Gazay et Barthélémy : éloges de la métropole marseillaise


gaudin barthelemy 2

Avant leurs élections aux commandes de la ville d'Aubagne, Gérard Gazay et Sylvia Barthélémy faisaient mine de s'opposer à la création de la métropole de Marseille. Après leurs élections, le discours était plus nuancé, "réaliste" disaient-il/elle. Aujourd'hui les masques sont tombés, deux événements montrent qu'aujourd'hui la Métropole est devenue leur sauveur suprême.

La Métropole Aix-Marseille-Provence a vu le jour le 1er janvier 2016, même si quelques procédures juridiques ont retardé sa mise en place réelle.

Elle est constituée de 92 communes sur 3 173 km² avec plus de 1,8 million d'habitants. Le conseil métropolitain comprend 240 membres dont 5 Aubagnaises et Aubagnais, soit 2% de ses membres. Dans les faits, c'est Marseille qui a quasiment tous les pouvoirs. Le Président est Jean-Claude Gaudin, maire de Marseille, le Directeur Général des Services est celui de Marseille. Sur les 11 directeurs adjoints, 6 viennent de l'administration marseillaise.

Cela n'empêche pas le maire d'Aubagne et la présidente du territoire de vanter les mérites d'une institution qui décide depuis Marseille ce qui est bon pour Aubagne.

Les marques "d'affection" de Gazay pour la métropole marseillaise avaient, déjà depuis 3 ans, été notables : tous ses cadres viennent de Marseille (du directeur général des services — à 9000€ mensuel — au directeur des services techniques), la Soleam (Société Locale d'Aménagement de l'Aire Métropolitaine ex-société d'aménagement de Marseille) est chargée de tous les futurs projets d'Aubagne, l'AGAM (Agence d'Urbanisme de l'Agglomération Marseillaise) a construit le Plan Local d'Urbanisme de notre commune, ce sont les grands groupes de la construction de Marseille qui viennent bétonner les zones naturelles ici.

Mais, le 19 janvier, lors de "sa" cérémonie de vœux, le maire d'Aubagne a franchi un nouveau pas. Après avoir affirmé que "la métropole fonctionnait bien", il a demandé à la salle, de façon appuyée et insistante, d'applaudir le maire de Marseille. Les présents, pourtant acquis au maire d'Aubagne, ont eu du mal à suivre. Les applaudissements ont été particulièrement timides et brefs, même si Gazay avait stoppé son intervention pour laisser la place aux acclamations qu'il aurait souhaitées.

Pour Sylvia Barthélémy, on se souvient qu'elle avait anticipé la décision de création de la métropole de Marseille, en précipitant l'ex-communauté d'agglomération du Pays d'Aubagne et de l'Etoile dans les bras de Gaudin.

Elle vient de confirmer son enthousiasme dans une interview sur commande qu'elle a donnée à La Provence le 23 janvier. Elle y affirme, en parlant de la métropole : "Elle a l'avantage d'avoir ouvert les fenêtres et apporté de l'oxygène !".

Les fenêtres et l'oxygène, c'est la perte d'autonomie du territoire, le transfert des compétences essentielles de la commune d'Aubagne vers la métropole (en fait vers Marseille), c'est le fait d'avoir imposé la norme marseillaise en matière de propreté, de voirie, de proximité, etc, pour Aubagne ? C'est, comme l'a dit le maire de Roquevaire, permis à "l'ombre de la Bonne Mère d'envahir le Garlaban" ?

Dans son programme de campagne (brochure N°3 page 11), Gazay avait promis : "La Métropole c'est toujours NON".

Un engagement de plus qui n'aura pas été tenu.

Bob Acad

 

 

 

 

 

 

 

 

SOUTENEZ MÈFI!

Soutenir Mèfi! c'est nous aider à vous donner une information de qualité, libre de toute contingence. Le montant est libre et vous deviendrez ainsi membre de soutien de notre association.

Montant:
 EUR

Articles récents

  • Voie de Valdonne : rencontre en préfecture +

    Les représentants du collectif "Voie de Valdonne" (V2V) donnaient une conférence de presse lundi 13 août pour rendre compte de la réunion tenue en préfecture le 7 août dernier avec Madame Charbonneau, secrétaire générale depuis avril 2018. La Provence et Mèfi étaient là. Lire la suite
  • Après la pluie et la grêle à Aubagne +

    Le jeudi 9 août dernier, de violentes précipitations se sont abattues sur Aubagne en tout début d'après midi. Une impressionnante pluie de grêlons a occasionné de nombreux dégâts. En moins de deux heures, 64 mm d'eau par m² (autant que pour 15 jours du mois d'avril) tombaient sur Aubagne. Lire la suite
  • Gazay : le choix de déserter le centre ville +

    Les soirées d'animation de l'été sur Voltaire, Foch ou Rau ont été quasiment supprimées par la ville. L'activité autour des restaurants, bars, salon de thé et la dynamique de centre ville en général en souffrent profondément. Lire la suite
  • La vitrine de la céramique et du santon +

    Le 21 juillet, le maire d'Aubagne et la présidente du territoire ont inauguré la 50ème foire à la céramique et au santon, sur le cours Foch, à Aubagne. Il y a huit artisans de moins que l'an dernier. Pourtant, le site de la ville qui utilise beaucoup le "copier-coller" n'a Lire la suite
  • Rencontre avec le Préfet : le collectif Voie de Valdonne précise +

    Suite à notre article "Le Préfet reçoit le collectif Voie de Valdonne", les porte-parole du collectif ont souhaité apporter un certain nombre de précisions sur le but de cette rencontre, précisions que nous publions bien volontiers ci-dessous. Nous joignons aussi à leur demande le courrier qu'ils ont adressé au Préfet Lire la suite
  • Mépris du personnel communal : de pire en pire +

    Le 13 juillet, une réunion du Comité Technique de la ville a eu lieu. Il a marqué une nouvelle étape dans le mépris affiché par Gazay et sa "haute" administration pour les agents communaux. Les Comités Techniques des collectivités, composés d'élus et de représentants élus du personnel, sont des instances Lire la suite
  • Re-dynamisation du Centre-Ville +

    La redynamisation du centre ville aubagnais c'est un peu comme le monstre du Loch Ness. On en parle beaucoup mais nous arrivons tout juste à en voir le bout de la queue. Mais nos yeux sont-ils bien fiables ? Lire la suite
  • 1