Le Rami des Mamies

Les Mamies ne sont pas dupes

les mamies ne sont pas dupes

L'automne est là, les feuilles tombent, surtout les feuilles d'impôt. Mais nos Mamies ne réagissent pas toutes de la même manière. Certaines prennent ça à la rigolade, mais derrière cette attitude la réflexion n'est pas loin. Hé, hé, hé tendez l'oreille !

Lire la suite...

Les Mamies et le 24 septembre

les mamies et le 24 septembre

Fin septembre, il va y avoir beaucoup de choses. De là à mettre en péril la partie quotidienne de rami il n'y a pas macari. Mais qu'est ce qui peut remettre en question ce convivial rendez-vous ? Ne me dites pas que c'est le lancement de la campagne électorale. Hé, hé, hé tendez l'oreille !

Mamie Molette - Ah, il faut que je vous dise, le 24 septembre, je suis pas avec vous pour le rami.

Mamie Cadot - Qu'est ce qu'y t'arrive ? Tu passes une mamo ?

Mamie Molette - Mais non, quoiqu'avec les seins que j'ai, ça me fait plus rien qu'y me les aplatissent.

Mamie Rabelle - Et alors ?

Mamie Molette - Eh bè, je vous l'ai dit, le matin je marche, et le soir j'ai une réunion.

Mamie Traillette - T'es Mamama... croniste ?

Mamie Molette - Ho maquarelle, je vous l'ai dit la dernière fois, le matin je défile, je manifeste pour les retraites.

Mamie Rabelle - Ah oui c'est vrai. Et le soir ?

Mamie Molette - Je vais à la réunion d'ALC.

Mamie Cadot - Pourquoi, tu arrives pas à aller à la selle ? ALC ça veut dire « Allez Les Constipés ».

Mamie Molette - N'importe quoi ! C'est « Aubagne La Commune », un collectif qui veut foutre le Maire dehors.

Mamie Traillette - Oui j'en ai enenentendu par...ler. Mais pourpourpourquoi t'y... vas ?

Mamie Molette - Bè y z'invitent les gens à venir échanger pour bâtir une alternative.

Mamie Cadot - Hou mais tu parles comme les politiques maintenant. Les gens comme tu dis, c'est quoi ?

Mamie Molette - Bè, c'est les citoyens, les militants des partis, les adhérents des associations, les partis, les syndicats, les associations. C'est toi,c'est moi, c'est nous quoi.

Mamie Rabelle - Pour faire ça, c'est sûr faut pas être constipés.

Mamie Molette - Ah c'est pas mal ça. Oh et toi, on t'entend pas, ça t'intéresse pas ?

Mamie Depain - Oui les copines, ça m'intéresse et même beaucoup, et j'ai grand plaisir à vous entendre parler de ça. Mais je n'ai pas voulu intervenir car je fais partie d'ALC.

Mamie Rabelle - Ah bon mais alors, tu peux en dire plus, qu'est ce vous voulez faire ?

Mamie Depain - Bien, nous on pense que pour battre le Gazay, il faut que toutes les forces progressistes soient rassemblées.

Mamie Traillette - C'est c'est c'est quoi les fofoforces pro...gressistes ?

Mamie Depain - Pour faire simple, ce sont les citoyens, qui, ensemble, veulent une société de progrès. Que la vie soit meilleure.

Mamie Cadot - Pourquoi, Gazay y veut pas ça ?!

Mamie Depain - Je précise, pour toute la population. Vous ne voyez pas que Gazay ne travaille que pour les couches favorisées d'Aubagne. Il veut faire d'Aubagne une ville de riches pour les riches.

Mamie Rabelle - Et mon gari c'est bien sûr sur le dos des autres, les moins riches et les plus pauvres !

Mamie Molette - Mais ALC c'est juste pour faire battre Gazay ?

Mamie Depain - Mais non, tu penses bien que si c'est pour mettre Barthélémy ou Melin à la place, c'est blanc bonnet, bonnet blanc et même pire.

Mamie Traillette - Aaa...lors ?

