Zac des Guargues : le retour?


Le magazine "businews" (voir nos articles) de février consacre deux pages à la Zac des Gargues. Après le rejet de l'aménagement de cette zone par le maire d'Aubagne, on pensait le dossier définitivement enterré. Il semble que non.

Dans un article intitulé "Imbroglio autour de la Zac des Gargues", on y apprend tout d'abord qu'un des principaux arguments de Gazay pour ne pas valider le projet, c'est que le secteur est "mal desservi". Il oublie de préciser que c'est lui qui a stoppé les travaux du tramway qui devait relayer les Paluds à Marseille, via le centre ville d'Aubagne-Le Charrel-La Penne sur Huveaune.

Il ne dit pas non plus que son projet de "remplacement" avec un BHNS (Bus à Haut Niveau de Service) annoncé depuis 4 ans n'a pas encore vu l'ombre d'une réflexion pour prévoir un premier coup de pioche.

Mais l'article nous apprend que la Métropole qui a hérité du dossier tente de trouver une solution avec la société chargée de l'aménagement des Gargues, la SAPAG (Société Aubagnaise Pour l'Aménagement des Gargues). Une société qui n'a rien d'aubagnaise puisqu'elle est constituée d'Immochan (la foncière d'Auchan), Grand Delta Habitat (un constructeur de logements sur Avignon) et BTP NGE (un géant du BTP à Tarascon).

Il faut rappeler que l'abandon pur et simple du projet doit s'accompagner d'un dédommagement conséquent à cette société. On parle "d'au moins 100 millions d'euros".

Par contre, l'article nous informe que sa réalisation pourrait faire sortir de terre de 5 à 600 logements pour les Aubagnais, créer environ 3 000 emplois, prioritairement pour les Aubagnaises et les Aubagnais et, cerise sur le gâteau, générer 14 millions d'euros de retombées fiscales annuelles.

Des retombées fiscales qui pourraient financer la redynamisation du centre ville, éponger la dette de la ville, financer le Val'Tram et tous les projets majeurs du territoire.

Gazay, lui, préfère économiser sur le papier toilette et les repas dans les écoles, supprimer la MJC ou les subventions aux associations humanitaires. On a hérité de l'élu le plus mauvais gestionnaire de France, digne d'un boutiquier des années 50.

Mais les gestionnaires de la Métropole semblent examiner les choses autrement. Vont-ils nous ressortir le projet Fontaine-Belviso pour les Gargues ?

A suivre !

Bob Acad

 

 

SOUTENEZ MÈFI!

Soutenir Mèfi! c'est nous aider à vous donner une information de qualité, libre de toute contingence. Le montant est libre et vous deviendrez ainsi membre de soutien de notre association.

Montant:
 EUR

Articles récents

  • Les Veuves +

    Elles sont quatre et viennent de perdre leurs maris dans un braquage. Elles deviennent à leur tour « braqueuses » et prennent leurs avenirs en main. Dans l’Amérique d’aujourd’hui, Steve Mac Queen nous entraine dans une folle équipée. La corruption des Politiques y est dénoncée, la Femme, face à son destin, magnifiée Lire la suite
  • La Librairie du Lycée fermée définitivement +

    Ce matin, 7 décembre, la patronne de l'établissement l'a confirmé à un rédacteur de Mèfi : "La Librairie du Lycée est fermée définitivement". Lire la suite
  • Gazay habillé pour plusieurs hivers +

    Les élections professionnelles de la fonction publique ont eu lieu ce jeudi 6 décembre dans toute la France, et en mairie d'Aubagne. Les résultats, ici, sont sans équivoque, c'est un triomphe pour la CGT. Nous y rajoutons que c'est, aussi, un véritable camouflet pour Gazay qui en créant un syndicat Lire la suite
  • Santons : la mise à mort ? +

    Les 1er et 2 décembre a eu lieu la traditionnelle biennale de l'Art Santonnier à Aubagne. Hélas, la foule n'était pas au rendez-vous. Les photos qui illustrent cet article ont été prises à 11h15 le dimanche, un des moments qui fait habituellement partie des pics de fréquentation de cette manifestation. Lire la suite
  • L'OM n'y arrive plus +

    En Ligue 1, Saint-Etienne cartonne contre Nantes (3 à 0), Lyon arrache le nul à Lille (2 à 2) et Montpellier enfonce Monaco (1 à 2). L'OM sans aucune imagination offensive et toujours sans avant-centre doit se contenter du match nul face à Reims (0 à 0). Montpellier se retrouve Lire la suite
  • "Aubagne la commune"... je partage +

    Début avril, une trentaine de citoyen.ne.s Aubagnai.se.s lançaient un appel pour imaginer un futur à Aubagne sans Gazay. Une première réunion de plus de cent personnes se tenait le 7 avril au Cercle de l'Harmonie. Depuis plus de 500 Aubagnai.se.s ont signé l'appel, de nombreuses autres réunions publiques ont eu Lire la suite
  • Charrel : Aubagne la commune... au contact. +

    Les militants d'Aubagne la commune ont décidé d'aller à la rencontre des habitants des quartiers d'Aubagne. Ils organisaient jeudi 29 novembre à 17h un goûter au Charrel. Lire la suite
  • 1