Mais où est Denis Grandjean ?

Ce soir, 15 mai, le jour des 10 ans de la gratuité des transports à Aubagne, on inaugure le local de campagne de "Aubagne La Commune". 10 rue Laget entre l’épicerie gastronomique et le Baobab café. Pile en face du barber shop qui vient du désert. Le lieu est tout petit. Mais il y a plein de gens qui me sourient quand j’arrive trop tôt.

On installe des tables avec une très belle nappe aux couleurs vertes et rouges, sur les pavés de la rue.
J’espère qu’ils s’y sont mis à plusieurs pour cuisiner tous ces délices croustillant et fondant.
Manquerait plus que ce soit une femme seule qui se soit levée à 3h du mat’. J’en connais …

De trente personnes, on passe très vite à cinquante. Désolé, j’ai un toc. Je compte les gens.
Des enfants, des anciens, des jeunes, un mélange de générations très rassurant.

Parmi les huit porte paroles désignés par "Aubagne La Commune", quatre d'entre eux, Frédéric Serves, Jean-Luc Dimitri, Clémentine Fardoux et Damni Nouichi présentent la rencontre de ce soir et rappellent l’origine du mouvement : sortir Aubagne des mains de Gazay qui la pille sans rien rendre aux habitants.
Ils illustrent la résistance du mouvement associatif et artistique contre ses attaques.
Ils mettent en exergue les valeurs de solidarité, de négociation, d’invention collective qui permettent de se reconnaître et de fonder une force démocratique. 

Ils insistent sur la diversité du mouvement, sur la démarche innovante et audacieuse de Aubagne La Commune qui souhaite constituer une liste plurielle, large et diverse.
Ils proposent de franchir la porte ouverte d’Aubagne la Commune, pour participer aux ateliers thématiques du mardi soir ouverts à tous et à toutes les propositions. Pour construire un programme élaboré ensemble.

Magali Giovannangeli, avec l'enthousiasme et la détermination qu'on lui connaît, a retracé l'histoire des associations, des syndicats, des organisations politiques, des collectifs de défense qui se sont montrés capables de faire de la résistance. C'est, a-t-elle affirmé, avec des militants issus de toutes ces sensibilités qu'il faut maintenant relever le défi d'élaborer un programme lisible. Elle a précisé que la liste n'est pas constitué et que ce n'est que le début de l'histoire.

Le collectif d'animation d'Aubagne La Commune (un peu plus d'une soixantaine de membres) qui se réunit un lundi sur deux lui a confié la responsabilité d'être la première porteuse du projet pour rendre mieux lisible la démarche engagée.

Les gens se regroupent par hasard et ou par affinités.
Je retrouve des copains jamais revus depuis 5 ans…
On se parle de méditation de pleine conscience et de politique métropolitaine.
Des avancées et des reculs des gilets jaunes.
Des événements où l’on se retrouvaient d’ordinaire. Avant.

On se promet de jarter Gazay qui est un incapable. Même pour la droite sûrement.
De toutes nos forces.
Ensemble.

Je pars dans l’or du couchant qui saupoudre la rue Laget. Le cours Foch est ruisselant de lumière dorée.

L'avenir est clair.

Françoise Meunier

 

Articles récents

  • Aubagne : redressement judiciaire pour l'entreprise Canavese +

      La fermeture de certains marchés de la restauration collective a aggravé les difficultés que connaît le groupe Canavese depuis presque 3 ans. Son président, Gérard Canavese, a choisi de placer l'entreprise en redressement judiciaire. Ce qu'a accepté le Tribunal de Commerce de Marseille. Lire la suite
  • Covid-19 : mobilisation individuelle et collective +

    La réponse à la crise sanitaire que nous connaissons nécessite une mobilisation individuelle et collective face à un véritable fléau pour l’humanité entière. Marcel Touati, médecin, responsable santé du PCF 13, tente une réflexion à haute voix pour un débat pluriel et pluraliste. Lire la suite
  • Gazay : la honte ! +

    Gazay et son équipe se félicitent de l'arrivée, opportune pour leur survie, du Covid-19. Cela ne sent pas bon mais les bruits insistants venant de la sphère proche du maire semblent bel et bien tirer le positif de cette situation : report des élections, le temps que Gazay se refasse une Lire la suite
  • Et les salariés de la grande distribution ? +

    A Aubagne, la place des salariés de la grande distribution est importante. Il faut penser à eux et les accompagner immédiatement. Depuis le début de la catastrophe sanitaire, et de manière accrue ces tous derniers jours, les "petites mains" du secteur du commerce (caissières et caissiers, livreurs, manutentionnaires, agents d'entretien....) Lire la suite
  • Macron et Gazay confirment le Bricolage +

    Nous avons depuis quelques jours eu l’occasion, au regard de l’amplification de la catastrophe sanitaire (ce n’est déjà plus une crise, c’est pire que cela ….), de jeter un regard lucide sur les réponses nationales et locales qui sont apportées et de faire part de nombreuses propositions complémentaires, à destination de Lire la suite
  • Municipales : Raymond Lloret précise sa position +

    Quelques jours après le 1er Tour des municipales, Ramond Lloret et ses colistiers-ières appelaient à "faire barrage à la droite libérale et à sa politique de privatisation de nos services publics et à l'extrême droite qui restera toujours mon principal adversaire". Dans La Provence du 26 mars, Raymond Lloret précise Lire la suite
  • Menteurs ! +

    Depuis le début de la crise sanitaire, on nous appelle à l'union nationale pour combattre le virus. Cet appel est juste et justifié. Le combat pour la vie, pour la santé de toutes et tous passe au-dessus de toutes les autres contingences, de toutes les divergences et oppositions, même les Lire la suite
  • 1