Mamie Depain - Alors, si nous voulons rassembler, c'est pour regagner la Mairie et redonner l'envie de vivre Aubagne et à Aubagne.

Mamie Molette - Je crois qu'il faut toutes y aller alors.

Mamie Depain - Non seulement il faut que vous soyez là, mais surtout, il faut inciter le maximum de monde à venir. Nous devons être nombreux à faire savoir ce que nous voulons pour cette ville.

Mamie Cadot - On va faire un programme, on va désigner le Maire ?

Mamie Depain - Ni l'un, ni l'autre. Nous allons échanger, définir des orientations, avancer des principes voir avec les gens comment et avec qui on travaille sur toutes les propositions. Bien sûr ALC en fera.

Mamie Rabelle - Moi j'ai entendu dire que vous vouliez que ce soit Magali Giovannangeli qui soit Maire.

Mamie Depain - Bon, c'est pas tout à fait ça. En effet, ALC fait la proposition de Magali, mais ce n'est qu'une proposition qui doit être mise en débat avec tous ceux qui voudront se rassembler sur un programme défini.

Mamie Traillette - Et vo...us penpenpensez que les...partis popopolitiques vien...dront ?

Mamie Depain - Écoute, ils parlent tous d'unité. C'est la première initiative qui va dans ce sens, pourquoi ne viendraient-ils pas.

Mamie Cadot - Oh j'en connais des compliqués, des myopes du cerveau.

Mamie Depain - Moi je suis optimiste la raison va l'emporter.

Mamie Cadot - 51 je déballe.

Mamie Rabelle - 51 ! moi je boirais bien quekque chose, pas vous ?

 

les Mamies et le ripolinage

mamies ripolin

Ce qu'il se passe dans les médias turlupine bien plus qu'il ne faudrait nos Mamies. Pourtant ce n'est pas les pages de pub qui les perturbent et la vieille publicité Ripolin prend un aspect bien étrange dans leur rami quotidien. Hé, hé, hé, tendez l'oreille !

 Mamie Rabelle - Eh allez, pas une partie où tu fais pas les brigues !

Mamie Molette - Qu'aisse qu'y a encore ?

Mamie Cadot - C'est les médias, c'est les médias.

Mamie Traillette - Eh aaalors qu...oi les mémémédias !

Mamie Cadot - C'est au sujet du FN.

Mamie Depain - C'est plus le FN, c'est le RN.

Mamie Rabelle - Très juste, et vous savez ce que ça veut dire RN ?

Mamie Cadot - Ouais, Rassemblement National.

Mamie Rabelle - Eh bè non ma vieille, moi je pense que ça veut dire Ripolinage National.

Mamie Molette - Hi, hi hi, et c'est les médias qui tiennent le manche du rouleau.

Mamie Rabelle - Oui bien sûr.

Mamie Traillette - C'est quququoi le ririripo...linage.

Mamie Molette - À ton âge, tu devrais savoir, tu te souviens pas de la pub Ripolin ?

Mamie Cadot - Ouais, les trois mecs qui se peignent le dos. Le premier il est couillonné, il est tout sali.

Mamie Rabelle - Oui et le dernier, il est nickel, il passe après tout le monde, et il récupère tout, il met une couche sur les autres couches et il fait croire que c'est lui le sauveur des sauveurs. Le dernier, c'est le RN.

Mamie Molette - Mais alors, c'est pas un rouleau qu'il lui faut, c'est un râteau.

Mamie Depain - C'est pas du ripolinage, c'est du ratissage large !

Mamie Rabelle - Ripolinage ou ratissage, les initiales sont les mêmes, ça fait toujours RN.

Mamie Traillette - Et leslesles mé...dias là de...dans, jejeje vois pas !

Mamie Cadot - Comment tu vois pas ! Pas un débat où y a pas un représentant du RN. Aucune remise en cause !

Mamie Rabelle - Plus républicain que le RN, y aurait pas, plus social que le RN y aurait pas.

Mamie Depain - Plus gilets jaunes, plus forces de l'ordre, plus syndicaliste.

Mamie Molette - Ouais, ouais, c'est même devenu le champion de l'Europe. Et personne qui leur fait remarquer qu'avant y disaient le contraire.

