"Engagements pris, engagements non tenus" : la vérité sur le bilan Gazay


Le bilan de Gazay : engagements non tenus...

Le maire a fait distribuer dans tous les foyers aubagnais une brochure intitulée "Engagements pris, engagement tenus". Jusqu'à la fin octobre, tous les jours, nous allons analyser et commenter ses affirmations.

Commençons par quelques observations préalables :

1) Il est évident que c'est une réponse, presque un mois après, au "dossier" de Mèfi du mois de septembre. On se souvient que nous avions publié tous les vendredis du mois, un article mettant en parallèle les promesses du candidat Gazay et la réalité d'aujourd'hui. Vous aviez pu faire le compte, près de 90% des engagements n'avaient pas vu le jour.

2) La brochure distribuée est luxueuse et a dû coûter une petite fortune. L'imprimeur (qui pour la première fois n'est pas indiqué) devrait pouvoir nous répondre. Les économies, ce n'est pas pour tout le monde et surtout pas pour le maire. On avait déjà eu l'occasion de le constater à de nombreuses reprises.

Même la distribution qui aurait pu se faire en même temps qu'AJJ a été décalée et a coûté, ainsi, près de 2000€ (cela fait combien de milliers de rouleaux de papier toilette dans les écoles ?).

On a mobilisé tout le service de propagande de la ville et une agence de communication, sans compter l'interview "passe plats" dans La Provence du 21 octobre.

3) Au cours de la lecture du document, jamais il n'est fait allusion aux promesses de campagne de 2013-2014. On nous parle "d'engagements pris", mais on ne sait pas d'où ils sortent, ni qui les a pris. On ne fait qu'utiliser les formules ronflantes de la communication politique pour nous indiquer ce qui a été réalisé. A vérifier.

Nous allons, dès demain, en commençant par "La ville mieux gérée", tenter de décrypter tout ça.

Antoine Monticellu

 

SOUTENEZ MÈFI!

Soutenir Mèfi! c'est nous aider à vous donner une information de qualité, libre de toute contingence. Le montant est libre et vous deviendrez ainsi membre de soutien de notre association.

Montant:
 EUR

Articles récents

  • Once Upon A Time... in Hollywood +

    Quand on aime le cinéma, on ne peut qu’être en admiration devant l’œuvre de Tarantino et Once upon a time... In Hollywood est l’événement attendu de la rentrée cinématographique de Septembre. Le créateur de Kill Bill a décidé de nous entrainer dans l’histoire du cinéma américain des années 60. Il Lire la suite
  • Le Yatay, restaurant asiatique +

    Depuis juste un peu plus d'un an, le Yatay est situé dans la galerie marchande d'Auchan, à l'extrémité, à droite de l'entrée principale. Une cinquantaine de couverts à l'intérieur, une trentaine sur une terrasse magnifiquement décorée à l'extérieur. Lire la suite
  • Municipales : entretien avec Jean-Marie Orihuel, Modem Aubagne +

    Les prochaines élections municipales s'approchent. Mèfi a décidé de rencontrer quelques acteurs politiques locaux pour tenter de connaître leurs réflexions et positions sur cette prochaine échéance. Lire la suite
  • Défaite pour l'AFC et match nul pour l'OM +

    En Ligue 1, Lyon cartonne à nouveau devant Angers (6 à 0), l'OM piétine et ne fait que match nul à Nantes (0 à 0), Lille est battu par Amiens (1 à 0), Metz se joue de Monaco (3 à 0) et Saint-Etienne est accroché à domicile par Brest (1 Lire la suite
  • La campagne électorale de Barthélémy au frais des contribuables +

    Depuis le 2 août, on trouve sur la page facebook de Sylvia Barthélémy des vidéos sur son bilan depuis 2014. A 7 mois des élections municipales, rien d'étonnant à cela... sauf que ce sont les contribuables qui paient sa propre propagande électorale. Lire la suite
  • Aubagne : cambriolages en hausse +

    Malgré les graphiques lus à l'envers par l'adjoint à la sécurité, les chiffres sans aucun fondement présentés dans les conseils de quartiers et qui font les titres d'AJJ et du site de la ville, Mèfi, depuis des mois, dénonce la multiplication des vols et des cambriolages à Aubagne. Lire la suite
  • Barthélémy, c'est du pipeau +

      Depuis 2014, Sylvia Barthélémy et son entourage jouent une petite musique qui laisse penser "qu'avec elle, ce serait différent" (comprenez différent de Gazay). On entend même qu'elle serait "très service public et proche de "ses" salariés". Son entourage et ses portes paroles accompagnent cette musique en jouant du pipeau. Et il Lire la suite
  • 1