Gazay rattrapé par ses mensonges


mensonge politique

Le maire d'Aubagne a donné une interview dans le numéro de mai-juin de la revue "Objectif Méditerranée".

En soi, rien d'exceptionnel, c'est un magazine confidentiel lu uniquement par les élus et quelques employeurs qui sont en vedette dans le numéro du mois. A chaque parution un lectorat nouveau, la publicité recueillie sur le compte des institutions (dont Aubagne) équilibre les comptes.

Mais nous ne résistons pas à l'envie de mettre en lumière, une nouvelle fois, les fausses affirmations de Gazay.

Et ça part fort, concernant le montant de la dette de la ville, il affirme que depuis son arrivée "elle a baissé de 20 millions d'euros". 

Nous nous permettons de (re)faire notre démonstration : les documents fournis par les services financiers de la ville au conseil municipal de décembre 2017 pour le vote du budget 2018 affichent une dette de 156, 072 128 millions d'euros, il faut y rajouter les 3 millions d'emprunt de 2018 et les quelques centaines de milliers d'euros que Gazay a perdu contre la banque RBS. Cela fait un total d'environ 160 M€. La dette de 2013 était de... 160 M€ !

Une dette qui ne diminue pas

Alors que dans le même temps, on a sacrifié tous les budgets de la ville à l'austérité et on a vendu près de 15 millions d'euros du patrimoine communal.

La suite est encore un ton au-dessus : "nous avons fait un gros effort sur la masse salariale". Le document fourni par la ville pour le Rapport d'Orientations Budgétaires pour le conseil municipal de novembre 2017 en préparation du budget 2018, nous indique, en page 11,  que la masse salariale était de 38,57 M€ en 2013 et de 42,47 M€ en 2018, soit plus de 10% d'augmentation !

Il est vrai qu'en page 12, on nous informe que le nombre d'agents a diminué de 6%, et on sait qu'il n'y a pas eu d'augmentation des salaires. La différence (considérable), c'est l'embauche de cadres venus d'ailleurs à des niveaux de salaires dignes des plus hauts fonctionnaires de l'Etat !

Des cadres payés à prix d'or

Ensuite, il nous refait le coup des investissements "importants pour les travaux du centre ville", mais il donne la somme "500 000€" en 4 ans, soit moins de 1% du budget de la ville sur la même période. Il affiche "un solde positif de 30 nouveaux commerces" qu'il est le seul à avoir compté !

Le comble de la langue de bois, c'est quand il dit regretter l'abandon du Val'Tram, alors que même "son amie" Barhélémy lui reproche d'avoir torpillé le projet.

Il n'a cependant pas osé dire qu'il s'était battu contre la fermeture du service réanimation de l'hôpital !

Le titre de l'article lui fait dire "La politique à l'ancienne ne me rattrapera pas". Elle n'a pas a le rattraper, il y baigne dedans.

Antoine Monticellu

 

 

SOUTENEZ MÈFI!

Soutenir Mèfi! c'est nous aider à vous donner une information de qualité, libre de toute contingence. Le montant est libre et vous deviendrez ainsi membre de soutien de notre association.

Montant:
 EUR

Articles récents

  • Aubagne : encore de nouvelles constructions ! +

    Sur les terrains « des Lignières » de l'ex-Direction Départementale de l'Equipement du 13, promenade Pierre Blancard, de nouvelles constructions seraient envisagées. L'Etat et le Conseil Départemental, en accord avec la mairie d'Aubagne, souhaiteraient vendre leurs terrains pour laisser la place à un ensemble immobilier. Lire la suite
  • Le panache du RCA ! +

    En Ligue 1, le QSG continue de trottiner avec une nouvelle victoire (5 à 0) sur Amiens. Lille reste à la deuxième place après sa victoire à Dijon (1 à 2). Lyon se retrouve avec une nouvelle victoire contre Nîmes (2 à 0). Avec beaucoup de difficultés l'OM bat Nice Lire la suite
  • La culture de la défaite +

    Chaque jour je lis sur facebook les publications des uns et des autres concernant la politique nationale et locale. Je déplore hélas que les exemples de plusieurs pays européens ou de villes françaises ne fassent pas réfléchir certains qui donnent des leçons en permanence, se prenant pour de fins stratèges Lire la suite
  • Voie de Valdonne : une réunion bien décevante +

    L'association « Se déplacer en liberté » (ASDEL) a participé le 17 octobre à une réunion sur la voie de Valdonne à l'invitation de Sylvia Barthélémy. La présidente de l'ex-agglo y avait convié les CIQ, le Conseil de développement et les différentes associations concernées par le devenir de cette voie. L'ASDEL nous a fait Lire la suite
  • Mairie de Cuges : des certitudes qui se fissurent +

    Conseil municipal à Cuges les Pins ce mardi 16 octobre. Peu de délibérations à l’ordre du jour, mais un conseil où l’on a pu constater la fébrilité du maire et de sa première adjointe dès lors que des questions gênantes étaient abordées sur les finances communales. Lire la suite
  • Mèfi crée de l'emploi +

    Il y a quelques semaines nous avions retrouvé "LA" motocrotte d'Aubagne remisée au fond d'un garage après avoir coûté 15 000€ aux contribuables. On vous informe aujourd'hui qu'elle est de nouveau en circulation. Lire la suite
  • Impôts locaux : l'arnaque ! +

    Les uns après les autres, les foyers aubagnais qui croyaient voir leurs impôts locaux diminuer se retrouvent, le plus souvent, avec une augmentation. Double mensonge. Lire la suite
  • 1