Barthélémy prépare "ses" municipales


barthelemy lapenne

En l'espace de 4 semaines, quasiment tous les lieux d'Aubagne, du territoire et d'ailleurs ont eu la visite de Sylvia Barthélémy. On peut en faire un point, forcément incomplet, et s'interroger sur le but recherché.

Le 26 janvier, dans les locaux de l'Argilla, en plein centre ville d'Aubagne, elle décidait de contourner l'interdiction métropolitaine et de présenter ses propres vœux aux "corps constitués".

Une occasion de parler transport, gratuité, aménagement du territoire, logement, initiatives culturelles, métropole... une façon de se situer à un autre niveau que celui du maire d'Aubagne qui, lors de ses vœux, avait fait l'impasse sur tous ces grands problèmes de société et de notre vie quotidienne.

Dans la salle de l'Argilla, on pouvait rencontrer tous les maires du territoire, le député, mais pas Gérard Gazay.

L'Argilla que Barthélémy présente comme un des principaux lieux d'expositions de la ville, de la même façon qu'elle se présente comme la championne de l'Argile. Faisant savoir qu'elle "reconstruit" le Petit Monde de Marcel Pagnol aux ATN pendant que Gazay le détruit en centre ville.

Et elle annonce son désir de faire de la Font de Mai un haut lieu culturel d'Aubagne (conférences, rencontres, résidences d'artistes, Festival de musique...)

Barthélémy reconstruit pendant que Gazay détruit

Le ton du discours lui même semble utiliser des mots qui s'opposent à ceux du maire d'Aubagne. Elle parle de "liens familiaux", de "participation paisible, mitoyenne et respectueuse", de "preuve d'intelligence et de tolérance des maires du territoire".

Elle va même, sur sa page facebook, en évoquant les vœux du maire communiste de La Penne, souligner "un discours qui lui ressemble, empreint de générosité, d'humanité mais aussi de combat" qu'elle n'est pas loin de partager. 

Une façon de dire qu'elle se situe à droite, à gauche et en même temps au centre.

Un mois de janvier, donc, marqué par une présence multipliée, partout. Citons quelques exemples : les vœux avec le personnel de la métropole (avec Gaudin mais sans Gazay), les vœux de l'AGAM (avec Gaudin mais sans Gazay), le gâteau des rois avec le personnel de l'ex-communauté d'agglomération du territoire, les vœux du personnel de l'Office du Tourisme. Elle a même "inventé" les 1er vœux de Façonéo. Et tout cela toujours sans Gazay.

On va y rajouter, le 23 janvier, une interview pleine page dans La Provence où elle se présente comme la championne du territoire, fait des projets pour Aubagne, sans aucune allusion aux projets municipaux.

A droite, à gauche et en même temps au centre

Nous pouvons, aussi, rappeler quelques autres faits de ce mois de janvier : l'inauguration du chantier du Centre d'Affaires du Camp de Sarlier (qui embarrasse tant Gazay), l'utilisation de sa délégation de la politique de la ville au Conseil Départemental pour "s'emparer" de quelques réalisations dans le quartier du Charrel, la confidence faite au comité contre la suppression du service de réanimation à l'hôpital : "je ne peux pas en faire plus publiquement, mais je suis avec vous...". Elle avait eu les mêmes mots au moment de la privatisation de la restauration municipale, de la liquidation de la MJC ou de la tentative d'expulsion de la Bourse du Travail...

Personne ne peut plus douter qu'elle a bien l'intention de se présenter comme une alternance aux prochaines élections municipales à Aubagne.

Dans son plus proche entourage, on nous a même confié "sous le sceau du secret" (sans doute pour qu'on le fasse savoir) qu'elle hésitait entre une liste d'intérêt local ou le label de "La République En Marche" ou les deux. On nous précise même que Gaudin pourrait être un "facilitateur".

Ambiance dans la majorité municipale. Dans tous les cas, ce qui est sûr, c'est que la campagne électorale est déjà partie !

Bob Acad

 

 

SOUTENEZ MÈFI!

Soutenir Mèfi! c'est nous aider à vous donner une information de qualité, libre de toute contingence. Le montant est libre et vous deviendrez ainsi membre de soutien de notre association.

Montant:
 EUR

Articles récents

  • Les services financiers de la ville en attestent : Mèfi a raison ! +

    Le 28 juin aura lieu la prochaine réunion du conseil municipal d'Aubagne qui doit adopter son "budget supplémentaire". C'est l'occasion de lire les documents officiels sur l'état financier de la municipalité. Lire la suite
  • Étude pagnolesque +

    La Provence du 14 juin, nous propose un article ayant pour titre Retour sur 50 ans d'histoire de la zone des Paluds.  Petit coup de pub pour le livre (qui paraitra en fin d'année) de Gilbert Orsi, président honoraire de la Zone des Paluds à Aubagne. Et il la connait Lire la suite
  • Panne d'internet à la Perussonne : la faute à Gazay ? +

    Mèfi! fait encore du GazayBashing penseront certains. Auxquels nous répondrons : la panne d'internet à La Perussonne, très localisée somme toute, n'est pas la faute du maire d'Aubagne... quoique... Lire la suite
  • Ecole de céramique : le conseil régional confirme +

      Après notre article sur l'école de céramique implantée à Aubagne depuis 1989, le conseil régional s'est fendu d'un communiqué qui confirme les nuages noirs qui s'accumulent sur la structure. Lire la suite
  • La Marseillaise a les boules +

    Cette année, le Mondial La Marseillaise à Pétanque aura lieu du 1er au 5 juillet. Après les épreuves difficiles que vient de traverser ce quotidien et la décision du Tribunal de Commerce d'approuver le plan de poursuite de l'activité, plus que jamais c'est une nouvelle occasion pour toutes et tous Lire la suite
  • Une métropole plus proches des habitants +

    Le maire de Martigues, vendredi 8 juin, aux Arcenaulx à Marseille a présenté 10 propositions d'urgence pour sortir la métropole de Marseille de la crise. Lire la suite
  • Trois visages +

    Jafar Panahi en est le symbole, le combat pour la liberté en Iran passe aussi par la caméra à l’épaule. Après Taxi Téhéran, Jafar Panahi, toujours assigné en résidence dans son pays, nous entraine avec Trois Visages dans un excellent road movie parcourant les archaïques régions turcophones de son pays. Lire la suite
  • 1