Gazay n'a pas tenu ses engagements : les preuves !


gazay n'a pas tenu ses engagements les preuves

Dans cette fin du mois de février et ce début mars, Gazay fait distribuer (plus de 30 000 exemplaires dans toutes les boîtes aux lettres et envois aux associations, commerces, entreprises, etc...) une luxueuse brochure accompagnée d'un courrier où il affirme : 90% des engagements ont été tenus. Vous le savez c'est TOTALEMENT faux. La vidéo que vous pouvez consulter en suivant ce lien https://m.youtube.com/watch?v=VvGuKwgXw-0   en est une preuve indiscutable.

Il avait déjà fait le coup en 2017, avec un document tout aussi luxueux. Nous avions déjà démontré à l'époque ("engagements pris engagements non tenus" : voir ici, il y en a 12 !) tous les mensonges contenus dans cette revue de la propagande municipale. Il récidive, en essayant de ne pas dépasser la date du 1er mars parce que la loi lui interdit toute publication de bilan un an avant les municipales.

En fait, l'article 52-1 du code électoral, n'empêche pas les élus sortants de faire le bilan de leur mandat personnel, mais exige que la publication d'un tel document soit financé par le candidat sur ses fonds propres. Gazay s'en affranchit puisque, dans ce cas, ce sont les contribuables qui vont payer par l'intermédiaire du budget de la ville... et malgré la dèèèèèèèteueuh.

Les contribuables vont payer la propagande du candidat Gazay

Mais, au-delà de cet aspect, l'essentiel, c'est l'immense supercherie qui consiste à laisser croire que les engagements ont été tenus. Nous pourrions, une nouvelle fois, vous et nous en rire. Ne nous privons pas de le faire. Mais examinons, aussi, jusqu'où l'art des mensonges politiciens peut mener. Nous l'avons déjà écrit, dans ce domaine le maire d'Aubagne est le plus grand artiste aubagnais de tous les temps.

Nous vous en apportons les preuves en prenant l'exemple du sport (il faut, absolument, que vous preniez le temps de visionner la vidéo ci-dessus).

Nous aurions pu choisir la propreté ("En deux ans la ville sera parfaitement propre", alors qu'elle concurrence Marseille pour la saleté), la dynamique commerciale ("Nous allons faire une véritable galerie commerciale à ciel ouvert avec des magasins de marques et des enseignes nationales ... une halle permanente couverte, etc ..." alors qu'il n'y a jamais eu autant de locaux commerciaux à vendre ou à louer), la dynamique industrielle ("je vais étendre la zone des Paluds de 17 hectares pour les acteurs économiques du territoire ...", alors que le projet lancé dans la mandature précédente a été abandonné), les finances ("je vais baisser les impôts chaque année jusqu'à 15%, ..., je vais réduire la dette de plus de 50 millions, etc ...", alors que la Taxe d'Habitation a augmenté de 10% et que la dette, à 3 millions près, est toujours la même, mais qu'on a vendu 20 millions de patrimoine communal), de l'environnement ("il est nécessaire de créer de nouveaux parcs et jardins et de favoriser les quartiers équipés d'aires de jeux, etc ...", alors que le moindre recoin de colline est bétonné et que les espaces publics sont à l'abandon), ou bien d'autres encore (nous y reviendrons), mais le sport, en quelques exemples illustre l'immense tentative de tromperie engagée par Gazay.

L'exemple du sport : regardez la vidéo

Dans cette vidéo, il nous promet un nouveau complexe sportif aux Gargues, réservé au foot, avec un nouveau Club House pour l'AFC qu'il nous annonce en National. Il n'y a aucun nouveau complexe sportif, ni aux Gargues ni ailleurs et l'AFC est toujours en CFA (aujourd'hui National 3).

Un ensemble aquatique, un stade d'athlétisme, des lieux spécifiques pour les sports de combat, la danse, la gymnastique sont aussi programmés : rien n'a vu le jour !

Puis en vrac, le candidat Gazay nous parle d'un gymnase supplémentaire au Bras d'Or, de la réhabilitation de Mouren, du Charrel, des terrains de tennis, de la couverture et de l'éclairage des terrains de pétanque et même de la création d'une académie de pétanque : au final, rien, absolument rien. Ou plutôt un engagement tenu, la création d'un club house pour le rugby dont le président est un de ses amis, pour la modique somme de 500 000€ (les fondations sont peut-être en or !).

