Gazay rattrapé par ses mensonges


mensonge politique

Le maire d'Aubagne a donné une interview dans le numéro de mai-juin de la revue "Objectif Méditerranée".

En soi, rien d'exceptionnel, c'est un magazine confidentiel lu uniquement par les élus et quelques employeurs qui sont en vedette dans le numéro du mois. A chaque parution un lectorat nouveau, la publicité recueillie sur le compte des institutions (dont Aubagne) équilibre les comptes.

Mais nous ne résistons pas à l'envie de mettre en lumière, une nouvelle fois, les fausses affirmations de Gazay.

Et ça part fort, concernant le montant de la dette de la ville, il affirme que depuis son arrivée "elle a baissé de 20 millions d'euros". 

Nous nous permettons de (re)faire notre démonstration : les documents fournis par les services financiers de la ville au conseil municipal de décembre 2017 pour le vote du budget 2018 affichent une dette de 156, 072 128 millions d'euros, il faut y rajouter les 3 millions d'emprunt de 2018 et les quelques centaines de milliers d'euros que Gazay a perdu contre la banque RBS. Cela fait un total d'environ 160 M€. La dette de 2013 était de... 160 M€ !

Une dette qui ne diminue pas

Alors que dans le même temps, on a sacrifié tous les budgets de la ville à l'austérité et on a vendu près de 15 millions d'euros du patrimoine communal.

La suite est encore un ton au-dessus : "nous avons fait un gros effort sur la masse salariale". Le document fourni par la ville pour le Rapport d'Orientations Budgétaires pour le conseil municipal de novembre 2017 en préparation du budget 2018, nous indique, en page 11,  que la masse salariale était de 38,57 M€ en 2013 et de 42,47 M€ en 2018, soit plus de 10% d'augmentation !

Il est vrai qu'en page 12, on nous informe que le nombre d'agents a diminué de 6%, et on sait qu'il n'y a pas eu d'augmentation des salaires. La différence (considérable), c'est l'embauche de cadres venus d'ailleurs à des niveaux de salaires dignes des plus hauts fonctionnaires de l'Etat !

Des cadres payés à prix d'or

Ensuite, il nous refait le coup des investissements "importants pour les travaux du centre ville", mais il donne la somme "500 000€" en 4 ans, soit moins de 1% du budget de la ville sur la même période. Il affiche "un solde positif de 30 nouveaux commerces" qu'il est le seul à avoir compté !

Le comble de la langue de bois, c'est quand il dit regretter l'abandon du Val'Tram, alors que même "son amie" Barhélémy lui reproche d'avoir torpillé le projet.

Il n'a cependant pas osé dire qu'il s'était battu contre la fermeture du service réanimation de l'hôpital !

Le titre de l'article lui fait dire "La politique à l'ancienne ne me rattrapera pas". Elle n'a pas a le rattraper, il y baigne dedans.

Antoine Monticellu

 

 

SOUTENEZ MÈFI!

Soutenir Mèfi! c'est nous aider à vous donner une information de qualité, libre de toute contingence. Le montant est libre et vous deviendrez ainsi membre de soutien de notre association.

Montant:
 EUR

Articles récents

  • Voie de Valdonne : rencontre en préfecture +

    Les représentants du collectif "Voie de Valdonne" (V2V) donnaient une conférence de presse lundi 13 août pour rendre compte de la réunion tenue en préfecture le 7 août dernier avec Madame Charbonneau, secrétaire générale depuis avril 2018. La Provence et Mèfi étaient là. Lire la suite
  • Après la pluie et la grêle à Aubagne +

    Le jeudi 9 août dernier, de violentes précipitations se sont abattues sur Aubagne en tout début d'après midi. Une impressionnante pluie de grêlons a occasionné de nombreux dégâts. En moins de deux heures, 64 mm d'eau par m² (autant que pour 15 jours du mois d'avril) tombaient sur Aubagne. Lire la suite
  • Gazay : le choix de déserter le centre ville +

    Les soirées d'animation de l'été sur Voltaire, Foch ou Rau ont été quasiment supprimées par la ville. L'activité autour des restaurants, bars, salon de thé et la dynamique de centre ville en général en souffrent profondément. Lire la suite
  • La vitrine de la céramique et du santon +

    Le 21 juillet, le maire d'Aubagne et la présidente du territoire ont inauguré la 50ème foire à la céramique et au santon, sur le cours Foch, à Aubagne. Il y a huit artisans de moins que l'an dernier. Pourtant, le site de la ville qui utilise beaucoup le "copier-coller" n'a Lire la suite
  • Rencontre avec le Préfet : le collectif Voie de Valdonne précise +

    Suite à notre article "Le Préfet reçoit le collectif Voie de Valdonne", les porte-parole du collectif ont souhaité apporter un certain nombre de précisions sur le but de cette rencontre, précisions que nous publions bien volontiers ci-dessous. Nous joignons aussi à leur demande le courrier qu'ils ont adressé au Préfet Lire la suite
  • Mépris du personnel communal : de pire en pire +

    Le 13 juillet, une réunion du Comité Technique de la ville a eu lieu. Il a marqué une nouvelle étape dans le mépris affiché par Gazay et sa "haute" administration pour les agents communaux. Les Comités Techniques des collectivités, composés d'élus et de représentants élus du personnel, sont des instances Lire la suite
  • Re-dynamisation du Centre-Ville +

    La redynamisation du centre ville aubagnais c'est un peu comme le monstre du Loch Ness. On en parle beaucoup mais nous arrivons tout juste à en voir le bout de la queue. Mais nos yeux sont-ils bien fiables ? Lire la suite
  • 1