Le conseil municipal des jeunes impressionne Deflesselles

gazay conseil municipal jeune

Gérard Gazay et son élu chargé de rendre les jeunes vieux ont mis en place "un conseil municipal des jeunes". Les élus, issus des classes de 4ème et 5ème (de 12 à 15 ans) des 4 collèges d'Aubagne, ont été désignés par leurs pairs pour deux ans.

Pourquoi pas. Nous aurions préféré une participation directe de tous les jeunes concernés sur des sujets choisis par eux. Mais pourquoi pas, c'est l'apprentissage de la délégation de pouvoir si chère à la plupart des élus et de plus en plus rejetée par les peuples d'Europe.

Le jeudi 30 juin, les divers groupes de travail rendaient compte de leurs propositions. On pouvait s'attendre à des propositions "qui décoiffent", un souffle neuf sur la gestion de la ville. On pouvait même s'interroger pour savoir si l'élue à la comptabilité trouverait les moyens financiers pour mettre en œuvre ces projets.

Mais "l'encadrement" des adultes avait, sans aucun doute, bien aidé à quelques suggestions "réalistes". Jugez vous mêmes les 10 projets retenus : un tournoi inter-collège, un bal des collégiens, une Japan expo (salon consacré à l'animation, les traditions et la culture japonaise), la mise en valeur du dispositif de prêt de vélos, la participation à la commission transport du territoire, à la journée de sensibilisation à la propreté de la ville (avec les "Amis du maire" ?), des animations pour les enfants dans les foyers et hôpitaux, la participation à la course "L'effort à l'unisson", à la journée de la solidarité et au Téléthon.

Aucun ne demande des investissements, presque aucun financement. Quasiment rien de nouveau, de simples participations à des événements existants.

Le tout accompagné de phrases toutes faites comme, par exemple, "Si le projet est adopté, nous étudierons cet aspect dans le détail ultérieurement", pour chaque demande de précisions. Cela peut faire rire une salle de parents, même sourire une journaliste. Mais ce ne sont que des rires d'amertume devant une manipulation réussie.

Le député Deflesselles a dit être "impressionné". Peut-être par la capacité des élus de droite à étouffer les idées, pas seulement des enfants et des jeunes. Avec cette liste, ce ne sont pas les budgets de l'état et/ou de la commune qui seront mis à mal. C'est, aussi, l'apprentissage de l'austérité et de la vie à minima. Mais la conclusion est encore plus triste. Sur ces propositions, le conseil municipal des jeunes va encore travailler pour n'en retenir, en définitive que... 3 !

Allez les jeunes ! Soyez Gavroche ! Faites un pied de nez aux vieux politiciens comme Giovanni Schipani.

Antoine Monticellu

Articles récents

  • Covid-19 : premier décès à Aubagne +

    Hier, 3 avril, le maire, dans une vidéo postée après 18h, nous apprend que le premier décès dû au Covid-19 a été enregistré à Aubagne, après avoir affirmé que la situation était parfaitement maîtrisée dans notre ville. Un post précédant la vidéo nous informait que le 1er magistrat de la Lire la suite
  • Aubagne : redressement judiciaire pour l'entreprise Canavese +

      La fermeture de certains marchés de la restauration collective a aggravé les difficultés que connaît le groupe Canavese depuis presque 3 ans. Son président, Gérard Canavese, a choisi de placer l'entreprise en redressement judiciaire. Ce qu'a accepté le Tribunal de Commerce de Marseille. Lire la suite
  • Covid-19 : mobilisation individuelle et collective +

    La réponse à la crise sanitaire que nous connaissons nécessite une mobilisation individuelle et collective face à un véritable fléau pour l’humanité entière. Marcel Touati, médecin, responsable santé du PCF 13, tente une réflexion à haute voix pour un débat pluriel et pluraliste. Lire la suite
  • Gazay : la honte ! +

    Gazay et son équipe se félicitent de l'arrivée, opportune pour leur survie, du Covid-19. Cela ne sent pas bon mais les bruits insistants venant de la sphère proche du maire semblent bel et bien tirer le positif de cette situation : report des élections, le temps que Gazay se refasse une Lire la suite
  • Et les salariés de la grande distribution ? +

    A Aubagne, la place des salariés de la grande distribution est importante. Il faut penser à eux et les accompagner immédiatement. Depuis le début de la catastrophe sanitaire, et de manière accrue ces tous derniers jours, les "petites mains" du secteur du commerce (caissières et caissiers, livreurs, manutentionnaires, agents d'entretien....) Lire la suite
  • Macron et Gazay confirment le Bricolage +

    Nous avons depuis quelques jours eu l’occasion, au regard de l’amplification de la catastrophe sanitaire (ce n’est déjà plus une crise, c’est pire que cela ….), de jeter un regard lucide sur les réponses nationales et locales qui sont apportées et de faire part de nombreuses propositions complémentaires, à destination de Lire la suite
  • Municipales : Raymond Lloret précise sa position +

    Quelques jours après le 1er Tour des municipales, Ramond Lloret et ses colistiers-ières appelaient à "faire barrage à la droite libérale et à sa politique de privatisation de nos services publics et à l'extrême droite qui restera toujours mon principal adversaire". Dans La Provence du 26 mars, Raymond Lloret précise Lire la suite
  • 1