Révélations au conseil municipal de Cuges

                 http://s1.dmcdn.net/eyfK/1280x720-hWI.jpg

Le 3 octobre avait lieu la réunion du conseil municipal de Cuges. Rien de très palpitant, sauf que, après la publication de Mèfi sur la disparition du Directeur de Services Techniques (DST), les élus d'opposition ont demandé des explications au maire. Il a fallu beaucoup de conviction et d'obstination pour que le maire s'aventure vers quelques réponses.

Nous avons donc appris qu'une enquête administrative était en cours (pour l'instant le DST est suspendu) et que parallèlement des enquêtes judiciaires étaient menées. Mèfi a donc continué ses propres investigations journalistiques. Nous pouvons confirmer que le DST a déposé plainte, semble-t-il contre un ou des membre/s du personnel communal pour menaces et coups. Cela ferait suite à la volonté du nouveau directeur de "remettre à plat" le fonctionnement des services techniques.

Selon lui, certains agents pris en faute pourraient échapper aux sanctions pendant que d'autres les subiraient injustement. Ce n'est pas un constat qui a plu à tout le monde. Devant les menaces, il aurait demandé au maire la protection fonctionnelle des fonctionnaires. Celui-ci n'aurait pas répondu. A suivre en attendant des confirmations.

Deux enquêtes administratives, des enquêtes judiciaires

Il semblerait d'autre part que le DST soit lui-même visé par une autre plainte. Ambiance dans le pays de OK Corral !

On peut rajouter deux autres informations dans deux autres domaines. La première concerne la livraison des repas par la société privée qui a remplacé le service public communal : une enquête administrative est ouverte suite à la découverte d'un mégot ou d'un filtre de cigarette dans un plat servi au personnel des écoles.

La deuxième concerne la coopérative de Cuges qui a été rachetée par Façonéo. Le conseil de territoire qui en avait délibéré le 15 décembre 2015 avait prévu le rachat par la S.P.L. permettant la construction de logements sociaux, pour combler le retard du village en la matière. Mais le maire, à la surprise générale, affirmait que les logements se feraient "dans les années à venir". Pour l'immédiat, Façonéo allait démolir le bâtiment (à l'exception du fronton - comment va-t-il tenir ? -) pour en faire un... parking. On connaissait Façonéo aménageur, puis organisateur de transport, voilà maintenant une S.P.L. entreprise de travaux publics. Est- ce bien dans ses compétences ?

Façonéo, entreprise de travaux publics ?

Avec la ZAC des Vigneaux (toujours en friche !), l'extension de l'école primaire, la construction du gymnase, l'aménagement de la coopérative, Façonéo est partout dans la ville. La présidente de la S.P.L. ou son directeur (qui cette semaine déjeunait chez Pérone à Marseille : sur le compte de l'entreprise ?) ont-ils des ambitions pour Cuges ?

D'autant qu'avec tout ça on peut s'attendre à de nouvelles démissions de conseillers municipaux. Le maire de Cuges, après celui de Peypin, va-t-il être obligé d'organiser de nouvelles élections municipales ? La rumeur s'amplifie dans le village, avec beaucoup de sourires de contentement. On attend que les élus prennent leurs responsabilités et mettent le maire en minorité, comme ceux de Peypin ont su le faire.

Antoine Monticellu

Articles récents

  • Covid-19 : pour un "groupe de vigilance et d'actions" à Aubagne +

    Au moment où on nous annonce un deuxième décès dû au covid-19 à Aubagne, il est temps de rassembler toutes les forces, sans exclusive, pour faire face à la crise sanitaire qui est encore devant nous. Lire la suite
  • Covid-19 : premier décès à Aubagne +

    Hier, 3 avril, le maire, dans une vidéo postée après 18h, nous apprend que le premier décès dû au Covid-19 a été enregistré à Aubagne, après avoir affirmé que la situation était parfaitement maîtrisée dans notre ville. Un post précédant la vidéo nous informait que le 1er magistrat de la Lire la suite
  • Aubagne : redressement judiciaire pour l'entreprise Canavese +

      La fermeture de certains marchés de la restauration collective a aggravé les difficultés que connaît le groupe Canavese depuis presque 3 ans. Son président, Gérard Canavese, a choisi de placer l'entreprise en redressement judiciaire. Ce qu'a accepté le Tribunal de Commerce de Marseille. Lire la suite
  • Covid-19 : mobilisation individuelle et collective +

    La réponse à la crise sanitaire que nous connaissons nécessite une mobilisation individuelle et collective face à un véritable fléau pour l’humanité entière. Marcel Touati, médecin, responsable santé du PCF 13, tente une réflexion à haute voix pour un débat pluriel et pluraliste. Lire la suite
  • Gazay : la honte ! +

    Gazay et son équipe se félicitent de l'arrivée, opportune pour leur survie, du Covid-19. Cela ne sent pas bon mais les bruits insistants venant de la sphère proche du maire semblent bel et bien tirer le positif de cette situation : report des élections, le temps que Gazay se refasse une Lire la suite
  • Et les salariés de la grande distribution ? +

    A Aubagne, la place des salariés de la grande distribution est importante. Il faut penser à eux et les accompagner immédiatement. Depuis le début de la catastrophe sanitaire, et de manière accrue ces tous derniers jours, les "petites mains" du secteur du commerce (caissières et caissiers, livreurs, manutentionnaires, agents d'entretien....) Lire la suite
  • Macron et Gazay confirment le Bricolage +

    Nous avons depuis quelques jours eu l’occasion, au regard de l’amplification de la catastrophe sanitaire (ce n’est déjà plus une crise, c’est pire que cela ….), de jeter un regard lucide sur les réponses nationales et locales qui sont apportées et de faire part de nombreuses propositions complémentaires, à destination de Lire la suite
  • 1