Transport : le bilan de Gazay

En mars 2014 la coalition des droites aubagnaises a conduit une équipe politique libérale à la tête de la Commune d’Aubagne et de feue la Communauté d’Agglomération du Pays d’Aubagne et de l’Etoile. Cette équipe bicéphale s’est fait élire sur son discours anti-tram et anti-social racolant jusqu’à l’écœurement les électeurs extrémistes et des progressistes désœuvrés. Basse politique locale.

Début 2018, le bilan à mi-mandat doit être dressé : les élus locaux pensent à leur renouvellement ! Mais sur quelles bases asseoir la légitimité de leur volonté ? Sur quelles actions la population pourra-t-elle reconnaître la qualité de dirigeants politiques des élus arrivés il y a 4 ans.

Car en 4 ans, le Maire d’Aubagne et l’ex-Présidente de l’Agglo auraient pu réaliser ou engager bien des projets ! Mais Aubagne et son ancienne Agglo  sont devenues un tout petit bout oublié de la Métropole marseilaise qui a désormais toutes les compétences en matière d’aménagement de l’espace public et de réalisation et de fonctionnement des transports publics.

Leur bilan politique est déjà calamiteux, d’autant que rien ne sera réalisé d’ici les prochaines échéances électorales de 2020.

En raison de la décision d’arrêter le projet dès 2014, Aubagne dispose de la ligne de tramway la plus courte du monde ! Heureusement, le tramway dessert sur 3 petits kilomètres d’importants quartiers de la ville et il les relie au centre ville en passant par les plus grands équipements du territoire : Espace des Libertés, Lycée Joliot-Curie, Hôpital Edmond Garcin, Complexe Sportif Mésonès et Stade Delattre, Parc Jean Moulin, etc.

Mais aujourd’hui, en mars 2018, les travaux de la 2e tranche du tramway (Gare <-> Collège Lakanal) auraient déjà été achevés et la redynamisation du centre-ville enclenchée par des actes concrets de réaménagement du cours Foch et de toutes les rues et places adjacentes ! La 3e phase entre la piscine Alain Bernard Oasis du Charrel et la Penne sur Huveaune serait en phase de préparation de chantier pour un achèvement en 2020… 

Les rames de tramway surnuméraires qui auraient dû être mises en service depuis la fin 2017 restent donc inutilisées ! Elles avaient été acquises dans le cadre du contrat pour l’ensemble du tracé. En arrêtant ce projet dès 2014, M. Gazay et Mme Barthélémy connaissaient les conséquences de leur décision ! C’est la raison pour laquelle ils ont travesti le projet de Tram-train de la Voie de Valdonne en Val’tram pour recycler le matériel roulant du tramway !

Leurs décisions irresponsables doivent être sanctionnées non seulement par les instances administratives et judiciaires ad hoc mais également par les  citoyens et les électeurs car le projet de réalisation du tramway a été déclaré d’utilité publique par l’Etat ce qui a permis de rendre opérationnelles les décisions politiques locales et l’engagement des fonds publics dédiés et issus du « versement transport », taxe obligatoire en France dont toute entreprise de plus de 9 salariés doit s’acquitter, à Aubagne comme au Havre !

Demandons des comptes aux autorités, Métropole et Etat, et de revenir sur la décision d’arrêt du projet de tramway d’Aubagne afin de reprendre les études et les travaux pour une livraison en 2022-23.

Demandons la connexion du tramway d’Aubagne - la Penne à celui de Marseille vers 2025 via la Barasse et la Valentine. Enfin, demandons la reprise des études de la Voie de Valdonne afin que la Métropole dote l’Est de son territoire d’un mode déplacement en site propre, d’Aubagne à la Bouilladisse, puis à terme jusqu’à Aix. La réalisation de la 3e voie ferroviaire entre Marseille et Aubagne, livrée en 2014, constituait la 1ère étape de la future connexion de la voie de Valdonne avec les gares de l’Est marseillais.

Sinon, il y a de bons avocats qui adoreraient attaquer la métropole et la ville d’Aubagne pour le compte d'une association citoyenne !

Maurice Garcia

 

SOUTENEZ MÈFI!

Soutenir Mèfi! c'est nous aider à vous donner une information de qualité, libre de toute contingence. Le montant est libre et vous deviendrez ainsi membre de soutien de notre association.

Montant
 EUR

Articles récents

  • Les maires de Roquevaire et de La Bouilladisse aux côtés de Magali Giovannangeli +

    De 2011 à 2014, les maires de La Bouilladisse et de Roquevaire étaient les vice-présidents de Magali Giovannangeli, alors présidente de la communauté d'agglomération du Pays d'Aubagne et de l'Etoile. Lire la suite
  • Le RCA fait match nul chez le leader, l'OM qualifié pour les 1/8ème +

    En foot, week-end Coupe de France, l'OM se qualifie pour les 1/8ème de finale en battant Granville (0 à 3), Nice, Lille, Saint Etienne, Strasbourg, Lyon, Montpellier, Angers, Rennes, Dijon et le QSG sont les autres équipes de Ligue 1 qui restent dans la compétition. Lire la suite
  • Gazay : des voeux de fin de règne +

    Moins de 400 personnes aux vœux de Gazay ce vendredi 17 janvier. Jamais depuis 40 ans une cérémonie de voeux d'un maire d'Aubagne n'avait vu aussi peu de monde. Pire, seulement 22 conseillers municipaux de la majorité présents sur les 32 élus. Bien sûr absence de Barthélémy, mais aussi disparition Lire la suite
  • Barthélémy rate ses vœux +

    A peine 80 personnes, ce jeudi 16 janvier, devant le local de campagne, pour les vœux de Sylvia Barthélémy, la candidate de La République En Marche. La dynamique de la victoire ne semble pas être dans ce camp. Lire la suite
  • Barthélémy : mensonges et omissions +

    Sur un tract distribué par les militants de Sylvia Barthélémy nous trouvons au recto une critique de tout ce qu'elle a cautionné avec Gazay (lire "Barthélémy dézingue Gazay") et au verso tout ce qu'elle a réalisé ... mais c'est truffé de mensonges et d'omissions. Lire la suite
  • Le RCA gagne encore, match nul pour l'AFC, l'OM creuse l'écart +

    En Ligue 1, avec un peu de réussite, l'OM s'impose à Rennes (0 à 1), Lyon bat Bordeaux (1 à 2), Angers fait match nul face à Nice (1 à 1), Montpellier fait une bonne affaire à Amiens (1 à 2). Nantes se déplace à Saint-Etienne pour gagner (0 à Lire la suite
  • Barthélémy dézingue Gazay +

    Dans un tract distribué cette semaine, Barthélémy, la candidate de Macron et de La République En Marche, reprend tout ce qu'affirme Mèfi depuis 6 ans pour conclure : "M. le Maire (NDLR : il s'agit de Gazay) le compte n'y est pas". Lire la suite
  • 1