Mamie Depain - Qu'ils n'ont jamais défendu les travailleurs, ne s'attaquent jamais au ultra-riches.

Mamie Cadot - Heu, même pas aux riches.

Mamie Rabelle - La loi anti casseurs soi-disant y sont contre à cause de l'atteinte au droit de manifester.

Mamie Traillette - Pourpourpourquoi y z'ont dé...jà mamamanifesté pour a...méliorer la sososociété ?

Les Mamies (ensemble) Jamais !!!

Mamie Depain - Mieux, les journalistes disent sans arrêt que le programme du RN et celui de FI, c'est pareil. Comment voulez vous que les gens s'y retrouvent ?

Mamie Traillette - C'est quququoi FI ?

Mamie Cadot - Oh putain, mais fais de la politique bon Dieu, pardon Seigneur. FI, la France Insoumise, Mélenchon.

Mamie Traillette - Lelele mec qui n'an'an'arrête pas de gueu...ler !

Mamie Depain - Voilà, je crois que le problème est là. On dit que les Français aiment la politique. En réalité, je crois qu'il y a qu'une partie des Français qui s'intéresse à la politique.

Mamie Rabelle - Tu as raison, la plupart ne s'intéressent qu'à la politique politicienne.

Mamie Molette - Tout fout le camp, y a plus de valeur !

Mamie Cadot - Même les puantes, elles disparaissent ?

Mamie Depain - Non sous la couche de ripolinage elles puent encore.

Mamie Molette - Comme une mozzarella qui a tourné ?

Mamie Depain - Comme une mozzarella qui a tourné.

Mamie Rabelle - 51 je déballe.

Mamie Cadot - 51 ! Moi je boirais bien quekque chose, pas vous ?

 

 

Les Mamies déboussolées de la zapette

 mamies zapette

Les gilets jaunes ont remplacé les feux de l'amour. On les voit sur toutes les chaînes d'infos. Pour se tenir au courant on peut passer d'une chaîne à l'autre. Mais est-ce bien nécessaire ? Nos Mamies ne savent plus où donner de la zapette. Elles papotent mais sont un peu déboussolées. Hé, hé, hé tendez l'oreille !

Mamie Cadot - J'en peux plus. Vous avez vu Trucmuche sur BFM ?

Mamie Rabelle - Oauis, sauf que Trucmuche c'est sur LCI.

Mamie Traillette - Eh bè non Trutrutrucmuche c'est sur CCCNEWS.

Mamie Depain - Vous avez toutes les trois raison, c'est un sociologue que l'on voit sur toutes les chaînes d'infos.

Mamie Cadot - Sociologue ? Ah ouais je confonds avec Duchamel le politologue sur CNEWS.

Mamie Molette - Commentateur politique oui, mais sur LCI que je l'ai vu.

Mamie Traillette - Toutoutout faux, c'est sur B...FM.

Mamie Rabelle - Et l'autre politologue comment y s'appelle déjà ? Ah oui Autapie.

Mamie Depain - Moi je l'appelle le boucher végan.

Mamie Cadot - Le boucher végan ! C'est quoi ça un boucher végan ?

Mamie Depain - C'est un boucher qui ne mangerait aucune nourriture d'origine animale et surtout pas de viande.

Mamie Traillette - Quel rararapport avec Au...tapie.

Mamie Depain - Autapie est un commentateur politique qui affirme voter blanc aux élections, vous vous rendez compte le grand écart.

Mamie Cadot - Hé bè il est pas piqué des vers celui là, en tous cas il est que sur LCI ouf.

Mamie Rabelle - Oui tu as raison.

Mamie Molette - Des sondageurs en veux tu en voilà. Les mêmes sur LCI, BFM, CNEWS.

Mamie Depain - Des chercheurs au CNRS, des économistes, des historiens. Ils se baladent sur toutes les chaînes. Les experts en communication, alors ceux-là ils poussent comme des petits pains.

Mamie Traillette - Vous ouououbliez les éééditoria...listes.

