Les vieux démons s’emparent de Monsieur Gazay


la dette c'est pas moi c'est l'autre

Les Aubagnaises et les Aubagnais ont reçu dans leurs boites aux lettres une lettre du Maire d'Aubagne qui dénonce, une fois de plus, la dette d'Aubagne. Cette manœuvre a hérissé le poil de plus d'un Aubagnais. Nous publions ci-dessous une communiqué d'un groupe de citoyennes pour le moins agacé par tant d'irresponsabilité du premier magistrat de la ville d'Aubagne.

A deux ans de l’échéance électorale, Gérard Gazay ressort son arme fatale. : «  La dette  » 

Faut-il rappeler à Gérard Gazay que toute sa campagne 2014 a été basée sur la réduction de la dette, pour laquelle il s’est érigé en super héros. Le héros serait-il fatigué ? Incompétent à en diminuer son montant il dégaine son arme fatale 2. 

Serait-il devenu amnésique ? A la lecture du courrier que les aubagnais et aubagnaises ont reçu la question se pose. En effet Gerard Gazay connaissait l’existence de ces emprunts toxiques lors de ses promesses de campagne.

Non seulement la dette aujourd’hui n’a pas diminuée, mais des bâtiments ont été vendus, des subventions aux associations supprimées, une restauration scolaire cédé à un délégataire, la fermeture de la MJC, la réduction des budgets dans les services, une verbalisation à outrance, des impôts indirects (périscolaire payant l’an dernier)...

« Monsignore, il est l’or »  de faire les comptes ? Que sont devenues ces  économies ? digérées ente deux macarons et une coupe de champagne ? Ou brulées dans les pots d’échappement ?

Pour échapper à un véritable bilan et être mis devant sa politique néfaste pour les aubagnais qui voient leur ville mourir, Gérard  Gazay c’est : tous coupables sauf moi, 

Merci Monsieur le Maire pour les frais de procédures que les citoyens devront supporter.

Les Robines des bois

 

 

SOUTENEZ MÈFI!

Soutenir Mèfi! c'est nous aider à vous donner une information de qualité, libre de toute contingence. Le montant est libre et vous deviendrez ainsi membre de soutien de notre association.

Montant:
 EUR

Articles récents

  • « La femme aux mains jointes » : un polar bien d'ici +

    « La femme aux mains jointes », c’est le nom du premier roman de Laurette Autouard paru aux Éditions Privat. Le club lecture de l'association Spect'acteurs nous invite à le découvrir lors d’une séance de ventes-dédicaces prévue le mardi 20 novembre à 17h30 au Cercle de l’Harmonie à Aubagne. Lire la suite
  • 11 novembre : le discours de la honte +

    Depuis toujours peut-être circule l'idée selon laquelle les hommes et les femmes politiques prennent les gens pour des idiots. Bien sûr, il y a ceux qui se montrent fidèles à cette idée et il y a ceux qui s'en éloignent. Gérard Gazay a choisi son camp visiblement. A l'écoute et Lire la suite
  • Assises de l'écologie et de la solidarité +

    La volonté de créer les "Assises de l'écologie et de la solidarité" est née du constat que si les questions d'écologie sont massivement dans les préoccupations des citoyennes et des citoyens, l'intervention politique n'est pas au niveau, tant sur le plan social qu'environnemental. Lire la suite
  • Cuges à la télé !! +

      Dans la cadre de son émission "Pièces à conviction" du mercredi 14 novembre, à 23h25, France 3 consacre un zoom aux communes : "Panique à la mairie : quand les élus dérapent". Quatre reportages, dont un sur Marseille et un autre sur... Cuges-les-Pins !! Lire la suite
  • Agir contre les violences faites aux Femmes +

    Dans le cadre de la journée contre les violences faites aux Femmes, l'Association Femmes Solidaires d'Aubagne se mobilise et nous propose un programme riche fait de nombreuses rencontres.   Lire la suite
  • Journée de solidarité pour Haize le 1er décembre au Cercle +

    Une journée de solidarité pour Haize, un petit garçon handicapé qui a besoin de matériel pour vivre mieux, est organisée par l'association "Sur le chemin d'Haize". Pour l'occasion le Conseil d'Administration du Cercle prête ses locaux gracieusement le 1er décembre. Lire la suite
  • Aubagne : 6 nouvelles embauches de cadres en 1 mois ? +

      Le 13 novembre, le conseil municipal va voter une DM (Décision Modificative : un ajustement du budget en fin d'année) où on nous annonce une économie sur les charges salariales pour 2018 par rapport à ce qui avait été prévu. Un artifice budgétaire ? Lire la suite
  • 1