Conseil municipal d'Aubagne : des manteaux mais pas de gilets


Conseil municipal d'Aubagne : des manteaux mais pas de gilet

Une température de quelques petits degrés seulement dans la salle du Bras d’or mercredi 12 décembre pour un conseil municipal en grande partie consacré au budget prévisionnel 2019. Panne ? Economie de chauffage ?

Les conseillers municipaux en manteaux, cols relevés entourés d’écharpes, ont participé à un débat sans surprise ; on avait compris, depuis le débat sur les orientations budgétaires en novembre, que l’austérité régissait les chiffres et les abandons. Une fois de plus.

On ne détaillera pas ici le discours budgétaire et ses développements concrets sur le terrain. On connait ça par cœur : maîtrise des dépenses pour mieux agir sur la dette, cession des compétences à la métropole qui - vous comprenez ! - nous dépossède de nos moyens d’agir, baisse des dotations d’état aux communes… Bref, toute la batterie d’explications bien utiles à une majorité qui veut jouer les premiers de la classe en nous expliquant qu’une rigoureuse gestion au service de bons équilibres est la seule manière de gérer la ville. Pas très original ni audacieux.

Mais au-delà de ça quelque chose clochait au regard de la criante actualité que nous vivons. Comme si soudain cette séance du conseil municipal, bien plus que d’habitude, se révélait « hors-sol », en décalage entre les attentes des gens, qui, en gilets jaunes sur les ronds-points et aux péages des autoroutes, questionnent aujourd’hui bien des choses, parmi lesquelles une aspiration essentielle à de nouvelles formes de vie démocratique.

Tout cela flottait dans l’air ambiant fortement rafraîchi de la salle sans que cela n’effleure grand monde si ce n’est les élus d’Aubagne Alternative, Écologique et Citoyenne, mettant l’accent une fois de plus sur l’incontournable nécessité aujourd’hui de réactiver - comme cela était le cas dans le précédent mandat - la démocratie participative, qui, de l’expression directe des besoins à la gestion d’un budget participatif par la population elle-même, jusqu’à la délibération en conseil municipal, permet un réel partage et un vrai contrôle des affaires publiques.

Jean-Luc Dimitri

 

 

SOUTENEZ MÈFI!

Soutenir Mèfi! c'est nous aider à vous donner une information de qualité, libre de toute contingence. Le montant est libre et vous deviendrez ainsi membre de soutien de notre association.

Montant
 EUR

Articles récents

  • Plus de guichet en gare d'Aubagne ? +

    Depuis quelques mois, la direction de la SNCF tente de réduire le personnel des guichets entre la gare de La Blancarde et celle de La Ciotat. Déjà, à Aubagne, il n'y a plus qu'un guichet sur deux qui est en service. Les usagers souhaitent la réouverture du deuxième. Lire la suite
  • Humanité Solidarité Gratuité, une devise pour Aubagne ? +

    Réveiller l'Humanité ! La priorité doit être l'humain, tout ce qui est fait pour la vie. En d'autres mots, créer de nouveaux rapports sociaux. Penser les droits (logement, alimentation, éducation...). Les droits comme un fondement dont la commune doit s'emparer loin de l'argent roi qui considère que les gens coûtent, en Lire la suite
  • Jean-François Bernardini à Aubagne le 28 novembre +

    Jean François Bernardini, pas le chanteur mais le militant de la Non-violence, président de l’association AFC Umani vient à Aubagne délivrer un message d’espoir et de futur désirable. Lire la suite
  • Les Bleus terminent premiers de leur groupe +

    En Formule 1, au Grand Prix du Brésil, Max Verstappen (Red Bull) s'impose et Pierre Gasly (Toro Rosso) prend la deuxième place sur le fil devant Lewis Hamilton (Mercedes). Rendez-vous dans deux semaines pour la dernière course de la saison, à Abu Dhabi. En rugby, Coupe d'Europe, Toulouse bat Gloucester Lire la suite
  • Le Figaro donne raison à Mèfi +

    Le Figaro vient de publier le classement des villes "les plus endettées de France". Aubagne qui occupait la 3ème place en 2014 est désormais 2ème. En 6 ans de mandat Gazay a donc aggravé la situation. Ce que Mèfi a dénoncé à de nombreuses reprises. Lire la suite
  • Audace écologique et proximité : le rôle indispensable du service public territorial +

    J'ai connu un service public territorial où la majorité des agents étaient motivés, engagés au service de la population. Chacun connaissait le fondement du service public, sa mission et son rôle. Depuis 2014, le personnel a été en grande partie renouvelé par du personnel contractuel n'ayant aucune notion de service Lire la suite
  • Conseil municipal : on aiguise les couteaux +

    Nous avons assisté au premier conseil municipal de campagne électorale, et ce en plusieurs occasions, nous y reviendrons dans ce compte-rendu. En commençant par une présence importante des élu-e-s et notamment par le retour de Mme Mélin que nous n'avions pas vue depuis quelques temps. Lire la suite
  • 1