Le PLU d'Aubagne condamné

 gazay requin

Mauvais temps pour Gazay. Après le refus du Val'Tram et le déchaînement de Barthélémy et des maires contre lui, après le procès perdu contre la banque RBS qui l'oblige à encore augmenter la dette d'Aubagne, le Tribunal Administratif de Marseille vient de remettre en cause "son" Plan Local d'Urbanisme (PLU).

En effet, comme nous l'avons déjà écrit, la société immobilière d'Auchan (Immochan) avait engagé une procédure en justice pour remettre en cause le zonage prévu sur la ZAC des Gargues.

Plus de 3000 emplois et 500 millions d'investissement étaient attendus dans ce secteur. Avec cette opération, la Ville d’Aubagne et la métropole devaient encaisser 17 millions annuels supplémentaires de recettes fiscales. Ce qui aurait permis de rembourser la dette, d'aménager le centre ville en totalité, de payer le tramway et de réaliser de nouveaux projets.

Mais Gazay avec son incompétence de boutiquier du XIXe siècle a refusé le projet et modifié le PLU en conséquence. Le tribunal vient de lui donner tort et l'appel n'est pas suspensif.

Dans le même temps, une autre procédure est en cours pour demander une indemnisation à la Ville qui risque de coûter entre 100 et 300 millions d'euros aux finances publiques. De quoi multiplier la dette d’Aubagne par 3.

Le 1er prix du plus mauvais maire de France est déjà sur le bureau de Gazay.

Antoine Monticellu

Articles récents

  • Et les salariés de la grande distribution ? +

    A Aubagne, la place des salariés de la grande distribution est importante. Il faut penser à eux et les accompagner immédiatement. Depuis le début de la catastrophe sanitaire, et de manière accrue ces tous derniers jours, les "petites mains" du secteur du commerce (caissières et caissiers, livreurs, manutentionnaires, agents d'entretien....) Lire la suite
  • Macron et Gazay confirment le Bricolage +

    Nous avons depuis quelques jours eu l’occasion, au regard de l’amplification de la catastrophe sanitaire (ce n’est déjà plus une crise, c’est pire que cela ….), de jeter un regard lucide sur les réponses nationales et locales qui sont apportées et de faire part de nombreuses propositions complémentaires, à destination de Lire la suite
  • Municipales : Raymond Lloret précise sa position +

    Quelques jours après le 1er Tour des municipales, Ramond Lloret et ses colistiers-ières appelaient à "faire barrage à la droite libérale et à sa politique de privatisation de nos services publics et à l'extrême droite qui restera toujours mon principal adversaire". Dans La Provence du 26 mars, Raymond Lloret précise Lire la suite
  • Menteurs ! +

    Depuis le début de la crise sanitaire, on nous appelle à l'union nationale pour combattre le virus. Cet appel est juste et justifié. Le combat pour la vie, pour la santé de toutes et tous passe au-dessus de toutes les autres contingences, de toutes les divergences et oppositions, même les Lire la suite
  • Covid-19 : et si on en profitait pour échanger et confronter ? +

    Un grand nombre de voix (trop peu à mon sens) s’élèvent depuis de nombreuses années pour déclarer, à juste titre, que le capitalisme est en crise. Ce qui essentiel, c'est de bien comprendre la signification profonde de ce diagnostic. Lire la suite
  • Covid-19 : lettre ouverte au maire d'Aubagne +

    Magali Giovannangeli, au nom de la liste, "Rassemblé·e·s pour Aubagne", a fait parvenir aux médias locaux une lettre ouverte au maire d'Aubagne et à son équipe. Vous pouvez en trouver le texte intégral ci-dessous. Lire la suite
  • Covid-19 : sans polémique, de nouvelles propositions pour Aubagne +

    Nous sommes tous aujourd’hui confrontés à nos obligations de confinement, mais aussi aux besoins d’informations permettant de sortir de cet isolement et de l’état d’anxiété dans lesquels nous sommes plongés. La transparence doit être désormais le maître-mot de toute gestion publique. La nécessité du rassemblement de la nation, ne doit Lire la suite
  • 1