Guinness des records, Aubagne en Provence : des mensonges à répétition


En 2015, à sa soirée des voeux, le maire qui n'avait rien à annoncer, décidait de "révéler" qu'Aubagne allait s'appeler "Aubagne... en Provence". En 2017, il promettait la construction "de la plus grande crèche du monde" qui serait "répertoriée au Guinness des records". En fin 2018, qu'en est-il ?

Aubagne n'est toujours pas dénommée "en Provence". D'après les interlocuteurs que nous avons interpellés au Conseil d'Etat (seul habilité à prendre une telle décision, ce que ni le maire ni son administration ne savaient), il semble même qu'aucun dossier de demande ne soit parvenu à cette instance.

Vous pouvez d'ailleurs constater vous mêmes que la mention "Aubagne en Provence" n'est pas utilisée pour les papiers officiels et les arrêtés du maire. La Police Municipale (PM) n'a pas adopté le même papier à en-tête que les autres services.

La PM n'a pas le même papier à en-tête que les autres services

Pour le "village des santons" (on a abandonné le titre de "Plus grande crèche du monde" !), toujours aucune inscription au Guinness des records. Le livre des records 2019 vient d'être publié ce 5 septembre 2018, il n'y a rien.

On peut rajouter, que sur ces derniers mois, la moyenne mensuelle des visiteurs est inférieure à 1800 personnes, avec un petit 1300 pour juillet, alors qu'on se rappelle que le Petit Monde de Marcel Pagnol (que Gazay a éliminé du centre ville) attirait plus de de 5000 passionnés (et entre 6 et 7000 en juillet-août) qui déambulaient ensuite sur les cours et dans les ruelles du centre ancien. Pour le bien des commerçants et de l'économie locale.

Prenons la mesure de ces deux mensonges. Pour deux promesses finalement de peu d'importance et qui ne coûtent rien, Gazay a été capable de ne pas les tenir et de nous mentir. 

1300 personnes au village des santons contre 6 à 7000 au Petit Monde antérieurement

On peut imaginer pour tout le reste.

On comprend pourquoi il nous claironne à tout propos que la dette a baissé de 20 millions d'euros, alors qu'en réalité elle est plus importante qu'il y a 5 ans.

Que le magazine municipal (l'AJJ/AGG) nous décrit une ville qui croule sous les travaux alors que tout le monde constate que plus rien de sérieux ne se fait.

Qu'on nous présente une ville entretenue là où chacun peut voir dans son quartier que l'essentiel est à l'abandon.

Qu'on nous vante la propreté là où vous nous écrivez pour nous montrer une saleté (et la présence de rats qui pullulent !) qui ne cesse de s'étendre partout.

Qu'on nous affiche des commerces qui se multiplient en centre ville, là où vous pouvez compter les rideaux baissés, etc, etc, ...

En 2020, faut-il lui donner une nouvelle chance ou stopper le désastre pour sauver Aubagne ?

Antoine Monticellu

 

SOUTENEZ MÈFI!

Soutenir Mèfi! c'est nous aider à vous donner une information de qualité, libre de toute contingence. Le montant est libre et vous deviendrez ainsi membre de soutien de notre association.

Montant:
 EUR

Articles récents

  • Repas de nouvel an pour les plus démunis +

    Le Secours Populaire, Urgence et Solidarité et l'équipe de la Maison du Partage (en l'absence du CCAS), avec la complicité du chef du restaurant les Arômes Yannick Besset, organisent 2 événements culinaires pour les plus démunis : un atelier le 19 décembre et un repas gastronomique le 14 janvier. Lire la suite
  • Conseil municipal d'Aubagne : des manteaux mais pas de gilets +

    Une température de quelques petits degrés seulement dans la salle du Bras d’or mercredi 12 décembre pour un conseil municipal en grande partie consacré au budget prévisionnel 2019. Panne ? Economie de chauffage ? Lire la suite
  • Métropole : la fin des illusions +

    Le vote de « l’état spécial du territoire », c'est-à-dire le budget, du Pays d’Aubagne et de l’Etoile confirme, comme dénoncé par les élus de l’opposition depuis 3 ans, l’abandon de la quasi-totalité des projets proclamés « d’intérêts communautaire » par Mme Barthélémy et les maires au moment de la création de la Métropole. Lire la suite
  • Un appel de la CGT des Territoriaux d'Aubagne +

    Après l'intervention télévisée du "Méprisant" de la République lundi soir, le syndicat CGT des Territoriaux de la ville d'Aubagne lance un appel à continuer et amplifier la mobilisation des salarié.e.s dans un communiqué que nous publions intégralement ci-dessous : Lire la suite
  • Les Chroniques du règne de François II - épisode 16 +

    Depuis le début du mouvement des Gilets Jaunes, les allusions à l'épisode révolutionnaire de 1789 surgissent dans les discussions tantôt sous les traits de Marie-Antoinette, tantôt sous ceux de Louis XVI ou encore dans les revendications et les actions qui forgent l'histoire de ce mouvement qui a pris, comme tant Lire la suite
  • La dèèèèèèèèèteueuh +

    A chaque réunion du conseil municipal qui vote le budget, Mèfi revient sur la réduction de la dèèèèèète puisque Gazay en avait fait son objectif quasi unique dès le début de son mandat. Le conseil municipal sur le budget a lieu ce mercredi 12 décembre, c'est donc le moment d'un Lire la suite
  • Résultats des élections professionnelles à la métropole +

    Comme partout en France, les élections professionnelles ont eu lieu le 6 décembre à la métropole dont dépendent aujourd'hui les agents de l'ex-agglo du Pays d'Aubagne et de l'Etoile. Nous vous donnons les principales caractéristiques des résultats de ces élections. Lire la suite
  • 1