Troisième jour, "Engagements non tenus", ça continue


Pour ce 3e jour, nous continuons notre visite de la brochure "Engagements pris, engagements tenus" que vous avez trouvée dans votre boîte aux lettres, distribuée par les services municipaux. Nous examinons, aujourd'hui, les 8 pages, papier glacé sur fond rouge/orangé, qui nous présentent le bilan "Centre ville/Quartiers/Propreté/Environnement".

Pour le centre ville, on nous explique que son aménagement va durer "plusieurs années" (jusque là nous avions compris), sans nous préciser combien (plusieurs dizaines ?). Pour l'instant, on va commencer par faire "des études" et  pour les 4 premiers exercices budgétaires, il faudra se contenter de 200 mètres (c'est eux-mêmes qui le disent) de "revêtement de surface" Rastègue-Guin-Martinot.

Toutes les promesses du candidat Gazay ont disparu. On vous les rappelle, juste pour rire : requalification et réhabilitation des rues, des façades, de l'éclairage, réaménagement des logements, création de lieux de rencontre, création d'une galerie à ciel ouvert de l'horloge au lycée, création d'une halle couverte à Voltaire, d'un bassin Esplanade De Gaulle. 

Tout a disparu. Il n'y a plus d'engagements, c'est plus facile pour les tenir.

Pour les quartiers, Gazay découvre la vertu des conseils de quartiers qui existent depuis... 1999. Sauf qu'au lieu de deux voire trois réunions par an, avec en prime une cellule de veille permanente, il n'y plus qu'une rencontre annuelle, dans le meilleur des cas.

4 pages sur la propreté et l'environnement

Tous les mensonges, les manipulations et les écarts avec la réalité y sont concentrés.

Les rats prolifèrent dans quasiment tous les quartiers. Eux, ils notent des campagnes de dératisation et des actions pluriannuelles (cela veut peut être dire une pour plusieurs années ?) contre les animaux nuisibles.

Vous avez constaté (et vos photos et vidéos nous le montrent tous les jours) des espaces verts à l'abandon, sans entretien, des herbes sauvages partout, des arbres abattus. Eux, ils ont vu "l'entretien des aires de jeux, l'élagage des végétaux, l'embellissement des massifs, la réparation des système d'arrosage, le contrôle et le suivi des arbres...".

Vous, vous plaignez d'une voirie sans entretien depuis trois ans, de trous dans toutes les chaussées, y compris en centre ville, du rapiéçage vite fait/mal fait. Eux, ils constatent "des centaines d'interventions travaux et aménagements, des reprises de revêtements altérés...".

Mais ils avouent, que sur les plusieurs centaines de kilomètres de voirie de la commune, ils en ont traité 4... en 4 ans. Il faudra attendre la fin du XXIIe siècle pour terminer.

Tout est de la même facture, de belles formules pour masquer l'absence quasi totale de vraies réalisations.

Antoine Monticellu

 

SOUTENEZ MÈFI!

Soutenir Mèfi! c'est nous aider à vous donner une information de qualité, libre de toute contingence. Le montant est libre et vous deviendrez ainsi membre de soutien de notre association.

Montant:
 EUR

Articles récents

  • Mâcon / Aubagne : les citoyen·ne·s au cœur des municipales +

      A l'heure où le mouvement "Aubagne la commune" se positionne comme une vraie force alternative face à Gazay et son équipe pour les prochaines municipales, l'exemple de Mâcon n'est pas sans intérêt. Lire la suite
  • Restaurant brésilien à Aubagne +

    Le nom du restaurant ne peut pas vous tromper sur la cuisine que vous allez découvrir dans ce restaurant : "Les Brésiliens". Ouvert depuis moins de trois mois, vous le trouverez au 15 boulevard Jean Jaurès. Lire la suite
  • Le RCA dominateur, l'AFC défait ... et une 3ème victoire pour l'OM. +

    En cyclisme, après la victoire au sprint de John Degenkolb dans la dernière étape, l'Espagnol Gorka Izaguirre a remporté le Tour de La Provence. L'Australien Simon Clarke et le Français Tony Gallopin complètent le podium, dans la même seconde. Lire la suite
  • Conseil municipal de Cuges : un huis clos pour rire +

      Jeudi 7 février, le conseil municipal s’est réuni avec un huis clos demandé pour 2 délibérations concernant la demande de retrait du titre d’adjoint de Jean Claude Sabetta, 2ème adjoint au maire. La semaine précédente, le maire lui avait retiré toutes ses délégations. Lire la suite
  • Hôpital d'Aubagne : le syndicat Sud Santé Solidaires dénonce +

    Le syndicat Sud Santé Solidaires dans un communiqué de presse dénonce la gouvernance de l'hôpital d'Aubagne. Nous portons à la connaissance de l'ensemble de nos lectrices et de nos lecteurs l'intégralité de cette publication, en précisant qu'elle appartient en totalité à ce seul syndicat, majoritaire à l'hôpital d'Aubagne. Voici le Lire la suite
  • Se rassembler contre la dérive autoritaire ? +

    Après la présentation de la loi "anticasseurs" qu'il serait plus juste d'appeler loi "antimanifestants", après la légitimation des violences policières contre les gilets jaunes suivies ou précédées par des arrestations "préventives", de multiples condamnations en comparution immédiate (alors que Alexandre Benalla continue de se promener à sa guise), des perquisitions Lire la suite
  • Une intime conviction +

    Loin des traditionnelles plaidoiries à l’américaine, "Une intime conviction", un vrai procès made in France, ou comment on veut condamner avec une enquête à charge, des témoignages sans valeurs ; comment on peut bafouer la présomption d’innocence et comment, aussi, on peut se battre pour innocenter sans pour cela être accusateur Lire la suite
  • 1