Mairie d'Aubagne : dialogue rompu avec les syndicats


Mairie d'Aubagne : dialogue rompu avec les syndicats

Devant l'impossible dialogue constructif avec le maire, l'ensemble des organisations syndicales CGT (Ouvriers, employés, ingénieurs, cadres, techniciens, agents de maîtrise) ont décidé de ne pas participer aux pseudos rencontres "de concertation" organisées par le maire et sa haute administration.

Elles en expliquent les raisons dans une lettre adressée à Gérard Gazay. Nous en publions le texte intégralement :

"Monsieur Gazay, maire d’Aubagne,

Nous vous annonçons que nous déclinons votre invitation du 12 septembre prochain. En effet, nous considérons que vos postures et attitudes, loin d’être bienveillantes sont condescendantes et au fil du temps de plus en plus choquantes.

De plus, nous constatons depuis maintenant 3 ans que ces rendez-vous ne servent pas à grand-chose, si ce n’est vous permettre d’apparaître dans les médias comme soi-disant le chantre du dialogue social et de l’apaisement.

Nous constatons nous qu’il n’y a point d’apaisement. Tout au contraire, les tensions et le mal être ne font que s’accumuler. Aussi, les conditions ne sont plus requises pour nous, d’avoir un échange informel avec vous, pour essayer de maintenir un dialogue social pourtant plus que nécessaire.

Comment l’imaginer, quand par des manières autocratiques, des interprétations douteuses, des choix scabreux, vous vous permettez tant, à l’encontre du personnel ?

Comment y croire encore, quand vous faites fi des résultats des élections professionnelles de 2014 qui nous ont donné démocratiquement certains droits pour l’exercice syndical ? Sachez bien que vous avez là, dépassé l’acceptable. Nous saurons informer la population, de plus en plus dubitative quant à vos agissements, sur cette entrave caractérisée à l’exercice de plein droit de l’activité syndicale.

Ce ne sont pas les tentatives de masquer cette réalité qui empêcheront le personnel de percevoir vos réelles intentions. Nous n’avons aucun doute sur ce « tour de passe-passe » que nous dénonçons depuis des mois car il vous est bien utile dans la perspective des prochaines élections professionnelles de décembre.

Ainsi depuis le début de l'année nous n'avons pas pu bénéficier des DAS (Dégagement d’Activités de Service) pour l'exercice de notre activité syndicale.

Vous n'êtes pas sans savoir que cette situation, en l'absence de prise d'arrêtés depuis des mois, constitue une grave entrave syndicale. Aussi, compte tenu du déficit accumulé pendant ces premiers mois de 2018 qui se chiffre à près de 1200 heures, nous ne pouvons accepter ces manières de faire.

C’est certainement là votre « vision » de l’apaisement pour la mise en œuvre d’un « dialogue social serein ». Votre volonté consiste à tenter par tous les moyens de nous affaiblir pour ancrer par calcul des organisations venues « d’ailleurs » absolument pas légitimes.

Le but est certainement qu’elles soient dociles et corvéables à souhait pour mieux imposer vos désidératas à tout le personnel.

Comment pouvez-vous évoquer le terme de «dialogue social», vous qui passez systématiquement outre les votes défavorables exprimés lors des consultations durant les différents CTP et CAP pour avis ; vous qui considérez par ailleurs, la négociation comme un changement d’avis inacceptable ?

Ce n'est pas compatible avec la volonté d'un travail de réflexion constructif et indépendant que nous nous imposons. Ainsi vos invitations au dialogue social, nous le savons bien pour l’avoir constaté depuis maintenant plus de 4 ans, ne sont que chimères tant les techniques éprouvées d'éluder les réponses aux questions, aux revendications, de répondre à côté ou partiellement, de laisser trainer, vous sont acquises ainsi qu’aux responsables de votre administration.

A force d’ignorer tout ou partie de nos remarques, de nos revendications légitimes et de ne pas reconnaître nos droits, nous considérons que nous n'avons pas besoin de vos explications partisanes hors Comités ou Commissions.

Pourquoi dans ces conditions se fatiguer de tenter un dialogue social respectueux et constructif, de continuer à alimenter le débat, à donner des avis argumentés… avis qui de toutes manières, quels qu’ils soient, ne sont que rarement pris en compte.

Vous voulez instituer le rapport de force en permanence, soit, nous verrons bien où cela nous mène…

Les représentants des syndicats Cgt Ouvriers & Employés, ICTAM - Cgt des territoriaux de la ville d’Aubagne"

 

SOUTENEZ MÈFI!

Soutenir Mèfi! c'est nous aider à vous donner une information de qualité, libre de toute contingence. Le montant est libre et vous deviendrez ainsi membre de soutien de notre association.

Montant:
 EUR

Articles récents

  • Fête de la paix 2018 : 30e marche de la colombe +

    La culture de Paix est un monument aubagnais que le maire Gazay aimerait bien voir disparaitre du paysage. Mais les Gaulois de notre village sont plus que jamais présents à ce rendez-vous aujourd'hui plus qu'hier, indispensable pour la survie de l'humanité. Lire la suite
  • L'AFC éliminée, Aubagne Garlaban Basket commence fort +

    En ligue 1, 5ème journée, 5ème victoire du PSG devant Saint Etienne (4 à 0), l'OM écrase Guingamp (4 à 0) et prend la 2ème place, Lille va battre Amiens (2 à 3) et se hisse à 5 points du premier, à égalité avec l'OM. Toulouse réussit le match nul Lire la suite
  • Le cinéma de Pouce la Paix : Une journée particulière d'Ettore Scola +

    Après le succès de la projection du film L’Insulte, l’association Pouce la Paix ! nous donne un nouveau rendez vous le Jeudi 20 Septembre à 19h au cinéma Le Pagnol à Aubagne.  Lire la suite
  • Conférence de presse de rentrée des élus d'opposition +

    En cette rentrée, encore très estivale, les élus d'opposition ont reçu la presse et les médias pour leur faire part de leurs dernières réflexions et analyses sur la gestion municipale. Mèfi était là. Lire la suite
  • Pour la médiathèque d'Aubagne : rendez-vous mercredi 19 +

      Les syndicats CGT de la ville d'Aubagne appellent le personnel et l'ensemble des autres forces syndicales à un débrayage mercredi 19 septembre de 10h à 12h pour dénoncer la situation budgétaire dramatique de la médiathèque d'Aubagne. Voici l'intégralité de leur communiqué :   "Nous avons adressé un préavis de débrayage pour Lire la suite
  • Europe Ecologie - Les verts à l'initiative +

    Plusieurs organisations (EELV; Coopérative Ecologique et Sociale; Décroissance IDF; DiEM 25; FEVE; Génération Ecologie; Génération.S, Jeunes Ecologistes, JOC; MEI; Nouvelle Donne; PCF; Parti Pirate; UDE; Utopia; CAP 21; Ensemble !) ont décidé d'organiser dans ces prochains mois des "Assises de l'écologie et des solidarités". Lire la suite
  • Des employés de la ville interdits de restauration municipale +

    Depuis décembre 2015, le maire et sa majorité ont décidé de privatiser la restauration municipale et d'en donner la gestion à la Sogérès, filiale de la Sodexo. Lire la suite
  • 1