Pourquoi, Gazay est déjà en campagne ?


Tout le monde a pu remarquer que depuis quelques semaines le maire est partout où il y a plus de 3 personnes ou un ruban à couper. La raison est simple, son entourage a pris connaissance d'une enquête-sondage qui lui est défavorable.

Gazay a découvert ce week-end l'équipe féminine de Volley-Ball qui évolue en Nationale 3 et le dynamisme de l'association Handi-Sport. Lui qui était inaccessible et qu'on ne voyait jamais, sauf chez les patrons et les promoteurs immobiliers, se rencontre partout. Des médaillés militaires au loto du judo club, des bénévoles de l'Etablissement Français du Sang (qu'il a laissés se geler tout l'hiver dans la salle du  Bras d'Or sans chauffage) à l'aïoli du Cercle de Beaudinard, il serre des mains à tout le monde en s'accrochant un sourire, il lui arrive même de dire un mot gentil.

Alors que la voirie communale est un véritable champ de mines, on a goudronné l'impasse des Américains à Beaudinard et l'impasse Chabrol aux Espillières. Alors que tout a été laissé à l'abandon pendant 5 ans, la 6ème année on rénove le plateau des Espillières et le parcours santé du Parc Jean Moulin. On bricole vite, un peu partout, pour laisser croire qu'à partir de maintenant tout va être restauré et entretenu.

On goudronne l'impasse des Américains

Dans le même temps, bien sûr, on monte d'un cran la propagande municipale. Vidéos et photos sur les pages facebook de la ville, refonte du site de la ville, distribution et envoi (avec lettre d'accompagnement) d'un document grand luxe (style campagne publicitaire d'un commercial de la promotion immobilière) de 24 pages où on nous annonce que toutes les merveilles promises par Gazay ont été réalisées (ce qui fait dire aux rares personnes qui le lisent : "Ah bon, ce n'était donc que ça").

Le maire rajoute quelques promenades dans les services municipaux pour déclarer son amour pour le service public communal. Il va même déclarer sa flamme dans les Maisons de Quartier, alors que le personnel a été réduit à sa plus simple expression et les budgets frôlent le zéro euro. Il a réussi à trouver la médiathèque.

Pourquoi ce déchaînement d'activités aussi brusque qu'éloigné de l'échéance des élections municipales ?

Tout simplement parce qu'un sondage circule dans les "états-majors politiques" qui donne la liste du maire perdante en soulignant qu'il n'est ni accessible, ni sympathique.

Un maire ni accessible, ni sympathique

Personne ne sait dire qui a fait cette enquête, personne ne sait même si elle existe vraiment. Mais la rumeur, elle, circule.

Vrai ou faux sondage ? Info ou intox ? "Les politiques", comme d'habitude, l'accueillent avec scepticisme : "Les sondages, c'est du bidon" ou " Ce n'est qu'une rumeur qui n'a aucun fondement" ou "Ce sondage est une pure invention de campagne, la preuve c'est qu'on ne sait pas qui l'a fait et il n'a pas été déclaré".

Gazay pour sa part a décidé que c'était suffisamment crédible pour bouleverser son agenda et essorer le budget de la ville. Tous les services, et en particulier les services techniques (voirie, nettoiement, espace vert, ...), sont sous pression. Pas sûr que cela suffise.

Sondage ou pas, le TSG (Tous Sauf Gazay) commence à prendre corps dans la ville, dans tous les quartiers et dans tous les milieux.

Bob Acad

 

 

SOUTENEZ MÈFI!

Soutenir Mèfi! c'est nous aider à vous donner une information de qualité, libre de toute contingence. Le montant est libre et vous deviendrez ainsi membre de soutien de notre association.

Montant:
 EUR

Articles récents

  • La culture se porte bien… pourvu qu’on s’en occupe +

    Une trentaine de personnes se sont retrouvées mardi 30 avril dans un atelier thématique d’Aubagne la commune pour aborder la question de la culture dans l’activité municipale aujourd’hui. Faire un constat et tracer des perspectives pour retrouver du sens à ce qui s’est considérablement dégradé en cinq ans, faisaient l’objet Lire la suite
  • Les écoles Pin Vert et Hugo se mobilisent contre la faim +

    La 22e édition de la Course contre la faim aura lieu ce vendredi 17 mai. En 2018, ce sont plus de 260 000 élèves de 1 200 etablissements qui ont participé à ce projet dans plus d’une cinquantaine de villes françaises et à l’étranger. À Aubagne, les écoles du Pin Lire la suite
  • Magali Giovannangeli, candidate d'un projet collectif +

    A 23 ans, elle était la benjamine du conseil municipal d’Aubagne, lorsque Jean Tardito a succédé à Edmond Garcin. Quelques trente ans plus tard, Magali Giovannangeli sera sans doute la plus jeune candidate à conduire une liste de rassemblement contre le tandem Gazay-Barthélemy lors des élections municipales du printemps prochain. Lire la suite
  • Mais où est Denis Grandjean ? +

    Ce soir, 15 mai, le jour des 10 ans de la gratuité des transports à Aubagne, on inaugure le local de campagne de "Aubagne La Commune". 10 rue Laget entre l’épicerie gastronomique et le Baobab café. Pile en face du barber shop qui vient du désert. Le lieu est tout Lire la suite
  • Des questions après le saccage de l'école maternelle du Charrel +

    Après les dégradations dans plusieurs salles de classes de l'école maternelle du Charrel, pendant le week-end des 11 et 12 mai, de nombreuses questions (qui ? pourquoi ? comment ?...) restent posées et attendent des réponses de l'enquête en cours. Mais un article très documenté de La Provence du mardi 14 mai nous Lire la suite
  • Le Martinot, une nouvelle adresse pour les gourmets +

    Depuis quelques mois, le centre-ville d’Aubagne voit quelques épiceries fines et restaurant de qualité ouvrir leur porte dans le centre-ville d’Aubagne. C’est le cas en lieu et place de l’ancien restaurant La Farandole désormais remplacé par Le Martinot. Lire la suite
  • L'AFC sur le podium ? ... et l'OM lamentable +

    En Ligue 1, Montpellier freine Saint-Etienne (0 à 1) et se retrouve en course pour l'Europe. Le QSG bat Angers (1 à 2) et Lille est victorieux de Bordeaux (1 à 0). L'équipe de l'OM, sans jeu, sans envie, sans rien, on espère un jour sans entraîneur, a été une Lire la suite
  • 1