Mamie Cadot - Ouais, ouais Té-hard du Figaro.

Mamie Rabelle - Avec un non pareil, vous le trouvez sexy lui.

Mamie Molette - Non mais il tire sur tout ce qui bouge et sur toutes les positions.

Mamie Depain - Tu veux dire toutes les chaînes.

Mamie Molette - Oui bien sûr.

Mamie Cadot - Et l'autre, comment c'est déjà ? Ah oui, joufin.

Mamie Traillette - Tututu l'a dit ce...lui-là, c'est toutoutout en fififinesse !

Mamie Depain - Moi ce qui me plaît le plus ce sont les Présidents de think tank.

Mamie Cadot - Oh alors là si tu pars en Amérique.

Mamie Molette - Mais non, c'est bien de chez nous. Et en plus il y en a à tire l'haricot.

Mamie Depain - Non, on dit à tire larigot.

Mamie Rabelle - Et qu'aisse ça veut dire puisque tu es si maline.

Mamie Depain - Probablement boire comme un trou.

Mamie Cadot - Ouais bè moi y m'ont soûlé tous ces esperts qui disent tous la même chose de partout pareil. Tu parles d'un bourrage de crâne.

Mamie Molette - J'en ai vu un un jour, il venait de quitter une chaîne, je zappe, il arrivait sur une autre chaîne. À croire que les studios y sont la porte à côté.

Mamie Rabelle - Les invités politiques aux débats sur LCI, BFM ou CNEWS, tu retrouves là aussi les mêmes.

Mamie Traillette - LLLREM, L...FI, le RRRN ou L...R, sososorti de là tu... peux chercherchercher.

Mamie Rabelle - Avec ça on est pas sorti de l'auberge.

Mamie Molette - Tu peux me dire où elle est la pluralité du pluralisme.

Mamie Cadot - Les mêmes partout et tout le temps.

Mamie Traillette - T'as rairairaison, les mêmêmêmes ques...tions, les mêmêmêmes ré...ponses.

Mamie Depain - Et les mêmes images. Tout ça en boucle, 24 h sur 24. 7 jours sur 7. Et surtout depuis quelques temps le même sujet, la violence.

Mamie Rabelle - Tu parles, ça permet d’escamoter l'essentiel, les revendications, justifiées ou pas.

Mamie Molette - En fin de compte, les gilets jaunes, y z'ont créé des emplois avec tous ces mecs qu'on a vu apparaître à la télé.

Mamie Depain - Oui mais pas tant que ça puisque c'est tous les mêmes sur toutes les chaînes et que, que tu le veuilles ou non le chômage continue de grimper.

Mamie Cadot - Finalement, au lieu d'être plantées devant la télé y vaut mieux qu'on joue au rami.

Mamie Rabelle - 51 je déballe.

Mamie Molette - 51 ! moi je boirais bien quekque chose, pas vous ?

 

 

Gilets jaunes, gilets rouges

les mamies et le gilets jaunes 

Gilets jaunes, depuis presque un mois, la couleur jaune envahit la carte de France, les carrefours, les écrans et les commentaires politiques. Les uns sont pour, les autres sont contre, et bien sûr, il était inévitable que ce débat alimente les parties de rami de nos Mamies. Hé, hé, hé tendez l'oreille.

Mamie Cadot - Ah, c'est maintenant que tu arrives !

Mamie Molette - Ouais bé pour venir de La Destrousse, y a pas encore le train.

Mamie Traillette – Et et et aaalors ?

Mamie Molette - Et alors, et alors, avec les gilets jaunes aux carrefours, peuchère, tu mets un temps fou pour arriver. Ah ! bé toi aussi tu as mis un gilet jaune !

Mamie Rabelle - Ouais, j'ai pas le permis, mais je les soutiens.

Mamie Molette - Mais tu sais ce qu'ils veulent ?

Mamie Rabelle - C'est pas les quelques centimes d'euros sur l'essence, c'est plus que ça.

Mamie Traillette - Papapar ex...emple ?

Mamie Rabelle - C'est la difficulté de boucler les fins de mois, c'est la difficulté de vivre correctement.

