Conseil municipal de Cuges : Le Roi est nu

Conseil municipal de Cuges les Pins:  le quorum n'est pas atteind

Fait rarissime qui traduit à lui tout seul la déliquescence de la majorité de Bernard Destrost, maire de Cuges les pins, le conseil municipal de lundi 26 juin a du être reporté faute de quorum. Seuls 12 élus de la majorité (sur 20) étaient présents, le quorum étant de 14 élus. Les conseillers d’opposition ont refusé de siéger, entraînant de fait le report du conseil.

Dans une déclaration préalable, Gérald Fasolino  a regretté une situation qui devient problématique et a appelé à un sursaut démocratique. « C'est la troisième fois que le quorum n'est pas atteint en conseil municipal. Nous avons déjà suppléé par deux fois les absences des élus de la majorité, notamment lors du dernier conseil du mois de mai ». Ce soir, les élus d’opposition ont décidé de ne pas être « la roue de secours » des élus de la majorité. Cette désaffection des élus de la majorité s’est  également traduite, lors des élections présidentielles et législatives, par l’absence de très nombreux conseillers dans les bureaux de vote, bouclés à grand peine avec les élus d’opposition. « Les élus ont  des  devoirs, notamment ceux d’assurer le fonctionnement démocratique de la commune lors des élections, et ceux d’être dignes des électeurs qui leur ont confié la gestion de la commune » a poursuivi Gérald Fasolino.  

 Mais peut-on être étonné de cette situation? Depuis 3 ans, les conseillers municipaux de la majorité sont tenus comme quantité négligeable par les adjoints, chacun travaillant dans son coin avec le maire comme arbitre, sans jamais réunir les commissions qui n’existent que sur le papier. Et leur rôle se limite à lever la main le soir du conseil municipal pour faire adopter des délibérations qu’ils découvrent à cette occasion. Souvent contraints d’assumer les errements du maire  et de ses adjoints, de plus en plus mal à l’aise dans la population, ils sont de plus en plus nombreux  à déserter les séances du conseil municipal. Et il reste encore 3 ans de mandat !

On ne peut que comprendre les élus d’opposition qui ne veulent pas « faire le nombre » pour que le maire mène tranquillement une politique de plus en plus contestée dans le village.

Dans cette situation qui se dégrade de jour en jour, laissant craindre un avenir sombre, seuls les Cugeoises et les Cugeois peuvent décider des choix à effectuer pour leur commune. Encore faudrait-il leur redonner la parole. Et les écouter !

 Diego de la Vega

 

 

Articles récents

  • Sondage : Joëlle Mélin arrive ! +

    Un sondage qui vient de nous parvenir confirme, après l'élection présidentielle de 2017 et les européennes de 2019, la place prépondérante du Rassemblement National à Aubagne. Lire la suite
  • Enfin un point d'accord avec la Macronie ! +

    Interview politique sur LCI du 12/02/20, invitée  : Amélie de Montchalin, secrétaire d'Etat aux Affaires Européennes. Sujet : En France, les Municipales des 15 et 22 Mars 2020. Lire la suite
  • Sylvia Barthélémy n'est pas une visionnaire +

    La vie politique de Sylvia Barthélémy à Aubagne est caractérisée par deux traits essentiels : elle perd tout le temps et elle se trompe avec la même régularité. Nous avons extrait quelques-unes de ses prises de position qui marquent son absence totale de vision stratégique sur des questions essentielles du territoire. Lire la suite
  • Gazay va-il oser ? +

    Entre les claquements de portes, les mises à l'écart, les menaces de "révélations" et les tentatives de débauchages ratées, on sait que l'élaboration de la liste de Gazay pour les prochaines municipales s'est construite dans la douleur. Lire la suite
  • Aubagne 2020 : la délinquance explose +

    Nous avons déjà fait état de la vingtaine de cambriolages subis par des foyers aubagnais depuis le début janvier 2020. Cela correspond à un record national au regard de la taille de la commune, mais, depuis, d'autres chiffres viennent encore aggraver ce premier constat. Lire la suite
  • Localisation méphitique #dehorsGazay +

    Le local de campagne de "l’élu sortant" est situé au 17 rue de la République, derrière les photos géantes de son sourire, dans l’ancienne parfumerie qui a été obligée de déguerpir…  Lire la suite
  • La seule liste capable de battre Gazay et le RN +

    Plus de 400 personnes pour la soirée de présentation de la liste, plus de 100 militants mobilisés pour distribuer les documents de campagne dans les 20 000 boîtes aux lettres d'Aubagne, plus de cinquante présents deux ou trois fois par semaine pour aller frapper à toutes les portes dans tous Lire la suite
  • 1