Du Bla-bla quotidien, une propagande continue (Contre-édito du maire - février 2019)


propagande

Le nouveau site internet de la ville d'Aubagne est désormais disponible et je suis particulièrement fier du travail réalisé par les services Information et Communication en relation avec les élus de l'équipe municipale blablabla. En même temps, je ne vais pas étaler sur la place publique la réalité de mon sentiment et encore moins dire que c'est mauvais. Du vrai blabla pour rien dire, en somme. 

Nos concitoyens attendent un service public moderne et accessible à toutes et tous. A tout un chacun également, à tout un chacune (on dit une chacune ?) et même, si j'osais, à tout le monde. Ça remplit des lignes et je ne peux pas faire plus clair dans le blabla.

Ils ont raison ces concitoyens ! Surtout quand c'est pour aller dans mon sens. Les citoyens du collectif pour l'hôpital d'Aubagne, ou du collectif pour la voie de Valdonne par exemple, eux, n'ont pas tout à fait raison. Ils ont à demi tort, en partie faux, un quart juste. Vous l'aurez compris : blablabla.

Ils ont tellement raison qu'on l'avait déjà fait paraît-il. Donc s'ils étaient pas d'accord, c'était pareil. Et oui braves gens, on peut d'ores et déjà joindre 24 heures sur 24 (sans pause syndicale donc) et 7 jours sur 7 (pardon monsieur le curé, pour une fois...) notre centre de supervision vidéo, doté de caméras équipées de "super-vue". Des commerces vandalisés ? Appelez le centre de supervision pour les informer de ce qu'il est déjà censé savoir... Un vol à l'arraché ? Informez-en les caméras qui sont supposées le voir pour vous, afin que le centre signale aux agents sur le terrain qu'un vol a été commis dans le but que le coupable soit formellement identifié dans un second temps via les bandes  de vidéo surveillance. Plus impressionnant encore : vous constatez que des véhicules sont garés en dehors des places non prévues, appelez le centre de supervision pour qu'il supervoit les plaques d'immatriculation de ces criminels du trottoirs, de ces bandits du terre-plein, de ces assistés du warning.

Désormais, quelque soit la nature d'une demande, les réponses seront apportées en temps réel ou en quelques heures, ou sous un à deux jours, une semaine grand max, directement sur un ordinateur, une tablette ou un téléphone que vous aurez bien pris soin d'acquérir en amont, sinon mon système ne marche pas à 100%.

Ce bond en avant dans la disponibilité des services n'exclut pas, bien au contraire (plus c'est gros plus ça passe), le contact humain et le dialogue. Bien utilisée, la technologie numérique va même libérer du temps pour améliorer la qualité des relations directes entre les Aubagnais et leur Maire, moi quoi... entre les Aubagnais et leurs élus, entre les Aubagnais et les services de leur Commune, entre les Aubagnais et leurs boulangers, entre les Aubagnais et leurs bureaux de poste, entre les Aubagnais et leur hôpital... Ah bon, ça, non... Quant aux Aubagnaises, ben elles continueront à passer par les guichets.

Cette proximité, je la conçois à Aubagne comme une proximité permanente, de tous les instants, et dans tous les quartiers. Une proximité continue, devenue priorité de l'action municipale au service de toutes et tous (etc...) et pour commencer au service de moi-même puisque je pourrai ainsi à l'envie vous répéter que j'ai accompli 110% de mes promesses sans que vous ne le voyez dans votre ville. C'est normal, c'est du virtuel ! Décidément, il tombe bien ce tout nouveau site.

Camille Alexandre
 
 

SOUTENEZ MÈFI!

Soutenir Mèfi! c'est nous aider à vous donner une information de qualité, libre de toute contingence. Le montant est libre et vous deviendrez ainsi membre de soutien de notre association.

Montant:
 EUR

Articles récents

  • Once Upon A Time... in Hollywood +

    Quand on aime le cinéma, on ne peut qu’être en admiration devant l’œuvre de Tarantino et Once upon a time... In Hollywood est l’événement attendu de la rentrée cinématographique de Septembre. Le créateur de Kill Bill a décidé de nous entrainer dans l’histoire du cinéma américain des années 60. Il ne lésine pas Lire la suite
  • Le Yatay, restaurant asiatique +

    Depuis juste un peu plus d'un an, le Yatay est situé dans la galerie marchande d'Auchan, à l'extrémité, à droite de l'entrée principale. Une cinquantaine de couverts à l'intérieur, une trentaine sur une terrasse magnifiquement décorée à l'extérieur. Lire la suite
  • Municipales : entretien avec Jean-Marie Orihuel, Modem Aubagne +

    Les prochaines élections municipales s'approchent. Mèfi a décidé de rencontrer quelques acteurs politiques locaux pour tenter de connaître leurs réflexions et positions sur cette prochaine échéance. Lire la suite
  • Défaite pour l'AFC et match nul pour l'OM +

    En Ligue 1, Lyon cartonne à nouveau devant Angers (6 à 0), l'OM piétine et ne fait que match nul à Nantes (0 à 0), Lille est battu par Amiens (1 à 0), Metz se joue de Monaco (3 à 0) et Saint-Etienne est accroché à domicile par Brest (1 Lire la suite
  • La campagne électorale de Barthélémy au frais des contribuables +

    Depuis le 2 août, on trouve sur la page facebook de Sylvia Barthélémy des vidéos sur son bilan depuis 2014. A 7 mois des élections municipales, rien d'étonnant à cela... sauf que ce sont les contribuables qui paient sa propre propagande électorale. Lire la suite
  • Aubagne : cambriolages en hausse +

    Malgré les graphiques lus à l'envers par l'adjoint à la sécurité, les chiffres sans aucun fondement présentés dans les conseils de quartiers et qui font les titres d'AJJ et du site de la ville, Mèfi, depuis des mois, dénonce la multiplication des vols et des cambriolages à Aubagne. Lire la suite
  • Barthélémy, c'est du pipeau +

      Depuis 2014, Sylvia Barthélémy et son entourage jouent une petite musique qui laisse penser "qu'avec elle, ce serait différent" (comprenez différent de Gazay). On entend même qu'elle serait "très service public et proche de "ses" salariés". Son entourage et ses portes paroles accompagnent cette musique en jouant du pipeau. Et il Lire la suite
  • 1