Les socialistes aubagnais portés disparus


 

A la dernière réunion du Conseil Municipal, le 12 décembre, aucun élu socialiste n'était présent. C'était pourtant l'une des réunions les plus importantes de l'année puisqu'elle avait à son ordre du jour le budget de la ville pour 2019.

Certes l'âge de l'ancien adjoint aux finances (presque 75 ans) peut excuser son absence, surtout si on y rajoute qu'il ne travaille plus à Aubagne et qu'il n'y a jamais habité. Mais les autres ?

Sans doute, la débâcle de leur parti et leur totale absence d'investissement pour Aubagne depuis des années les conduisent, à quelques mois des municipales, à reconnaître qu'ils ne pourront pas représenter une quelconque alternance et encore moins une alternative.

Depuis 2014, leur seul acte majeur au conseil municipal c'est d'avoir voté pour empêcher qu'un élu de gauche puisse siéger pour Aubagne à la métropole. Permettant ainsi l'élection de 5 élu·e·s de la liste Gazay. 

Aucune implication dans le collectif pour la défense de l'hôpital, pas plus que pour la Bourse du Travail ou contre la liquidation de la MJC, absence quasi totale dans la lutte contre la privatisation de la restauration municipale, contre les licenciements ou les mises au placard du personnel communal. Il faudra se contenter des félicitations du maire d'Aubagne au groupe socialiste pour "son opposition constructive".

On peut comprendre pourquoi leur candidate à l'élection législative de 2017 a réalisé le score de 2,14% à Aubagne !

Et les gilets jaunes : rien ! Pas la moindre déclaration, pas le moindre communiqué. Il est vrai qu'au premier tour de l'élection présidentielle, les principaux responsables socialistes d'Aubagne avaient appelé à voter Macron, séduits par la victoire qui se profilait.

Qu'en est-il aujourd'hui ? Faut-il attendre un magicien pour les faire sortir d'un chapeau ? 

Bob Acad

SOUTENEZ MÈFI!

Soutenir Mèfi! c'est nous aider à vous donner une information de qualité, libre de toute contingence. Le montant est libre et vous deviendrez ainsi membre de soutien de notre association.

Montant:
 EUR

Articles récents

  • Mâcon / Aubagne : les citoyen·ne·s au cœur des municipales +

      A l'heure où le mouvement "Aubagne la commune" se positionne comme une vraie force alternative face à Gazay et son équipe pour les prochaines municipales, l'exemple de Mâcon n'est pas sans intérêt. Lire la suite
  • Restaurant brésilien à Aubagne +

    Le nom du restaurant ne peut pas vous tromper sur la cuisine que vous allez découvrir dans ce restaurant : "Les Brésiliens". Ouvert depuis moins de trois mois, vous le trouverez au 15 boulevard Jean Jaurès. Lire la suite
  • Le RCA dominateur, l'AFC défait ... et une 3ème victoire pour l'OM. +

    En cyclisme, après la victoire au sprint de John Degenkolb dans la dernière étape, l'Espagnol Gorka Izaguirre a remporté le Tour de La Provence. L'Australien Simon Clarke et le Français Tony Gallopin complètent le podium, dans la même seconde. Lire la suite
  • Conseil municipal de Cuges : un huis clos pour rire +

      Jeudi 7 février, le conseil municipal s’est réuni avec un huis clos demandé pour 2 délibérations concernant la demande de retrait du titre d’adjoint de Jean Claude Sabetta, 2ème adjoint au maire. La semaine précédente, le maire lui avait retiré toutes ses délégations. Lire la suite
  • Hôpital d'Aubagne : le syndicat Sud Santé Solidaires dénonce +

    Le syndicat Sud Santé Solidaires dans un communiqué de presse dénonce la gouvernance de l'hôpital d'Aubagne. Nous portons à la connaissance de l'ensemble de nos lectrices et de nos lecteurs l'intégralité de cette publication, en précisant qu'elle appartient en totalité à ce seul syndicat, majoritaire à l'hôpital d'Aubagne. Voici le Lire la suite
  • Se rassembler contre la dérive autoritaire ? +

    Après la présentation de la loi "anticasseurs" qu'il serait plus juste d'appeler loi "antimanifestants", après la légitimation des violences policières contre les gilets jaunes suivies ou précédées par des arrestations "préventives", de multiples condamnations en comparution immédiate (alors que Alexandre Benalla continue de se promener à sa guise), des perquisitions Lire la suite
  • Une intime conviction +

    Loin des traditionnelles plaidoiries à l’américaine, "Une intime conviction", un vrai procès made in France, ou comment on veut condamner avec une enquête à charge, des témoignages sans valeurs ; comment on peut bafouer la présomption d’innocence et comment, aussi, on peut se battre pour innocenter sans pour cela être accusateur Lire la suite
  • 1