Mamie Cadot - C'est du sérieux, alors c'est pas un jeu comme y disent.

Mamie Depain - Qui a dit que c'était un jeu ?

Mamie Cadot - Les autres à la télé, y parlent de Jacques a dit.

Mamie Depain - Mais non, ils parlent de Jacqueries. Un mouvement paysan de 1358.

Mamie Molette - Je croyais qu'on était dans le nouveau monde avec Macron.

Mamie Rabelle - Bé y faut croire qu'y se fout bien de notre gueule une fois de plus.

Mamie Depain – Malgré tout, Macron doit se mordre les doigts.

Mamie Traillette - Ah ouiouioui, et pourpourpourquoi ?

Mamie Depain - Il a flingué les syndicats, et maintenant il se retrouve avec un mouvement qui part dans tous les sens. Il ne sait plus où donner de la tête. Excusez-moi, mais la couleur jaune bien sûr me pose problème (elle sort de son sac un gilet rouge, le passe). Mais en parlant de syndicats, il y a une chose que je ne comprends pas.

Les autres Mamies - Dis nous, dis nous on va t'expliquer.

Mamie Depain - Les gilets jaunes, ils demandent de meilleurs salaires !

Les autres Mamies - Oui.

Mamie Depain - Les gilets jaunes, ils demandent de meilleures retraites !

Les autres Mamies - Oui.

Mamie Depain - Les gilets jaunes, ils demandent moins de taxes !

Les autres Mamies - Oui.

Mamie Depain - Les gilets jaunes, ils demandent de revenir sur la CSG !

Les autres Mamies - Oui.

Mamie Depain - Oui, oui, oui, oui, c'est bien beau, mais alors quand les syndicats depuis des années réclament la même chose, où était la majorité des gilets jaunes ? J'ai l'impression qu'ils étaient aux abonnés absents, quand ils ne crachaient pas sur les manifestants ou les grévistes les accusant de preneur d'otages.

Les autres Mamies - Euh peut être !

Mamie Depain - J'en ai même entendu dire qu'ils se battaient pour tout le monde.

Mamie Molette - Ah bon, c'est pas le cas quand les syndicats défendent les travailleurs ?

Mamie Depain - Et bien justement oui ! Et je vais plus loin, si la totalité des gilets jaunes avait répondu depuis des années à l'appel des syndicats, peut être que nous ne serions pas dans cette merde. Excusez moi d'être grossière.

Mamie Cadot - Mais alors tu dis que la plupart des gilets jaunes y sont aussi responsables de notre situation ?

Mamie Depain - Je ne dis pas ça, mais je dis que lorsque il y a 20 ans je criais « tous ensemble », ils auraient pu être avec moi.

Mamie Rabelle - C'est vrai, maintenant les gens crient « tous ensemble » quand ils sont dans le caca. Avant on les entend pas. Finalement, on a dû perdre beaucoup de temps.

Mamie Depain - Oui il faut arrêter avec l'individualisme, et avoir des réflexes plus solidaires. L'ennemi du pauvre, c'est pas le plus pauvre. L'ennemi du pauvre, c'est la finance.

Mamie Traillette - Pupuputain, ça meumeume dit quelquel...que...chose.

Mamie Molette – Hi, hi hi, moi je sais (clin d’œil : la mimolette est aussi appelée «vieux Hollande».) 

Mamie Molette - 51, je déballe.

Mamie Cadot - 51 ! moi je boirais bien quekque chose, pas vous ?

 

Les mamies : les municipales, si près, si loin

mamies elections

Oui les municipales, on commence à en parler. Nos Mamies sont bien sensibles à ça. Et même si tout n'est pas ficelé, elles s'inquiètent de la tournure des événements. Aubagne va-t-elle continuer son déclin sous la houlette de l'actuelle majorité, l'espoir peut-il renaître ? Seule Mamie Cadot semble s'intéresser à la politique (20% est-ce représentatif de la population Française). Hé, hé, hé tendez l'oreille.

Mamie Cadot - Ah les c... !

Mamie Depain - C'est nouveau ça, voilà que tu deviens malpolie.

