Cuges : il faut sauver le soldat Destrot

cuges destrot

Le maire de Cuges est on le sait en très grande difficulté dans sa commune : défection de conseillers municipaux (le conseil municipal de Cuges n’est plus complet), les agents municipaux vent debout contre la gestion du personnel et les propos méprisants à leur encontre, un programme de campagne électorale qui ne décolle pas, la seule réalisation étant la mise en place de caméras de vidéosurveillance payées par… Deflesselles avec la réserve parlementaire, et la privatisation de la cuisine centrale flambant neuve !

Sans doute la cause de l’impatience de Destrot de transférer des (in)compétences à la Métropole (voirie, gymnase) ou à Façonéo pour la construction de l’école… La preuve est faite de l’incapacité de cette équipe à gérer la commune et à tenir les engagements pris devant les électeurs.

Une gestion financière catastrophique, de nombreuses entreprises ne sont pas payées… Une gestion passée au crible de la chambre régionale des comptes,  dont le premier avis sur la gestion communale devrait paraitre sous peu.

Sans oublier non plus deux marchés publics qui semblent entachés d’irrégularité.

La présidente du conseil départemental, Martine Vassal qui ambitionne la succession de Gaudin, effectuera sa rentrée politique le 18 septembre. Et devinez où ? à Cuges.

Réquisition du boulodrome public, mobilisation générale… Il faut sauver le soldat Destrot !

A moins que ce soit parce qu'un certain monsieur Munoz, chauffeur attitré de la présidente, a créé une association intitulée "Les Amis de Martine Vassal" domiciliée à Cuges.

Antoine Monticellu

Articles récents

  • Covid-19 : premier décès à Aubagne +

    Hier, 3 avril, le maire, dans une vidéo postée après 18h, nous apprend que le premier décès dû au Covid-19 a été enregistré à Aubagne, après avoir affirmé que la situation était parfaitement maîtrisée dans notre ville. Un post précédant la vidéo nous informait que le 1er magistrat de la Lire la suite
  • Aubagne : redressement judiciaire pour l'entreprise Canavese +

      La fermeture de certains marchés de la restauration collective a aggravé les difficultés que connaît le groupe Canavese depuis presque 3 ans. Son président, Gérard Canavese, a choisi de placer l'entreprise en redressement judiciaire. Ce qu'a accepté le Tribunal de Commerce de Marseille. Lire la suite
  • Covid-19 : mobilisation individuelle et collective +

    La réponse à la crise sanitaire que nous connaissons nécessite une mobilisation individuelle et collective face à un véritable fléau pour l’humanité entière. Marcel Touati, médecin, responsable santé du PCF 13, tente une réflexion à haute voix pour un débat pluriel et pluraliste. Lire la suite
  • Gazay : la honte ! +

    Gazay et son équipe se félicitent de l'arrivée, opportune pour leur survie, du Covid-19. Cela ne sent pas bon mais les bruits insistants venant de la sphère proche du maire semblent bel et bien tirer le positif de cette situation : report des élections, le temps que Gazay se refasse une Lire la suite
  • Et les salariés de la grande distribution ? +

    A Aubagne, la place des salariés de la grande distribution est importante. Il faut penser à eux et les accompagner immédiatement. Depuis le début de la catastrophe sanitaire, et de manière accrue ces tous derniers jours, les "petites mains" du secteur du commerce (caissières et caissiers, livreurs, manutentionnaires, agents d'entretien....) Lire la suite
  • Macron et Gazay confirment le Bricolage +

    Nous avons depuis quelques jours eu l’occasion, au regard de l’amplification de la catastrophe sanitaire (ce n’est déjà plus une crise, c’est pire que cela ….), de jeter un regard lucide sur les réponses nationales et locales qui sont apportées et de faire part de nombreuses propositions complémentaires, à destination de Lire la suite
  • Municipales : Raymond Lloret précise sa position +

    Quelques jours après le 1er Tour des municipales, Ramond Lloret et ses colistiers-ières appelaient à "faire barrage à la droite libérale et à sa politique de privatisation de nos services publics et à l'extrême droite qui restera toujours mon principal adversaire". Dans La Provence du 26 mars, Raymond Lloret précise Lire la suite
  • 1