Conseil municipal : Gazay/Barthélémy, la guerre est publique

conseil municipal gazay barthelemy la guerre est publique

La réunion du conseil municipal d'Aubagne du 22 mai a été le théâtre d'un affrontement public entre Barthélémy et l'équipe à Gazay, à l'occasion du vote du budget supplémentaire.

Successivement, tous les adjoints de Gazay sont venus vendre leurs "réalisations" au cours du mandat qui s'achève sur l'air de "Tout va très bien Madame la Marquise... tout va très bien, tout va très bien".

Nous avons eu droit à Philippe Amy, l'adjoint à l'a-culture, qui a trouvé que la dernière édition de Grains de sel a été un succès, alors que tout le monde à pu mesurer l'échec annonciateur d'une mise à mort programmée, qui a oublié la liquidation du Festival d'Art Singulier, l'exclusion des oeuvres de Danielle Jacqui, l'arrêt des spectacles de rue, l'entrée rendue payante de Festimôme, etc...

Pascal Agostini qui a applaudi à la fermeture de la piscine du Bras d'Or, qui a trouvé que les installations sportives étaient en parfait état...

Vincent Rusconi qui n'a pas vu les cambriolages du tabac du Charrel, ni ceux de la rue de la République, ni rien du tout d'ailleurs, a loué l'efficacité du système de vidéo verbalisation...

Alain Rousset qui a pu se vanter de la qualité des repas pour nos enfants dans les cantines, pour les prendre sans doute en exemple de ce qu'il entend par "écologie positive"...

Bruno Foti a souligné les énormes investissements pour les écoles ... qui ne suffisent même pas à un entretien minimum...

Giovanni Schipani, lui, s'est félicité de la liquidation de la MJC, et a affirmé que tout allait bien pour les jeunes ...."Madame la Marquise...".

Mais après cela, Sylvia Barthélémy est sortie de son mutisme habituel, pour s'offusquer qu'aucun élu de la majorité n'ait trouvé le moyen de citer "ses" réalisations avec "ses" financements métropolitains, via le conseil de territoire.

Elle a cité en vrac, les concerts à la Font de Mai et à Agora (tous payants à 50€ par personne et réservés à une poignée d'initiés et d'invités), les conteneurs enterrés (pas ramassés, qui débordent, qui ne sont jamais réparés), Argilla (transformé en restaurant "chicos" avec des ateliers culinaires à 50 € pour les notables locaux alors qu'à l'origine c'était un showroom pour la filière céramique), Argilla (qui n'a cessé de perdre en qualité et en participation depuis 2014) et Façonéo (dont le directeur nous avait promis le Val'Tram -"promis, juré"- ... en 2018 !), etc...

Mais l'intérêt de cette liste de tout ce "qu'elle avait porté", c'est que pour la première fois publiquement, et en plus en conseil municipal, elle se positionnait comme une alternance à Gazay.

Plus aucun doute, Barthélémy prépare "sa" liste. Elle veut sa revanche sur 2014. D'autant plus que l'on sait qu'elle a le soutien de Martine Vassal, pendant que Gazay a celui de Muselier. La guerre marseillaise s'exporte à Aubagne.

Bob Acad

 

Articles récents

  • Sondage : Joëlle Mélin arrive ! +

    Un sondage qui vient de nous parvenir confirme, après l'élection présidentielle de 2017 et les européennes de 2019, la place prépondérante du Rassemblement National à Aubagne. Lire la suite
  • Enfin un point d'accord avec la Macronie ! +

    Interview politique sur LCI du 12/02/20, invitée  : Amélie de Montchalin, secrétaire d'Etat aux Affaires Européennes. Sujet : En France, les Municipales des 15 et 22 Mars 2020. Lire la suite
  • Sylvia Barthélémy n'est pas une visionnaire +

    La vie politique de Sylvia Barthélémy à Aubagne est caractérisée par deux traits essentiels : elle perd tout le temps et elle se trompe avec la même régularité. Nous avons extrait quelques-unes de ses prises de position qui marquent son absence totale de vision stratégique sur des questions essentielles du territoire. Lire la suite
  • Gazay va-il oser ? +

    Entre les claquements de portes, les mises à l'écart, les menaces de "révélations" et les tentatives de débauchages ratées, on sait que l'élaboration de la liste de Gazay pour les prochaines municipales s'est construite dans la douleur. Lire la suite
  • Aubagne 2020 : la délinquance explose +

    Nous avons déjà fait état de la vingtaine de cambriolages subis par des foyers aubagnais depuis le début janvier 2020. Cela correspond à un record national au regard de la taille de la commune, mais, depuis, d'autres chiffres viennent encore aggraver ce premier constat. Lire la suite
  • Localisation méphitique #dehorsGazay +

    Le local de campagne de "l’élu sortant" est situé au 17 rue de la République, derrière les photos géantes de son sourire, dans l’ancienne parfumerie qui a été obligée de déguerpir…  Lire la suite
  • La seule liste capable de battre Gazay et le RN +

    Plus de 400 personnes pour la soirée de présentation de la liste, plus de 100 militants mobilisés pour distribuer les documents de campagne dans les 20 000 boîtes aux lettres d'Aubagne, plus de cinquante présents deux ou trois fois par semaine pour aller frapper à toutes les portes dans tous Lire la suite
  • 1