Mamie Cadot-T'as pas vu les Italiens le nouveau gouvernement qu'ils ont mis en place ?

Mamie Traillette - Oh tututu da...tes là.

Mamie Cadot - Ouais, je date mais n'empêche c'est lourd ! Oh p..... !

Mamie Rabelle - Eh c'est reparti. C'est quoi maintenant ?

Mamie Cadot - Les Brésiliens, y a pas qu'au foutebôle qui sont devenus mauvais. Eux aussi y s'y mettent. Au secours l’extrême droite arrive. Bé m.... alors !

Mamie Molette - Tu t'arrêtes quand tu veux de faire ta poissonnière ?

Mamie Cadot - On va avoir Gazay pour encore queques temps.

Mamie Rabelle - Là tu descends d'un sacré cran ma vieille. L'Italie, le Brésil, Aubagne.

Mamie Cadot - Ouais bé les autres y sont c... ça fait mal mais c'est loin. Ici y sont c... et ça fait mal et c'est mon quotidien.

Mamie Traillette - Mais iiici les auauautres c'est qui ?

Mamie Cadot - La gôche Aubagnaise ma poule.

Mamie Molette - Mais pourquoi ?

Mamie Cadot - Mais les municipales bien sûr.

Mamie Depain - Ah bon ! mais c'est loin non ?

Mamie Cadot - Pas tant, pas tant. Tu vas me dire, c'est pas plus mal ça pourra s'arranger.

Mamie Traillette - Quel est lelele pro...blème ?

Mamie Cadot - Y sont tous éclatés pardi !

Mamie Rabelle - Ah bon !

Mamie Cadot - Ah bon, ah bon, tu sais dire que ah bon. La gôche je te dis. Tu lis pas les journaux ?

Mamie Rabelle - Moi j'ai lu, y sont quatre, et savoir si y a n'a pas d'autres.

Mamie Cadot - Ouais, y a un groupe avec des PC, des Verts, des de la France insoumise, des citoyens. Y se sont baptisés « Aubagne la commune ». Y semblent sérieux ceux là, et demandent aux habitants de les rejoindre.

Mamie Rabelle - Y a le PC qui veut mettre en avant le vécu de ces mêmes habitants.

Mamie Cadot - Y a 2 ou 3 autres « France insoumis ». Eux y veulent construire avec les habitants.

Mamie Traillette - Y sososont enenensemble ceux-...là ou pas ?

Mamie Cadot - Là ma vieille tu m'en demandes trop. Y s'appellent tous « France insoumise » mais y sont pas ensemble, va comprendre !

Mamie Rabelle - Et puis y a « c'est à nous » qui veut réunir toute la gauche.

Mamie Depain - Donc, ils veulent tous la même chose, rassembler les mêmes habitants. Quand tu es plusieurs à vouloir les mêmes habitants tu finis par en avoir de partout mais un petit peu. Et quand tu constates les résultats des élections et bien tout le monde est perdant.

Mamie Cadot - Comme une mozzarella qui a tourné, tout le monde est chocolat.

Mamie Molette - Mais alors pourquoi y sont pas ensemble.

Mamie Cadot - Ah les c... je te dis, ah les c... !

Mamie Rabelle - Y z'ont tous les mêmes idées, les mêmes objectifs, les mêmes habitants et y sont pas ensemble. On est repartis pour avoir Gazay pendant 6 ans. Je te dis pas l'état d'Aubagne dans 8 ans.

Mamie Cadot - Les copines, avec les intellectuels de la politique faut s'étonner de rien. Y sont tous persuadés qu'y z'ont raison. Y raisonnent dans leurs stratosphères pendant que les gens ont les pieds dans la gadoue.

Mamie Molette - T'as l'impression qu'y font rien pour le petit peuple que Gazay met dans la m.....

Mamie Rabelle - Eh voilà, c'est reparti.

Mamie Rabelle - 51 je déballe.

Mamie Cadot - 51 ! moi je boirais bien quekque chose, pas vous ?

