Conseil de territoire, morne plaine


 conseil de territoire morne plaine

Le conseil de territoire de mardi 26 février a débuté par un hommage à Jean Tardito, ancien maire d’Aubagne et premier président, en 1993, de la communauté de ville Garlaban Huveaune Sainte Baume, qui se transformera plus tard en communauté d’agglomération.

Les premières délibérations sont consacrées au lancement du PLUi (le plan local d’urbanisme intercommunal). Un pas de plus vers le dessaisissement des communes de leurs compétences essentielles, ici le droit au sol, même si « rien ne se fera sans l’accord des maires ».

Les modalités de la concertation ont donné lieu à un échange entre la présidente et les élus d’opposition. La délibération prévoit 3 structures de collaboration :

  • une conférence des 12 maires,
  • un groupe de travail PLUi,
  • les conseils municipaux.

La métropole de Marseille dessaisit les communes du droit au sol : Gazay et Barthélémy acquiescent 

Magali Giovannangeli a demandé que soit actée la présence des élus d’opposition dans les groupes de travail sur le PLUi, ce que la présidente Sylvia Barthélémy a refusé, au motif que ce sont les maires qui décideront d’associer ou pas leurs élus d’opposition et qu’elle ne pouvait (voulait ?) rien imposer.

« Et quand vous dirigiez cette Agglo, vous n’avez pas associé l’opposition ! Vous me demandez de faire une chose que vous-même n’avez pas faite » déclare la présidente. « Faux, lui répondra Antoine Di Ciaccio, du temps de l’Agglo, il y  avait des commissions préalablement aux conseils communautaires qui débattaient de tous les sujets ! Et ces commissions étaient ouvertes à tous les élus ! ».

Mais rien n’y fera. Transparence quand tu nous tiens…

La suite sera une longue série de délibérations actant les subventions aux structures économiques, de l’argile et de l’agriculture. Un dénominateur commun à ces délibérations : les subventions sont toutes en baisse, contrat de gestion Etat/Métropole oblige. Il a fallu diminuer le budget de fonctionnement de 12%, et les associations en ont fait (aussi) les frais. A une exception : le subvention de l’école de la céramique n’a pas été touchée. « C’est un engagement que j’avais pris devant vous », précise la présidente à l’attention d’Antoine Di Ciaccio. Celui-ci regrettera les baisses de subvention, mais prendra note de l’engagement tenu de la présidente pour l’école de la céramique. « C’est un élément essentiel de l’excellence de la filière argile sur le territoire. Il faut le soutenir… Mais l’année prochaine, je vous demanderai de compenser la perte de la subvention de vos amis du conseil régional… »

Barthélémy interdit à l'opposition de participer aux débats du PLU intercommunal

Vient ensuite une délibération actant la création sur le territoire du Pays d’Aubagne et de l’Etoile d’un bureau du cinéma. Un « petit bureau », avec au départ un seul agent de l’office de tourisme intercommunal qui sera chargé d’encadrer, de soutenir, d’accompagner  les équipes de tournage. « il était temps que le Pays de Pagnol et des frères Lumière se dote d’un tel outil » interpelle Joelle Melin. Notre territoire a une renommée internationale et ni vous ni vos prédécesseurs n’avaient jamais rien fait pour le cinéma ! »

Ce qui va donner à Gérard Gazay l’occasion de s’enorgueillir de son action. « JE me suis retroussé les manches et J’AI sauvé le SATIS[1] en réunissant la somme de 6 millions d’euros nécessaires à son développement alors que mes prédécesseurs n’avaient rien fait. »

On pourrait presque croire que c’est lui qui a créé le SATIS ! Bref, Gazay a fait son cinéma.

Le conseil se terminera par une série de délibérations concernant les transferts de compétence des communes à la Métropole, sans grand intérêt.

A l’image de ces conseils de Métropole qui ne décident de rien, et où tous les élus font semblant de servir à quelque chose.

Diego de la Vega

 

[1] Département Image et Son de l'Université d'Aix-Marseille installé à Aubagne depuis 30 ans dans les anciens locaux de l'école Lakanal.

 

 

 

SOUTENEZ MÈFI!

Soutenir Mèfi! c'est nous aider à vous donner une information de qualité, libre de toute contingence. Le montant est libre et vous deviendrez ainsi membre de soutien de notre association.

Montant:
 EUR

Articles récents

  • Once Upon A Time... in Hollywood +

    Quand on aime le cinéma, on ne peut qu’être en admiration devant l’œuvre de Tarantino et Once upon a time... In Hollywood est l’événement attendu de la rentrée cinématographique de Septembre. Le créateur de Kill Bill a décidé de nous entrainer dans l’histoire du cinéma américain des années 60. Il ne lésine pas Lire la suite
  • Le Yatay, restaurant asiatique +

    Depuis juste un peu plus d'un an, le Yatay est situé dans la galerie marchande d'Auchan, à l'extrémité, à droite de l'entrée principale. Une cinquantaine de couverts à l'intérieur, une trentaine sur une terrasse magnifiquement décorée à l'extérieur. Lire la suite
  • Municipales : entretien avec Jean-Marie Orihuel, Modem Aubagne +

    Les prochaines élections municipales s'approchent. Mèfi a décidé de rencontrer quelques acteurs politiques locaux pour tenter de connaître leurs réflexions et positions sur cette prochaine échéance. Lire la suite
  • Défaite pour l'AFC et match nul pour l'OM +

    En Ligue 1, Lyon cartonne à nouveau devant Angers (6 à 0), l'OM piétine et ne fait que match nul à Nantes (0 à 0), Lille est battu par Amiens (1 à 0), Metz se joue de Monaco (3 à 0) et Saint-Etienne est accroché à domicile par Brest (1 Lire la suite
  • La campagne électorale de Barthélémy au frais des contribuables +

    Depuis le 2 août, on trouve sur la page facebook de Sylvia Barthélémy des vidéos sur son bilan depuis 2014. A 7 mois des élections municipales, rien d'étonnant à cela... sauf que ce sont les contribuables qui paient sa propre propagande électorale. Lire la suite
  • Aubagne : cambriolages en hausse +

    Malgré les graphiques lus à l'envers par l'adjoint à la sécurité, les chiffres sans aucun fondement présentés dans les conseils de quartiers et qui font les titres d'AJJ et du site de la ville, Mèfi, depuis des mois, dénonce la multiplication des vols et des cambriolages à Aubagne. Lire la suite
  • Barthélémy, c'est du pipeau +

      Depuis 2014, Sylvia Barthélémy et son entourage jouent une petite musique qui laisse penser "qu'avec elle, ce serait différent" (comprenez différent de Gazay). On entend même qu'elle serait "très service public et proche de "ses" salariés". Son entourage et ses portes paroles accompagnent cette musique en jouant du pipeau. Et il Lire la suite
  • 1