aubagne du Parti Socialiste. Lire la suite
  • La Propreté en campagne électorale +

    Le samedi 21 septembre 2019 a été décrété "Journée Mondiale du nettoyage de notre Planète". Les Maisons de Quartier se sont mobilisées et invitent la population à s'inscrire. Gazay a demandé à son directeur adjoint des services techniques (celui qui a eu une promotion fulgurante) de mobiliser la FRAP (Force Lire la suite
  • Denis Grandjean parle à Mèfi +

    4 jours après la conférence de presse où il a, avec d'autres, interdit la présence de Mèfi, Denis Grandjean a publié sur sa page facebook, sans nous les faire parvenir, les réponses aux questions que nous lui avions posées il y a plus de 2 semaines (comme nous le faisons Lire la suite
  • Faites la Paix ! +

    Il y a des valeurs qui font partie du patrimoine culturel d’Aubagne. La Paix en est un bel exemple. La Fête de la Paix, malgré toutes les embuches dressées sur son chemin, sera à nouveau et pour la 31ème fois, l’évènement culturel, à Aubagne, ce samedi 21 Septembre. Lire la suite
  • Gelati Nino est à vendre ! +

    Si vous arrivez à vous frayer un chemin au milieu des travaux de réfection de la chaussée autour de l'Horloge, vous pouvez apercevoir sur la vitrine du glacier "Gelati Nino", une inscription "A vendre" suivie d'un numéro de téléphone. Un commerce de plus du centre-ville contraint de fermer. Lire la suite
  • Doit-on accepter la mise à l'écart de Mèfi ? +

    « … La confiance cela ne se décrète pas, cela se construit dans les pratiques… » C’est en ces termes que Denis Grandjean s’adressait à la Provence et à la Marseillaise lors d’une conférence de presse d’où il avait exclu Mèfi. Et de poursuivre « Il n’y a rien de pire que de Lire la suite
  • Municipales : le Modem Aubagne fait sa liste +

    Dans un entretien publié par Méfi le 21 août, Jean-Marie Orihuel le laissait entendre mais depuis samedi 14 septembre la décision a été prise par la section Modem d'Aubagne, cette formation politique est "en route pour la constitution d'une liste et d'un projet municipal des démocrates et des centristes pour le Lire la suite
  • 1