Impôts locaux : l'arnaque du maire


Au prochain conseil municipal du 14 novembre, il est prévu le vote d'un rapport sur les orientations budgétaires 2018. Dans le document obligatoire mis à disposition à cet effet, il est écrit concernant les impôts locaux : "Grâce aux décisions prises par la municipalité, les taux communaux seront identiques à ceux votés en 2017 et restent donc inchangés depuis 2013". Cela laisse penser que les impôts ne vont pas augmenter. Ce qui est faux !

En effet, si les taux restent inchangés, "l'abattement à la base" passe de 15% à 5% ce qui correspond à une hausse moyenne de 10%.

Or, Gazay n'avait pas promis de conserver les taux (dans le document il est écrit : "respecter les engagements politiques, à savoir non augmentation des taux des taxes communales") mais de diminuer le montant des impôts (un mensonge de plus). Les documents de campagne étaient sans ambiguïté : "Diminuer les impôts locaux chaque année avec l'objectif d'atteindre une baisse de 15% sur la mandature"(encore un engagement qui ne sera pas tenu !)

Comme l'écrivait le quotidien Le Parisien / Aujourd'hui en France en novembre 2016 : "Les candidats promettaient pendant la campagne des élections municipales de 2014, de ne pas toucher aux taux communaux. Devenus maire, ils ont tenu leur promesse : les taux n'ont effectivement pas bougé. En revanche, les impôts, eux, ont subi une sacré augmentation ! ... Il a suffi aux maires de limiter, voire de supprimer, les avantages procurés par les "abattements" qui normalement allègent la fiscalité".

Avec une seule mesure, la taxe d'habitation va augmenter en un an de 10% (rappel entre 2008 et 2014, les taux communaux ont augmenté de 6,9%).

Antoine Monticellu

SOUTENEZ MÈFI!

Soutenir Mèfi! c'est nous aider à vous donner une information de qualité, libre de toute contingence. Le montant est libre et vous deviendrez ainsi membre de soutien de notre association.

Montant:
 EUR

Articles récents

  • Le service urbanisme d'Aubagne passe dans les mains de Gaudin +

    Le conseil municipal du 28 juin doit aborder toutes une série de délibérations financières, mais pas seulement. Il doit examiner aussi le transfert d'un certain nombre de services de la ville d'Aubagne vers la métropole marseillaise. Lire la suite
  • V2V : un collectif actif et motivé ! +

    Après sa création en date du 5 mai dernier à Roquevaire, rassemblant plus de 150 personnes, ce collectif (V2V - Collectif Voie de Valdonne) s’est rassemblé à 3 reprises afin de s’organiser et mettre en place les actions à mener afin de montrer à la Métropole de Gaudin-Gazay qu’ici la voie Lire la suite
  • Gazay refuse le multiplexe à Aubagne +

    En rejetant l'aménagement des Gargues (rappelons que les autorités environnementales avaient classé le projet dans les priorités pour le label "écoquartier"), le maire d'Aubagne a aussi rejeté la construction d'un complexe cinématographique à Aubagne. Lire la suite
  • Aubagne : des caméras factices ? +

    Dans un article précédent, Mèfi vous avait relaté les raisons d'une panne internet à La Pérussonne qui nous avait fait découvrir, qu'en fait, faute de budget, la caméra qui trône au-dessus de l'école ne fonctionne pas. Notre cellule d'investigation a poursuivi son enquête et nous avons découvert que ce n'était Lire la suite
  • Les services financiers de la ville en attestent : Mèfi a raison ! +

    Le 28 juin aura lieu la prochaine réunion du conseil municipal d'Aubagne qui doit adopter son "budget supplémentaire". C'est l'occasion de lire les documents officiels sur l'état financier de la municipalité. Lire la suite
  • Étude pagnolesque +

    La Provence du 14 juin, nous propose un article ayant pour titre Retour sur 50 ans d'histoire de la zone des Paluds. Petit coup de pub pour le livre (qui paraitra en fin d'année) de Gilbert Orsi, président honoraire de la Zone des Paluds à Aubagne. Et il la connait Lire la suite
  • Panne d'internet à la Perussonne : la faute à Gazay ? +

    Mèfi! fait encore du GazayBashing penseront certains. Auxquels nous répondrons : la panne d'internet à La Perussonne, très localisée somme toute, n'est pas la faute du maire d'Aubagne... quoique... Lire la suite
  • 1