Conseil de territoire : merci Madame Barthélémy


conseil valtram 

Conseil de territoire lundi 14 mai. A la fin de chaque conseil, on se dit que l’on a touché le fond… Eh bien non ! A se demander ce que nous réservera le prochain conseil.

Quatorze délibération seulement, dont huit pour information : les conseillers n’ont RIEN à DIRE !, quatre pour avis QUI COMPTE POUR RIEN ! et deux pour approbation (une dont  les pièces annexes seront présentées le soir de la réunion !) et dont la Métropole n’a RIEN à FAIRE : rappelons nous que le CT de décembre n’a pas approuvé son budget, ce qui n’a pas empêché le conseil de Métropole de l’adopter !

Si ce n’est pas se moquer des conseillers territoriaux ! Un déni de démocratie à coup sûr.

L’examen du compte de gestion de l’année 2017 a confirmé la situation dramatique de la Métropole : en investissement, sur 15 millions de travaux prévus, la Métropole n’en a réalisé que 7,7millions, péniblement  50% !

Et il n’y a pas que le Val'tram qui est passé à la trappe : la plupart des « projets d’intérêts communautaires » que la présidente avait fait voter à grand renfort d’autosatisfaction n’ont pas vu le début d’un commencement.

Ce qui a permis à Denis Grandjean d’interpeller le maire d’Aubagne « la hotte du Père Noel s’est allégée depuis 2 ans… Aucun projet engagé sur Aubagne ! A moins que M. Gaudin ne fasse payer par anticipation le coût de l’abandon des Gargues et le dédommagement réclamé par Imochan ! » Une molle réaction de Gazay, qui ne peut que prendre acte « ça se fera plus tard… ».

En section de fonctionnement, 15 millions ont été engagés sur les 18 prévus, mais les nuages s’accumulent sur la métropole : le contrat de mutualisation Etat/Métropole devrait en effet entraîner une baisse insupportable des dépenses de fonctionnement. D'ores et déjà, les subventions attribuées aux associations devraient en faire les frais dès cette année.

Des augmentations de 600 à 2200%

Pour information, les conseillers territoriaux prennent connaissance des futurs tarifs des abonnements  scolaires applicables à partir de la prochaine rentrée au nom de l’harmonisation sur le territoire de la Métropole : une augmentation de… 600% est prévu pour les transports utilisant les réseaux hors RTM (de 10€ à 60€) et de 2200% (de 10€ à 220€) pour ceux utilisant le réseau de la RTM ! Les jeunes pennois, que la carte scolaire envoie sur Marseille, apprécieront !

Vive réaction du maire de Roquevaire Yves Mesnard, qui déclare ne pas accepter cette situation. Il semblerait que la Métropole ait depuis engagé un recul et retirerait la délibération de l’ordre du jour conseil de Métropole. A surveiller…

Que reste t-il des promesses de Sylvia Barthélémy ? Le territoire est allé de recul en recul, d’abandon de projets en abandon de projets. Avec une gratuité des transports en sursis.
Pas de quoi pavoiser. Et ce n’est pas l’agitation créée autour du Valtram par une pseudo concertation qui changera son bilan désastreux.

Son bilan, parlons en : avoir convoqué le conseil de Métropole pour accélérer l’élection de Jean Claude Gaudin, au mépris de l’engagement pris devant les 6 présidents d’agglo.

Et c’est tout !!

Diego de la Vega

SOUTENEZ MÈFI!

Soutenir Mèfi! c'est nous aider à vous donner une information de qualité, libre de toute contingence. Le montant est libre et vous deviendrez ainsi membre de soutien de notre association.

Montant:
 EUR

Articles récents

  • Voie de Valdonne : rencontre en préfecture +

    Les représentants du collectif "Voie de Valdonne" (V2V) donnaient une conférence de presse lundi 13 août pour rendre compte de la réunion tenue en préfecture le 7 août dernier avec Madame Charbonneau, secrétaire générale depuis avril 2018. La Provence et Mèfi étaient là. Lire la suite
  • Après la pluie et la grêle à Aubagne +

    Le jeudi 9 août dernier, de violentes précipitations se sont abattues sur Aubagne en tout début d'après midi. Une impressionnante pluie de grêlons a occasionné de nombreux dégâts. En moins de deux heures, 64 mm d'eau par m² (autant que pour 15 jours du mois d'avril) tombaient sur Aubagne. Lire la suite
  • Gazay : le choix de déserter le centre ville +

    Les soirées d'animation de l'été sur Voltaire, Foch ou Rau ont été quasiment supprimées par la ville. L'activité autour des restaurants, bars, salon de thé et la dynamique de centre ville en général en souffrent profondément. Lire la suite
  • La vitrine de la céramique et du santon +

    Le 21 juillet, le maire d'Aubagne et la présidente du territoire ont inauguré la 50ème foire à la céramique et au santon, sur le cours Foch, à Aubagne. Il y a huit artisans de moins que l'an dernier. Pourtant, le site de la ville qui utilise beaucoup le "copier-coller" n'a Lire la suite
  • Rencontre avec le Préfet : le collectif Voie de Valdonne précise +

    Suite à notre article "Le Préfet reçoit le collectif Voie de Valdonne", les porte-parole du collectif ont souhaité apporter un certain nombre de précisions sur le but de cette rencontre, précisions que nous publions bien volontiers ci-dessous. Nous joignons aussi à leur demande le courrier qu'ils ont adressé au Préfet Lire la suite
  • Mépris du personnel communal : de pire en pire +

    Le 13 juillet, une réunion du Comité Technique de la ville a eu lieu. Il a marqué une nouvelle étape dans le mépris affiché par Gazay et sa "haute" administration pour les agents communaux. Les Comités Techniques des collectivités, composés d'élus et de représentants élus du personnel, sont des instances Lire la suite
  • Re-dynamisation du Centre-Ville +

    La redynamisation du centre ville aubagnais c'est un peu comme le monstre du Loch Ness. On en parle beaucoup mais nous arrivons tout juste à en voir le bout de la queue. Mais nos yeux sont-ils bien fiables ? Lire la suite
  • 1