Conseil de territoire : plus personne n'y croit

conseilterritoire

Mercredi 12 octobre avait lieu le conseil de territoire du Pays d'Aubagne et de l'Etoile. A peine 40 présents sur les 61 membres, encore a-t-il fallu que la présidente fasse chauffer les téléphones pour appeler quelques élus. Heureusement les élus de l'opposition de gauche et ceux du parti socialiste étaient présents, sinon le quorum n'était pas atteint.

A la question de l'opposition de trouver les moyens de redonner du sens à cette institution, la présidente (désabusée ?) répondait : "C'est partout pareil". Cela promet ! Il va falloir augmenter les indemnités des élus de la majorité pour les motiver... ou menacer de les supprimer (les indemnités, bien sûr !).

Dans une salle désertique qui résonne faute de raisonner, Barthélémy a annoncé, ce que Mèfi a déjà fait depuis plusieurs semaines, que Michel Gacon allait être "secondé" (dans les faits "remplacé") au poste de Directeur Général des Services par Joseph Fumo, ancien DGS de la commune d'Auriol. Quand la présidente a expliqué que le DGS en titre, aussi responsable de l'agriculture à la métropole, était surchargé de travail, "on" a eu du mal à retenir les rires sur le banc du directeur de cabinet.

Le quorum atteint avec difficulté

Le conseil a ensuite voté le règlement intérieur de la collecte des déchets. Trop d'incivisme ! Sanctionner les citoyens, il n'y a que ça de vrai. Les maires vont pouvoir mettre en place une police de l'environnement. La proposition avait déjà été faite il y a deux ans. Sans aucune concrétisation. Par contre, rien n'est prévu pour réparer ou remplacer le matériel défaillant. Depuis presque un an, contrairement aux autres années, la métropole laisse le matériel se dégrader. Et on sait que, dans ce domaine, il ne faut pas attendre, aux risques de ressembler à Marseille plus rapidement que prévu.

Le maire de Saint Zacharie, vice-président aux transports, a présenté le rapport d'activité de la Délégation de Service Public des transports. Le succès du réseau est indiscutable : + 14,7% et 5,7 millions de passagers. Le tramway représente 37% de la fréquentation totale du réseau, la gratuité fait le reste. Deux politiques décidées par la majorité précédente. On peut rappeler que Barthélémy et ses amis n'avaient voté ni l'une ni l'autre. Coulomb, le maire de St Zacharie, lui, avait oublié.

350 000 € en moins pour le territoire

A une question concernant la pérennité de la gratuité et la réalisation du Val'Tram, Barthélémy se veut rassurante mais reconnaît que tout cela pourrait disparaître par la volonté du maire de Marseille. Saint Gaudin, priez pour elle.

Mauvais présage cependant, pour la première fois dans l'histoire du territoire, une décision financière modificative retirait 350 000 € au budget du pays d'Aubagne et de l'Etoile.En 2020, il ne restera plus rien.

A noter, en marge de l'assemblée, que pour les primaires de la droite, Gazay soutient Sarkozy et Barthélémy (UDI) devrait choisir Juppé.

Les élus socialistes étaient là. Grâce aux remarques de Mèfi, ils vont finir par trouver le moyen d'intervenir sur quelque chose. Peut être au conseil municipal d'Aubagne ? Peut être même en s'opposant à la droite ? "Opposition constructive", bien sûr.  Nous ne pouvons que l'espérer et les y encourager.

Antoine Monticellu