Gilets jaunes : guerre civile ou référendum ?


gilets jaunes : guerre civile ou référendum

Jean Reynaud, qui était sur la liste de Barthélémy aux élections municipales de 2014, nous a fait parvenir ce billet à propos du mouvement des Gilets Jaunes et du choix devant lequel, selon lui, Macron se trouve placé.

La réaction spontanée des gilets jaunes face aux décisions de nos gouvernants qui entraînent, à tort ou à raison, par leurs décisions la rogne d'une partie grandissante de la population, nos dirigeants vont être amenés à choisir entre deux options :

- laisser pourrir la situation, avec des risques de guerre civile;

- accepter de transférer à la population une part de son pouvoir par la mise en place du référendum d'initiative populaire.

Par la première option, le pouvoir tentera de décrédibiliser le mouvement et d'infantiliser, une fois encore, les citoyens  qui ne seront pas capables de discuter sans violence. En effet, profitant de l'absence de "responsable", le pouvoir utilisera les services d'ordre pour empêcher toute manifestation, voire à y laisser s'infiltrer des casseurs si, toutefois, comme par le passé, il n'arme pas lui-même ces casseurs pour que les gens bien s'offusquent des réactions des gilets jaunes.

Bien sûr, il peut y avoir une reculade de ceux-ci et leur retour dans leurs foyers. Mais on peut penser aussi que cela tournera en de véritables émeutes et une révolution, que d'aucuns espèrent de leurs vœux. Et ceux qui voudront par-dessus tout éviter que l'on fasse des vagues seront amenés dans un tourbillon de guerre civile, final logique lorsque deux factions s'opposent.

La deuxième option, qui n'a cependant rien de révolutionnaire et qui est pratiquée par les Suisses, dans le cadre de leurs votations pluri-annuelles, mais aussi dans de nombreux pays européens, dont l'Allemagne ou l'Italie, votant contre le nucléaire, le Royaume-Uni où l'Ecosse a voulu faire sécession, et même en Californie où les électeurs ont un droit de veto sur des textes adoptés par le Parlement  le référendum d'initiative populaire, depuis l'Etat jusqu'à la commune et même au niveau de quartiers devrait permettre ainsi à la population à se réapproprier une parcelle de pouvoir, ceci d'autant plus que l'on constate, de jour en jour, que la participation effective à l'élaboration des décisions devient un leurre (les associations de protection de l'environnement dénoncent les restrictions d'accès aux dossiers, la réduction de leur expression par la suppression d'enquêtes publiques, l'élimination de commissaires-enquêteurs qui ne vont pas dans le sens du pouvoir...).

Dès lors il faudrait modifier notre Constitution pour transformer le droit de pétition en véritable droit au Référendum d'Initiative Populaire qui serait obligatoirement applicable comme c'est le cas en Suisse et non  comme en Espagne où toutes les "initiatives législatives populaires" ont été rejetées par les députés, ce que nous ne pourrons accepter.

Le Président Hollande s'était engagé dans cette voie, mais il a reculé, peut-être face aux élus qui ne peuvent supporter de perdre une parcelle de leur autorité ?

Ce fut dommage et nous n'en serions pas là s'il avait eu le courage de le mettre en oeuvre.

Maintenant, il appartient au Président Macron de choisir la dangereuse aventure de refuser toute revendication et d'en assumer les conséquences ou de ramener la paix sociale par le référendum afin que revienne le RIP (Requiecat In Pace)!!

Jean Reynaud

 

SOUTENEZ MÈFI!

Soutenir Mèfi! c'est nous aider à vous donner une information de qualité, libre de toute contingence. Le montant est libre et vous deviendrez ainsi membre de soutien de notre association.

Montant
 EUR

Articles récents

  • Mes 30 minutes à la réunion CIQ du Centre-Ville +

    Le 27 novembre, réunion du CIQ du Centre-ville à la salle de la Résidence des Potiers. Plantons le décor, il y avait du monde : M. Gazay et sa cour du conseil municipal, une délégation importante de la future liste de la gauche rassemblée, beaucoup de gens en colère en raison Lire la suite
  • L'AFC encore vainqueur, le RCA marque des points, 6ème victoire consécutive pour l'OM +

    En Ligue 1, Lyon se déchaîne à Nîmes (0 à 4), Lille bat Brest (1 à 0), le QSG règle le sort de Montpellier en quelques minutes (1 à 3), Nice écrase Metz (4 à 1), Monaco retrouve du souffle face à Amiens (3 à 0) et Rennes défait Angers Lire la suite
  • Gloria Mundi de Guédiguian +

    Guédiguian a besoin de mélodrame pour nous interpeler sur les dérives dramatiques de la société. Le cadre : Marseille. La ville se prête à merveille comme décor, quartier populaire (la rue d’Aix), quartiers d’affaires (les Terrasses du Port). Les acteurs : des femmes et des hommes que l’on rencontre tous les jours Lire la suite
  • Du social, c'est urgent ! +

    Entre un gouvernement qui fait la part belle aux plus riches et une municipalité qui détruit les remparts et les protections construites ici pendant des décennies, nos concitoyens, qui ont besoin de vraies politiques sociales, subissent une double peine. Lire la suite
  • Rassemblé·e·s pour Aubagne +

    Lundi 2 décembre dans l'ancienne salle de la Bourse du Travail, un petit peu plus d'une centaine de personnes ont tenu l'Assemblée Constituante de la liste qui devrait s'intituler, si on a bien compris, "Rassemblé·e·s pour Aubagne" et qui sera conduite par Magali Giovannangeli. Lire la suite
  • Retour aux valeurs humanistes et priorité au lien social +

    Cohabitation harmonieuse entre individus ou entre communautés, voici un principe qui doit être un préalable au sein d'une société, et qui plus est, au centre de la ville dans laquelle nous résidons. Lire la suite
  • Voix et guitare : Garance de passage au Cercle +

    On nous annonce un concert exceptionnel. Sans aucun doute. Avoir cette chance d’attraper une date de la tournée de Garance dans le cadre de Chant ‘appart - une organisation qui permet à de petits lieux, voire des particuliers d’accueillir chez eux des artistes - est une de ces opportunités devant lesquelles il Lire la suite
  • 1