Gazay habillé pour plusieurs hivers


 Élections professionnelles 2018 : résultat pour Aubagne

Les élections professionnelles de la fonction publique ont eu lieu ce jeudi 6 décembre dans toute la France, et en mairie d'Aubagne. Les résultats, ici, sont sans équivoque, c'est un triomphe pour la CGT. Nous y rajoutons que c'est, aussi,  un véritable camouflet pour Gazay qui en créant un syndicat "maison", en l'occurrence la CFTC, a lui-même décidé d'en faire un test sur sa politique.

Que nous indiquent les résultats ? D'abord que la participation est très élevée (72,62%). C'est 9% de plus qu'au 1er tour des municipales 2014 à Aubagne. C'est quasiment la participation au 2ème tour de la présidentielle dans notre ville.

Les "journalistes autorisés" qui ne cessent de faire observer l'absence de représentativité des syndicats vont devoir réviser leur jugement. Cela démontre aussi que quand il y a un enjeu, les gens votent. 

Si on prend comme référence, les élections au Comité Technique (c'est la seule instance où les cadres et les agents votent, c'est aussi une instance où les trois syndicats en lice étaient présents), cela donne : 488 voix pour la CGT (62,17%); 159 voix pour la CFTC (20,25%); 138 voix pour la FSU (17,58%).

62,17 % et 6 sièges sur 8 à la CGT

C'est d'abord un immense succès pour la CGT. C'est la reconnaissance par le personnel communal de l'intégrité et de l'honnêteté de ses cadres et de ses militants, c'est un coup de chapeau au travail de ses représentants dans les instances paritaires depuis 4 ans, c'est un formidable encouragement à poursuivre dans la volonté de défendre pied à pied le service public et ses agents, sans jamais rien lâcher.

C'est sans doute aussi la reconnaissance du rôle essentiel joué par la CGT dans les combats contre la privatisation de la restauration municipale, contre la fermeture de la MJC, pour les libertés syndicales mais aussi pour la défense de tout le personnel en général et de chacun en particulier.

On peut y rajouter que c'est aussi une réponse à la manœuvre du maire et de "sa" haute administration qui ont monté de toute pièce un syndicat à leur service, la CFTC. Pauvre organisation syndicale qui est rentrée dans ce jeu, à coup de pressions, d'intimidations, de menaces, de promesses.

Le personnel n'a pas été dupe. Il a condamné sans ambiguïté cette supercherie et ces méthodes d'un autre âge.

Le personnel a condamné sans ambiguïté la création d'un syndicat maison

On peut observer que cette condamnation s'est exprimée partout. Le résultat de la CAP pour les cadres A (le haut de la hiérarchie) est encore plus significatif. Il n'y avait plus qu'une liste, celle de la CFTC, puisque les pressions avaient conduit une candidate CGT à se retirer au dernier moment, conduisant à l'annulation de la liste. Sur 73 inscrits, 13 décident de ne pas se déplacer et 36 votent nul. La CFTC, avec 26 voix, recueille en définitive moins du tiers des suffrages !

Mais Gazay et "sa" hiérarchie ayant décidé de soutenir et d'organiser le vote CFTC, c'était aussi un test probant sur sa popularité.

Si on considère, ce que l'on peut très raisonnablement faire, que la CGT et la FSU s'opposent à sa politique et à ses méthodes, 80% du personnel a dit stop à Gazay et aux siens.

C'est "une veste" qui en appelle d'autres. Sans trop tenter d'amalgame douteux, on peut penser qu'il y a là un sévère avertissement pour les prochaines élections municipales.

Le personnel communal vient d'ouvrir la voie à une formidable envie de changement. Si les forces capables de porter une véritable alternative savent le mesurer, tout pourrait devenir possible. 

Antoine Monticellu

 Retrouvez les résultats détaillés sur le site droits-devant.com

SOUTENEZ MÈFI!

Soutenir Mèfi! c'est nous aider à vous donner une information de qualité, libre de toute contingence. Le montant est libre et vous deviendrez ainsi membre de soutien de notre association.

Montant:
 EUR

Articles récents

  • La culture se porte bien… pourvu qu’on s’en occupe +

    Une trentaine de personnes se sont retrouvées mardi 30 avril dans un atelier thématique d’Aubagne la commune pour aborder la question de la culture dans l’activité municipale aujourd’hui. Faire un constat et tracer des perspectives pour retrouver du sens à ce qui s’est considérablement dégradé en cinq ans, faisaient l’objet Lire la suite
  • Les écoles Pin Vert et Hugo se mobilisent contre la faim +

    La 22e édition de la Course contre la faim aura lieu ce vendredi 17 mai. En 2018, ce sont plus de 260 000 élèves de 1 200 etablissements qui ont participé à ce projet dans plus d’une cinquantaine de villes françaises et à l’étranger. À Aubagne, les écoles du Pin Lire la suite
  • Magali Giovannangeli, candidate d'un projet collectif +

    A 23 ans, elle était la benjamine du conseil municipal d’Aubagne, lorsque Jean Tardito a succédé à Edmond Garcin. Quelques trente ans plus tard, Magali Giovannangeli sera sans doute la plus jeune candidate à conduire une liste de rassemblement contre le tandem Gazay-Barthélemy lors des élections municipales du printemps prochain. Lire la suite
  • Mais où est Denis Grandjean ? +

    Ce soir, 15 mai, le jour des 10 ans de la gratuité des transports à Aubagne, on inaugure le local de campagne de "Aubagne La Commune". 10 rue Laget entre l’épicerie gastronomique et le Baobab café. Pile en face du barber shop qui vient du désert. Le lieu est tout Lire la suite
  • Des questions après le saccage de l'école maternelle du Charrel +

    Après les dégradations dans plusieurs salles de classes de l'école maternelle du Charrel, pendant le week-end des 11 et 12 mai, de nombreuses questions (qui ? pourquoi ? comment ?...) restent posées et attendent des réponses de l'enquête en cours. Mais un article très documenté de La Provence du mardi 14 mai nous Lire la suite
  • Le Martinot, une nouvelle adresse pour les gourmets +

    Depuis quelques mois, le centre-ville d’Aubagne voit quelques épiceries fines et restaurant de qualité ouvrir leur porte dans le centre-ville d’Aubagne. C’est le cas en lieu et place de l’ancien restaurant La Farandole désormais remplacé par Le Martinot. Lire la suite
  • L'AFC sur le podium ? ... et l'OM lamentable +

    En Ligue 1, Montpellier freine Saint-Etienne (0 à 1) et se retrouve en course pour l'Europe. Le QSG bat Angers (1 à 2) et Lille est victorieux de Bordeaux (1 à 0). L'équipe de l'OM, sans jeu, sans envie, sans rien, on espère un jour sans entraîneur, a été une Lire la suite
  • 1