Les élections municipales arrivent : les mamies sondées

les élections municipales arrivent : les mamies sondées

Eh oui mes amis, une de nos Mamies a été contactée pour répondre à quelques questions concernant les futures élections municipales. Déjà me direz vous. Qui a initié ce sondage, quelles conséquences ? Hé, hé, hé tendez l'oreille.

Mamie Depain - Ça y est, tu raccroches, tu reviens jouer avec nous ?

Mamie Cadot - Ça fait quatre fois qu'on m'appelle de l'autre côté de la France. Là j'ai voulu l'envoyer balader !

Mamie Rabelle - Et la bazarette que tu es a mis dix minutes pour qu'y comprenne !

Mamie Cadot - Y m'a dit que c'était pour un sondage.

Mamie Traillette - Moi sisisi y mememe so...nde ça va du...rer une dededemie heu...re.

Mamie Molette - Moi aussi, hier y voulait savoir quelle marque de Camenbert je préférais, j'ai fait valser.

Mamie Cadot - Non, non, c'était un sondage sur les élections municipales. Pour l'an que ven.

Mamie Depain - De l'autre côté de la France pour savoir pour qui tu votes ? Mais qui peut faire un truc pareil ?

Mamie Cadot - J'en sais rien moi. En tout cas, vu les questions c'est sûrement un parti politique.

Mamie Traillette - Y popoposent quoi cococomme ques...tions ?

Mamie Cadot - Si je connais Gazay, si je connais Barthélémy, Melin, Giovannangeli, Grandjean.

Mamie Traillette - Dididix mimiminutes pour... ça !

Mamie Cadot - Mais non ça continue, si j'ai une bonne opinion de tous ces genses, si je suis contente de Gazay, de Barthélémy. Si dimanche on vote, pour quelle liste je vote.

Mamie Molette - Quelle liste !

Mamie Cadot - Une liste Gazay, une liste Barthélémy LREM, une liste Melin et une liste Giovannangeli-Grandjean.

Mamie Rabelle - Y a pas la France insoumise ?

Mamie Cadot - Bè non !

Mamie Molette - Mais comment y savent ça. Et tu as répondu ?

Mamie Cadot - Oui à tout, franchement. Euh non pas à tout.

Les Mamies (ensemble) - Ah.

Mamie Cadot - Y m'ont demandé si je pensais que Gazay était honnête.

Mamie Traillette - Et t'at'at'a pas ré...pondu ?

Mamie Cadot - Non passeque je peux pas dire que je le connais le bonhomme.

Mamie Depain - Sur ce qu'il a fait pour Aubagne tu peux dire quelque chose quand même.

Mamie Cadot - Ouais mais c'est pas l'honnêteté ça, c'est la politique.

Mamie Depain - Tu as raison, avec les hommes politiques ce ne sont pas des mensonges, c'est leur vérité.

Mamie Molette - Moi je sais pas, mais y a des fois, il la joue modeste.

Mamie Rabelle - Pourtant c'est pas trop son genre.

Mamie Molette - Eh bè au dernier conseil municipal, il a dit que les enfants allaient manger 40% de bio.

Mamie Traillette - Et ça c'est momomodeste !

Mamie Molette - Oui passeque moi je connais des mioches qui mangent 100% bio.

Mamie Cadot - Mais quesse que tu racontes, si y a 40% de bio à la cantine, tous les enfants peuvent manger que 40% de bio.

Mamie Molette - Le pain est bio !

Mamie Rabelle - Eh alors ?

Mamie Molette - Y a des enfants qui mangent que du pain.

Mamie Rabelle - Eh alors ?

Mamie Molette - Alors ! Bè ils mangent 100% bio. Il aurait pu se monter le bourrichon, il l'a pas fait.

Les Mamies (ensemble) - Hou là !

Mamie Rabelle - Tu l'entends il a fait presque tout son programme. On se demande ce qu'y va faire pendant un an.

Mamie Depain - C'est simple, il fait faire des sondages, et doit déjà en connaître les tendances.

Mamie Traillette - Tututu crois que...c'est lui quiquiqui cas...que ?

