Entre bilan et propositions

C'est un foisonnement d'idées qui a parcouru l'atelier de "Aubagne la commune" sur les services publics. Cela a commencé par l'exposé issu du travail d'un collectif d'agents du service public et de citoyens des situations nationales et locales actuelles.

Avec notamment une explication de la réforme qui est sortie du carton de M. Macron et du gouvernement. Réforme qui entérine la casse de la fonction publique et accélère la diminution des fonctionnaires, alors que les citoyens demandent plus de services publics.

Concernant la ville d'Aubagne, un chiffre qui illustre parfaitement le climat actuel : un taux d'absentéisme de 13,8% alors que la moyenne nationale est d'environ 9%.

Chiffre dû au mauvais management de l'équipe municipale et de la "haute" hiérarchie

Cette situation est le fait d'un manque de reconnaissance des agents, d'un climat de défiance entre la hiérarchie et ces mêmes agents qui ne sont devenus que des pions.

Conséquence par exemple : des associations sollicitées pour l'animation dans les écoles font un travail de surveillance à la place des agents municipaux.

Quelquefois, cela peut aller jusqu'au mépris, les mots sont forts. L'émotion dans les témoignages aussi. C'est un contraste évident avec la teneur de notre AGG municipal.

Mais s'il y a eu foisonnement négatif sur le fonctionnement actuel, il y a eu surtout foisonnement sur les propositions

De nombreux domaines ont été abordés : de la mobilité au sport en passant par la restauration, l'enfance et la petite enfance, l'autonomie, la culture, l'éducation, l'environnement, la gratuité, la monnaie locale, etc ...

Et bien sûr la relation entre agents municipaux, hiérarchie et élus.

Mais surtout le rapport avec la population.

Nous ne pouvons pas donner ici toutes les propositions. Une liste, même à la Prévert serait trop longue. Elles feront certainement partie d'un programme que "Aubagne la commune" ne manquera pas de faire connaître aux habitants.

Nous voulons cependant évoquer des idées qui ont été le fil conducteur de cette soirée.

Des idées fortes plusieurs fois reprises

La mise en place d'un comité d'usagers chargé de suivre le travail du service public. Il pourrait être composé de volontaires et d'habitants tirés au sort.

La mise en valeur du statut du fonctionnaire pour redonner du sens à un service public inventif et facilitateur.

Ne pas vouloir refaire ce qui se faisait avant. Lors des anciennes mandatures, certains fonctionnements ont pu heurter.

Donner de la capacité au service public et aux agents d'intervenir.

Oui, le terme foisonnement est bien adapté et un travail de synthèse devra être fait

D'autres réunions et d'autres thèmes sont proposés par "Aubagne la commune". Souhaitons qu'ils soient aussi riches et qu'ils attirent de plus en plus de monde. Tous les participants on pu constater, comme nous, que la parole était totalement libre.

Le Marmot

 

Articles récents

  • Aubagne : redressement judiciaire pour l'entreprise Canavese +

      La fermeture de certains marchés de la restauration collective a aggravé les difficultés que connaît le groupe Canavese depuis presque 3 ans. Son président, Gérard Canavese, a choisi de placer l'entreprise en redressement judiciaire. Ce qu'a accepté le Tribunal de Commerce de Marseille. Lire la suite
  • Covid-19 : mobilisation individuelle et collective +

    La réponse à la crise sanitaire que nous connaissons nécessite une mobilisation individuelle et collective face à un véritable fléau pour l’humanité entière. Marcel Touati, médecin, responsable santé du PCF 13, tente une réflexion à haute voix pour un débat pluriel et pluraliste. Lire la suite
  • Gazay : la honte ! +

    Gazay et son équipe se félicitent de l'arrivée, opportune pour leur survie, du Covid-19. Cela ne sent pas bon mais les bruits insistants venant de la sphère proche du maire semblent bel et bien tirer le positif de cette situation : report des élections, le temps que Gazay se refasse une Lire la suite
  • Et les salariés de la grande distribution ? +

    A Aubagne, la place des salariés de la grande distribution est importante. Il faut penser à eux et les accompagner immédiatement. Depuis le début de la catastrophe sanitaire, et de manière accrue ces tous derniers jours, les "petites mains" du secteur du commerce (caissières et caissiers, livreurs, manutentionnaires, agents d'entretien....) Lire la suite
  • Macron et Gazay confirment le Bricolage +

    Nous avons depuis quelques jours eu l’occasion, au regard de l’amplification de la catastrophe sanitaire (ce n’est déjà plus une crise, c’est pire que cela ….), de jeter un regard lucide sur les réponses nationales et locales qui sont apportées et de faire part de nombreuses propositions complémentaires, à destination de Lire la suite
  • Municipales : Raymond Lloret précise sa position +

    Quelques jours après le 1er Tour des municipales, Ramond Lloret et ses colistiers-ières appelaient à "faire barrage à la droite libérale et à sa politique de privatisation de nos services publics et à l'extrême droite qui restera toujours mon principal adversaire". Dans La Provence du 26 mars, Raymond Lloret précise Lire la suite
  • Menteurs ! +

    Depuis le début de la crise sanitaire, on nous appelle à l'union nationale pour combattre le virus. Cet appel est juste et justifié. Le combat pour la vie, pour la santé de toutes et tous passe au-dessus de toutes les autres contingences, de toutes les divergences et oppositions, même les Lire la suite
  • 1