Gazay habillé pour plusieurs hivers


 Élections professionnelles 2018 : résultat pour Aubagne

Les élections professionnelles de la fonction publique ont eu lieu ce jeudi 6 décembre dans toute la France, et en mairie d'Aubagne. Les résultats, ici, sont sans équivoque, c'est un triomphe pour la CGT. Nous y rajoutons que c'est, aussi,  un véritable camouflet pour Gazay qui en créant un syndicat "maison", en l'occurrence la CFTC, a lui-même décidé d'en faire un test sur sa politique.

Que nous indiquent les résultats ? D'abord que la participation est très élevée (72,62%). C'est 9% de plus qu'au 1er tour des municipales 2014 à Aubagne. C'est quasiment la participation au 2ème tour de la présidentielle dans notre ville.

Les "journalistes autorisés" qui ne cessent de faire observer l'absence de représentativité des syndicats vont devoir réviser leur jugement. Cela démontre aussi que quand il y a un enjeu, les gens votent. 

Si on prend comme référence, les élections au Comité Technique (c'est la seule instance où les cadres et les agents votent, c'est aussi une instance où les trois syndicats en lice étaient présents), cela donne : 488 voix pour la CGT (62,17%); 159 voix pour la CFTC (20,25%); 138 voix pour la FSU (17,58%).

62,17 % et 6 sièges sur 8 à la CGT

C'est d'abord un immense succès pour la CGT. C'est la reconnaissance par le personnel communal de l'intégrité et de l'honnêteté de ses cadres et de ses militants, c'est un coup de chapeau au travail de ses représentants dans les instances paritaires depuis 4 ans, c'est un formidable encouragement à poursuivre dans la volonté de défendre pied à pied le service public et ses agents, sans jamais rien lâcher.

C'est sans doute aussi la reconnaissance du rôle essentiel joué par la CGT dans les combats contre la privatisation de la restauration municipale, contre la fermeture de la MJC, pour les libertés syndicales mais aussi pour la défense de tout le personnel en général et de chacun en particulier.

On peut y rajouter que c'est aussi une réponse à la manœuvre du maire et de "sa" haute administration qui ont monté de toute pièce un syndicat à leur service, la CFTC. Pauvre organisation syndicale qui est rentrée dans ce jeu, à coup de pressions, d'intimidations, de menaces, de promesses.

Le personnel n'a pas été dupe. Il a condamné sans ambiguïté cette supercherie et ces méthodes d'un autre âge.

Le personnel a condamné sans ambiguïté la création d'un syndicat maison

On peut observer que cette condamnation s'est exprimée partout. Le résultat de la CAP pour les cadres A (le haut de la hiérarchie) est encore plus significatif. Il n'y avait plus qu'une liste, celle de la CFTC, puisque les pressions avaient conduit une candidate CGT à se retirer au dernier moment, conduisant à l'annulation de la liste. Sur 73 inscrits, 13 décident de ne pas se déplacer et 36 votent nul. La CFTC, avec 26 voix, recueille en définitive moins du tiers des suffrages !

Mais Gazay et "sa" hiérarchie ayant décidé de soutenir et d'organiser le vote CFTC, c'était aussi un test probant sur sa popularité.

Si on considère, ce que l'on peut très raisonnablement faire, que la CGT et la FSU s'opposent à sa politique et à ses méthodes, 80% du personnel a dit stop à Gazay et aux siens.

C'est "une veste" qui en appelle d'autres. Sans trop tenter d'amalgame douteux, on peut penser qu'il y a là un sévère avertissement pour les prochaines élections municipales.

Le personnel communal vient d'ouvrir la voie à une formidable envie de changement. Si les forces capables de porter une véritable alternative savent le mesurer, tout pourrait devenir possible. 

Antoine Monticellu

 Retrouvez les résultats détaillés sur le site droits-devant.com

SOUTENEZ MÈFI!

Soutenir Mèfi! c'est nous aider à vous donner une information de qualité, libre de toute contingence. Le montant est libre et vous deviendrez ainsi membre de soutien de notre association.

Montant:
 EUR

Articles récents

  • Repas de nouvel an pour les plus démunis +

    Le Secours Populaire, Urgence et Solidarité et l'équipe de la Maison du Partage (en l'absence du CCAS), avec la complicité du chef du restaurant les Arômes Yannick Besset, organisent 2 événements culinaires pour les plus démunis : un atelier le 19 décembre et un repas gastronomique le 14 janvier. Lire la suite
  • Conseil municipal d'Aubagne : des manteaux mais pas de gilets +

    Une température de quelques petits degrés seulement dans la salle du Bras d’or mercredi 12 décembre pour un conseil municipal en grande partie consacré au budget prévisionnel 2019. Panne ? Economie de chauffage ? Lire la suite
  • Métropole : la fin des illusions +

    Le vote de « l’état spécial du territoire », c'est-à-dire le budget, du Pays d’Aubagne et de l’Etoile confirme, comme dénoncé par les élus de l’opposition depuis 3 ans, l’abandon de la quasi-totalité des projets proclamés « d’intérêts communautaire » par Mme Barthélémy et les maires au moment de la création de la Métropole. Lire la suite
  • Un appel de la CGT des Territoriaux d'Aubagne +

    Après l'intervention télévisée du "Méprisant" de la République lundi soir, le syndicat CGT des Territoriaux de la ville d'Aubagne lance un appel à continuer et amplifier la mobilisation des salarié.e.s dans un communiqué que nous publions intégralement ci-dessous : Lire la suite
  • Les Chroniques du règne de François II - épisode 16 +

    Depuis le début du mouvement des Gilets Jaunes, les allusions à l'épisode révolutionnaire de 1789 surgissent dans les discussions tantôt sous les traits de Marie-Antoinette, tantôt sous ceux de Louis XVI ou encore dans les revendications et les actions qui forgent l'histoire de ce mouvement qui a pris, comme tant Lire la suite
  • La dèèèèèèèèèteueuh +

    A chaque réunion du conseil municipal qui vote le budget, Mèfi revient sur la réduction de la dèèèèèète puisque Gazay en avait fait son objectif quasi unique dès le début de son mandat. Le conseil municipal sur le budget a lieu ce mercredi 12 décembre, c'est donc le moment d'un Lire la suite
  • Résultats des élections professionnelles à la métropole +

    Comme partout en France, les élections professionnelles ont eu lieu le 6 décembre à la métropole dont dépendent aujourd'hui les agents de l'ex-agglo du Pays d'Aubagne et de l'Etoile. Nous vous donnons les principales caractéristiques des résultats de ces élections. Lire la suite
  • 1