Pas plus de complexe sportif que d'ensemble aquatique

On peut citer une autre réussite, sociale celle-là : l'adjoint aux sports (on l'aperçoit sur la vidéo) qui vendait de la viande à Auchan est devenu agent immobilier.

A lui seul l'exemple du sport en fait la démonstration (et on vous confirme que cette vidéo n'est pas une fake news de Mèfi, mais bien une vidéo du candidat Gazay) : aucun engagement tenu !

C'est pour cela qu'il est obligé d'engager une opération d'une telle envergure à un an des prochaines échéances municipales. Il sait que ce sera très difficile pour lui et son équipe. Il est prêt à tout.

Par contre, il n'aborde pas ce qu'il a réellement fait : destruction de la MJC, privatisation de la restauration scolaire, constructions de bâtiments au pied du Garlaban, personnel municipal méprisé, suppression de postes en particulier dans les écoles et pour l'aide aux personnes âgées, etc... Aubagne mise en pièce. Tout cela il souhaite le faire oublier.

Courage : moins de 13 mois à tenir !

Antoine Monticellu

 

 

SOUTENEZ MÈFI!

Soutenir Mèfi! c'est nous aider à vous donner une information de qualité, libre de toute contingence. Le montant est libre et vous deviendrez ainsi membre de soutien de notre association.

Montant:
 EUR

Articles récents

  • La culture se porte bien… pourvu qu’on s’en occupe +

    Une trentaine de personnes se sont retrouvées mardi 30 avril dans un atelier thématique d’Aubagne la commune pour aborder la question de la culture dans l’activité municipale aujourd’hui. Faire un constat et tracer des perspectives pour retrouver du sens à ce qui s’est considérablement dégradé en cinq ans, faisaient l’objet Lire la suite
  • Les écoles Pin Vert et Hugo se mobilisent contre la faim +

    La 22e édition de la Course contre la faim aura lieu ce vendredi 17 mai. En 2018, ce sont plus de 260 000 élèves de 1 200 etablissements qui ont participé à ce projet dans plus d’une cinquantaine de villes françaises et à l’étranger. À Aubagne, les écoles du Pin Lire la suite
  • Magali Giovannangeli, candidate d'un projet collectif +

    A 23 ans, elle était la benjamine du conseil municipal d’Aubagne, lorsque Jean Tardito a succédé à Edmond Garcin. Quelques trente ans plus tard, Magali Giovannangeli sera sans doute la plus jeune candidate à conduire une liste de rassemblement contre le tandem Gazay-Barthélemy lors des élections municipales du printemps prochain. Lire la suite
  • Mais où est Denis Grandjean ? +

    Ce soir, 15 mai, le jour des 10 ans de la gratuité des transports à Aubagne, on inaugure le local de campagne de "Aubagne La Commune". 10 rue Laget entre l’épicerie gastronomique et le Baobab café. Pile en face du barber shop qui vient du désert. Le lieu est tout Lire la suite
  • Des questions après le saccage de l'école maternelle du Charrel +

    Après les dégradations dans plusieurs salles de classes de l'école maternelle du Charrel, pendant le week-end des 11 et 12 mai, de nombreuses questions (qui ? pourquoi ? comment ?...) restent posées et attendent des réponses de l'enquête en cours. Mais un article très documenté de La Provence du mardi 14 mai nous Lire la suite
  • Le Martinot, une nouvelle adresse pour les gourmets +

    Depuis quelques mois, le centre-ville d’Aubagne voit quelques épiceries fines et restaurant de qualité ouvrir leur porte dans le centre-ville d’Aubagne. C’est le cas en lieu et place de l’ancien restaurant La Farandole désormais remplacé par Le Martinot. Lire la suite
  • L'AFC sur le podium ? ... et l'OM lamentable +

    En Ligue 1, Montpellier freine Saint-Etienne (0 à 1) et se retrouve en course pour l'Europe. Le QSG bat Angers (1 à 2) et Lille est victorieux de Bordeaux (1 à 0). L'équipe de l'OM, sans jeu, sans envie, sans rien, on espère un jour sans entraîneur, a été une Lire la suite
  • 1