Zac des Guargues : le retour?


Le magazine "businews" (voir nos articles) de février consacre deux pages à la Zac des Gargues. Après le rejet de l'aménagement de cette zone par le maire d'Aubagne, on pensait le dossier définitivement enterré. Il semble que non.

Dans un article intitulé "Imbroglio autour de la Zac des Gargues", on y apprend tout d'abord qu'un des principaux arguments de Gazay pour ne pas valider le projet, c'est que le secteur est "mal desservi". Il oublie de préciser que c'est lui qui a stoppé les travaux du tramway qui devait relayer les Paluds à Marseille, via le centre ville d'Aubagne-Le Charrel-La Penne sur Huveaune.

Il ne dit pas non plus que son projet de "remplacement" avec un BHNS (Bus à Haut Niveau de Service) annoncé depuis 4 ans n'a pas encore vu l'ombre d'une réflexion pour prévoir un premier coup de pioche.

Mais l'article nous apprend que la Métropole qui a hérité du dossier tente de trouver une solution avec la société chargée de l'aménagement des Gargues, la SAPAG (Société Aubagnaise Pour l'Aménagement des Gargues). Une société qui n'a rien d'aubagnaise puisqu'elle est constituée d'Immochan (la foncière d'Auchan), Grand Delta Habitat (un constructeur de logements sur Avignon) et BTP NGE (un géant du BTP à Tarascon).

Il faut rappeler que l'abandon pur et simple du projet doit s'accompagner d'un dédommagement conséquent à cette société. On parle "d'au moins 100 millions d'euros".

Par contre, l'article nous informe que sa réalisation pourrait faire sortir de terre de 5 à 600 logements pour les Aubagnais, créer environ 3 000 emplois, prioritairement pour les Aubagnaises et les Aubagnais et, cerise sur le gâteau, générer 14 millions d'euros de retombées fiscales annuelles.

Des retombées fiscales qui pourraient financer la redynamisation du centre ville, éponger la dette de la ville, financer le Val'Tram et tous les projets majeurs du territoire.

Gazay, lui, préfère économiser sur le papier toilette et les repas dans les écoles, supprimer la MJC ou les subventions aux associations humanitaires. On a hérité de l'élu le plus mauvais gestionnaire de France, digne d'un boutiquier des années 50.

Mais les gestionnaires de la Métropole semblent examiner les choses autrement. Vont-ils nous ressortir le projet Fontaine-Belviso pour les Gargues ?

A suivre !

Bob Acad

 

 

SOUTENEZ MÈFI!

Soutenir Mèfi! c'est nous aider à vous donner une information de qualité, libre de toute contingence. Le montant est libre et vous deviendrez ainsi membre de soutien de notre association.

Montant:
 EUR

Articles récents

  • Aubagne : encore de nouvelles constructions ! +

    Sur les terrains « des Lignières » de l'ex-Direction Départementale de l'Equipement du 13, promenade Pierre Blancard, de nouvelles constructions seraient envisagées. L'Etat et le Conseil Départemental, en accord avec la mairie d'Aubagne, souhaiteraient vendre leurs terrains pour laisser la place à un ensemble immobilier. Lire la suite
  • Le panache du RCA ! +

    En Ligue 1, le QSG continue de trottiner avec une nouvelle victoire (5 à 0) sur Amiens. Lille reste à la deuxième place après sa victoire à Dijon (1 à 2). Lyon se retrouve avec une nouvelle victoire contre Nîmes (2 à 0). Avec beaucoup de difficultés l'OM bat Nice Lire la suite
  • La culture de la défaite +

    Chaque jour je lis sur facebook les publications des uns et des autres concernant la politique nationale et locale. Je déplore hélas que les exemples de plusieurs pays européens ou de villes françaises ne fassent pas réfléchir certains qui donnent des leçons en permanence, se prenant pour de fins stratèges Lire la suite
  • Voie de Valdonne : une réunion bien décevante +

    L'association « Se déplacer en liberté » (ASDEL) a participé le 17 octobre à une réunion sur la voie de Valdonne à l'invitation de Sylvia Barthélémy. La présidente de l'ex-agglo y avait convié les CIQ, le Conseil de développement et les différentes associations concernées par le devenir de cette voie. L'ASDEL nous a fait Lire la suite
  • Mairie de Cuges : des certitudes qui se fissurent +

    Conseil municipal à Cuges les Pins ce mardi 16 octobre. Peu de délibérations à l’ordre du jour, mais un conseil où l’on a pu constater la fébrilité du maire et de sa première adjointe dès lors que des questions gênantes étaient abordées sur les finances communales. Lire la suite
  • Mèfi crée de l'emploi +

    Il y a quelques semaines nous avions retrouvé "LA" motocrotte d'Aubagne remisée au fond d'un garage après avoir coûté 15 000€ aux contribuables. On vous informe aujourd'hui qu'elle est de nouveau en circulation. Lire la suite
  • Impôts locaux : l'arnaque ! +

    Les uns après les autres, les foyers aubagnais qui croyaient voir leurs impôts locaux diminuer se retrouvent, le plus souvent, avec une augmentation. Double mensonge. Lire la suite
  • 1