Alexis Corbière : l'urgence de rassembler la gauche de transformation

alexis corbiere

«Nous l'avons vérifié aux rassemblements de Toulouse, de Paris et depuis nous le constatons partout : nos idées rencontrent un niveau inédit d'écoute. Et ces idées, qui sont partagées bien au-delà des femmes et des hommes déjà engagés autour de sa candidature, ont rarement eu à disposition un émetteur de la dimension de Jean-Luc Mélenchon !»

Alexis Corbière, le porte-parole du candidat de La France Insoumise, s'est montré particulièrement offensif devant la presse locale samedi dernier, à La Penne sur Huveaune, où il rencontrait les quelques 300 groupes d'appui constitués depuis plusieurs mois maintenant dans les Bouches du Rhône, alors qu'on en compte 1300 sur l'ensemble du territoire (Lire : Le 13 Insoumis en assemblée à La Penne).

Une dynamique qu'il invite tous les partisans d'une alternative de gauche au social-libéralisme à renforcer, le plus tôt possible.

« Chacun le sait, beaucoup de colère va s'exprimer lors de ces élections présidentielles. Nous sommes à un tournant. Vers plus de justice, plus de partage, plus de démocratie ? Un vrai virage pour répondre à la crise environnementale ? Ou vers un avenir bien plus sombre avec une droite radicalisée – le programme de Juppé est pire que celui de Sarkozy ! - et avec l'extrême-droite.»

De quoi relativiser, pour Alexis Corbière, les rares différents politiques ou les appréciations sur la personnalité du candidat qui retardent encore le rassemblement de la gauche de transformation, dans sa diversité.

Urgence de sortir du système ? Le porte parole de Jean-Luc Mélenchon  avait commencé  son point presse par un rappel de ce qui est devenu insupportable  pour une large majorité de nos concitoyens « Le jour où Mademoiselle Kardashian se faisait voler, dans un hôtel particulier de Paris, ses 9 millions de bijoux, un couple de Villejuif s'est donné la mort parce que le mari et la femme ne pouvaient plus payer le loyer de leur appartement. »

Dominique Palmi