Entre bilan et propositions


C'est un foisonnement d'idées qui a parcouru l'atelier de "Aubagne la commune" sur les services publics. Cela a commencé par l'exposé issu du travail d'un collectif d'agents du service public et de citoyens des situations nationales et locales actuelles.

Avec notamment une explication de la réforme qui est sortie du carton de M. Macron et du gouvernement. Réforme qui entérine la casse de la fonction publique et accélère la diminution des fonctionnaires, alors que les citoyens demandent plus de services publics.

Concernant la ville d'Aubagne, un chiffre qui illustre parfaitement le climat actuel : un taux d'absentéisme de 13,8% alors que la moyenne nationale est d'environ 9%.

Chiffre dû au mauvais management de l'équipe municipale et de la "haute" hiérarchie

Cette situation est le fait d'un manque de reconnaissance des agents, d'un climat de défiance entre la hiérarchie et ces mêmes agents qui ne sont devenus que des pions.

Conséquence par exemple : des associations sollicitées pour l'animation dans les écoles font un travail de surveillance à la place des agents municipaux.

Quelquefois, cela peut aller jusqu'au mépris, les mots sont forts. L'émotion dans les témoignages aussi. C'est un contraste évident avec la teneur de notre AGG municipal.

Mais s'il y a eu foisonnement négatif sur le fonctionnement actuel, il y a eu surtout foisonnement sur les propositions

De nombreux domaines ont été abordés : de la mobilité au sport en passant par la restauration, l'enfance et la petite enfance, l'autonomie, la culture, l'éducation, l'environnement, la gratuité, la monnaie locale, etc ...

Et bien sûr la relation entre agents municipaux, hiérarchie et élus.

Mais surtout le rapport avec la population.

Nous ne pouvons pas donner ici toutes les propositions. Une liste, même à la Prévert serait trop longue. Elles feront certainement partie d'un programme que "Aubagne la commune" ne manquera pas de faire connaître aux habitants.

Nous voulons cependant évoquer des idées qui ont été le fil conducteur de cette soirée.

Des idées fortes plusieurs fois reprises

La mise en place d'un comité d'usagers chargé de suivre le travail du service public. Il pourrait être composé de volontaires et d'habitants tirés au sort.

La mise en valeur du statut du fonctionnaire pour redonner du sens à un service public inventif et facilitateur.

Ne pas vouloir refaire ce qui se faisait avant. Lors des anciennes mandatures, certains fonctionnements ont pu heurter.

Donner de la capacité au service public et aux agents d'intervenir.

Oui, le terme foisonnement est bien adapté et un travail de synthèse devra être fait

D'autres réunions et d'autres thèmes sont proposés par "Aubagne la commune". Souhaitons qu'ils soient aussi riches et qu'ils attirent de plus en plus de monde. Tous les participants on pu constater, comme nous, que la parole était totalement libre.

Le Marmot

 

SOUTENEZ MÈFI!

Soutenir Mèfi! c'est nous aider à vous donner une information de qualité, libre de toute contingence. Le montant est libre et vous deviendrez ainsi membre de soutien de notre association.

Montant:
 EUR

Articles récents

  • Rugby Club Aubagnais : c'est mal parti +

    En Ligue 1, le QSG règle le sort de Dijon par une écrasante victoire (4 à 0), Lille termine par un festival devant Angers (5 à 0), Lyon bat Caen (4 à 0), Saint Etienne fait de même devant Nice (3 à 0). Montpellier ne peut faire que match nul Lire la suite
  • La culture se porte bien… pourvu qu’on s’en occupe +

    Une trentaine de personnes se sont retrouvées mardi 30 avril dans un atelier thématique d’Aubagne la commune pour aborder la question de la culture dans l’activité municipale aujourd’hui. Faire un constat et tracer des perspectives pour retrouver du sens à ce qui s’est considérablement dégradé en cinq ans, faisaient l’objet Lire la suite
  • Les écoles Pin Vert et Hugo se mobilisent contre la faim +

    La 22e édition de la Course contre la faim aura lieu ce vendredi 17 mai. En 2018, ce sont plus de 260 000 élèves de 1 200 etablissements qui ont participé à ce projet dans plus d’une cinquantaine de villes françaises et à l’étranger. À Aubagne, les écoles du Pin Lire la suite
  • Magali Giovannangeli, candidate d'un projet collectif +

    A 23 ans, elle était la benjamine du conseil municipal d’Aubagne, lorsque Jean Tardito a succédé à Edmond Garcin. Quelques trente ans plus tard, Magali Giovannangeli sera sans doute la plus jeune candidate à conduire une liste de rassemblement contre le tandem Gazay-Barthélemy lors des élections municipales du printemps prochain. Lire la suite
  • Mais où est Denis Grandjean ? +

    Ce soir, 15 mai, le jour des 10 ans de la gratuité des transports à Aubagne, on inaugure le local de campagne de "Aubagne La Commune". 10 rue Laget entre l’épicerie gastronomique et le Baobab café. Pile en face du barber shop qui vient du désert. Le lieu est tout Lire la suite
  • Des questions après le saccage de l'école maternelle du Charrel +

    Après les dégradations dans plusieurs salles de classes de l'école maternelle du Charrel, pendant le week-end des 11 et 12 mai, de nombreuses questions (qui ? pourquoi ? comment ?...) restent posées et attendent des réponses de l'enquête en cours. Mais un article très documenté de La Provence du mardi 14 mai nous Lire la suite
  • Le Martinot, une nouvelle adresse pour les gourmets +

    Depuis quelques mois, le centre-ville d’Aubagne voit quelques épiceries fines et restaurant de qualité ouvrir leur porte dans le centre-ville d’Aubagne. C’est le cas en lieu et place de l’ancien restaurant La Farandole désormais remplacé par Le Martinot. Lire la suite
  • 1