Mamie Depain - Qui tu veux que ce soit ? Et le sondage ne doit pas être très bon pour lui. D'ailleurs depuis quelques temps il est partout, il fait des bises, cajole les employés municipaux, serre des paluches. Avant tu ne le voyais jamais sauf pour les photos.

Mamie Cadot - Il doit tellement savoir, que même la moto-crottes on la voit partout maintenant.

Mamie Rabelle - C'est lui qui la conduit !

Mamie Molette - Mais non ! Ça n'empêche les crottes y en a toujours autant !

Mamie Rabelle - Ah alors c'est peut être lui qui la conduit, avec le casque on peut pas être sûr. C'est pas Hollande quand même !

Mamie Cadot - 51 je déballe.

Mamie Rabelle - 51 ! moi je boirais bien quekque chose, pas vous ?

 

Les mamies : MDR

mamies gratuite

Par moment, une franche bonne rigolade, ça fait du bien. Même si derrière on peut se poser des questions sur la motivation de certaines personnes. C'est vrai que par moment certaines situations deviennent cocasses. Hé, hé, hé tendez l'oreille !

Mamie Cadot - Hi, hi, hi, hi, hi.

Mamie Molette - Mais qu'est ce qui lui arrive ?

Mamie Cadot - Ha, ha, ha, ha, ha.

Mamie Traillette - Qu'esqu'esqu'es que tu... as ?

Mamie Cadot - Hhhouou.

Mamie Depain - Explique, s'il te plait !

Mamie Cadot - Hi, hi, je viens de lire Mèfi.

Mamie Rabelle - Et alors !

Mamie Cadot - Hi, hi, y parlent de la mère Barthélémy !

Mamie Traillette - Etetet a...lors  !

Mamie Cadot - Ha, ha, ! Hhhououou, Zorro est arrivé ! Mais non, elle est allée à Dunkerque, parler de la gratuité. Que la gratuité c'était super.

Les mamies, en chœur - Hi, hi, hi, ha, ha, ha, hhhououou.

Mamie Cadot - Hi, hi, hi, je suis MDR !

Mamie Rabelle - Tu es quoi ?

Mamie Cadot - MDR, « Morte De Rire » tu devrais rajeunir ma vieille.

Mamie Depain – pourtant, dans un reportage à la télé j'ai entendu quelle affirmait qu'on pouvait pas l'appliquer à la métropole.

Mamie Molette - Ouais, elle disait pareil pour Aubagne.

Mamie Depain - C'est vrai qu'au début elle était contre la gratuité, elle n'a jamais voté pour dans les conseils municipaux ou territoriaux, mais bon il n'y a que les imbéciles qui ne changent pas d'avis.

Mamie Cadot - Hi, hi, hi, ha, ha, ha, hhhououou !

Mamie Rabelle - Et voilà c'est reparti ! Dis nous pourquoi tu recommences.

Mamie Cadot - Hi, hi, hi, Gaudin y part.

Mamie Molette - Et alors ?

Mamie Cadot - Elle lui a rendu hommage, hi, hi, hi.

Mamie Traillette - Et alors !

Mamie Rabelle - Vé, elle bégaye plus !

Mamie Cadot - Oh, c'est qu'en même lui qui a arrêté le Val'Tram.

Mamie Traillette - Etetet a...lors !

Mamie Rabelle - Et ça y est, elle recommence.

Mamie Cadot - Mais le Val Tram c'est soi-disant son bébé.

Mamie Molette - Le bébé à qui ?

Mamie Cadot - À Barthélémy pardine. Si y a pas le Val Tram elle est plus rien. Pourquoi elle passe la brosse à Gaudin ?

Mamie Depain - Oui c'est vrai il n'y a que les imbéciles qui ne changent pas d'avis, mais là je trouve qu'elle en change souvent.

Mamie Rabelle - 51, je déballe.

Mamie Molette - 51 ! moi je boirais bien quekque chose, pas vous !

 

SOUTENEZ MÈFI!

Soutenir Mèfi! c'est nous aider à vous donner une information de qualité, libre de toute contingence. Le montant est libre et vous deviendrez ainsi membre de soutien de notre association.

Montant
 EUR