Le Rami des Mamies

Les mamies : MDR

mamies gratuite

Par moment, une franche bonne rigolade, ça fait du bien. Même si derrière on peut se poser des questions sur la motivation de certaines personnes. C'est vrai que par moment certaines situations deviennent cocasses. Hé, hé, hé tendez l'oreille !

Mamie Cadot - Hi, hi, hi, hi, hi.

Mamie Molette - Mais qu'est ce qui lui arrive ?

Mamie Cadot - Ha, ha, ha, ha, ha.

Mamie Traillette - Qu'esqu'esqu'es que tu... as ?

Mamie Cadot - Hhhouou.

Mamie Depain - Explique, s'il te plait !

Mamie Cadot - Hi, hi, je viens de lire Mèfi.

Mamie Rabelle - Et alors !

Mamie Cadot - Hi, hi, y parlent de la mère Barthélémy !

Mamie Traillette - Etetet a...lors  !

Mamie Cadot - Ha, ha, ! Hhhououou, Zorro est arrivé ! Mais non, elle est allée à Dunkerque, parler de la gratuité. Que la gratuité c'était super.

Les mamies, en chœur - Hi, hi, hi, ha, ha, ha, hhhououou.

Mamie Cadot - Hi, hi, hi, je suis MDR !

Mamie Rabelle - Tu es quoi ?

Mamie Cadot - MDR, « Morte De Rire » tu devrais rajeunir ma vieille.

Mamie Depain – pourtant, dans un reportage à la télé j'ai entendu quelle affirmait qu'on pouvait pas l'appliquer à la métropole.

Mamie Molette - Ouais, elle disait pareil pour Aubagne.

Mamie Depain - C'est vrai qu'au début elle était contre la gratuité, elle n'a jamais voté pour dans les conseils municipaux ou territoriaux, mais bon il n'y a que les imbéciles qui ne changent pas d'avis.

Mamie Cadot - Hi, hi, hi, ha, ha, ha, hhhououou !

Mamie Rabelle - Et voilà c'est reparti ! Dis nous pourquoi tu recommences.

Mamie Cadot - Hi, hi, hi, Gaudin y part.

Mamie Molette - Et alors ?

Mamie Cadot - Elle lui a rendu hommage, hi, hi, hi.

Mamie Traillette - Et alors !

Mamie Rabelle - Vé, elle bégaye plus !

Mamie Cadot - Oh, c'est qu'en même lui qui a arrêté le Val'Tram.

Mamie Traillette - Etetet a...lors !

Mamie Rabelle - Et ça y est, elle recommence.

Mamie Cadot - Mais le Val Tram c'est soi-disant son bébé.

Mamie Molette - Le bébé à qui ?

Mamie Cadot - À Barthélémy pardine. Si y a pas le Val Tram elle est plus rien. Pourquoi elle passe la brosse à Gaudin ?

Mamie Depain - Oui c'est vrai il n'y a que les imbéciles qui ne changent pas d'avis, mais là je trouve qu'elle en change souvent.

Mamie Rabelle - 51, je déballe.

Mamie Molette - 51 ! moi je boirais bien quekque chose, pas vous !

 

Les mamies: décrochage

Les mamies décrochent

Une de nos mamies a pu partir en vacances. C'est peu me direz vous, une sur cinq. Mais elle, elle en est revenue toute transformée, pleine de bonnes intentions (preuve que pour des gens qui n'ont plus de vacances, les vacances c'est bon). Et ses copines, toutes étonnées, essaient de comprendre ce changement. Hé, hé, hé tendez l'oreille !

Mamie Cadot - Oh t'as déjà distribué les cartes !

Mamie Rabelle - Ouais et alors !

Mamie Molette - Bé d'habitude il faut aller te chercher pour pouvoir jouer.

Mamie Rabelle - Je suis arrivée à décrocher.

Mamie Traillette - Ouah, c'est bibibien ça, c'est bibibien. Tu bu...vais beaubeaubeaucoup ?

Mamie Rabelle - Quoi, t'es folle, je buvais pas !

Mamie Cadot - Ah macarelle, ne t'énerves pas. On savais pas que tu étais accro à la drogue.

Mamie Depain - Tu décroches du cannabis. Mais ils parlent de le dépénaliser. Les drogues douces ils disent que ce n'est pas dangereux.

Mamie Rabelle - J'étais pas plus accro au cannabis qu'à la boisson.

Mamie Molette - Hououou les drogues dures alors, l'héro, la coke...

Mamie Rabelle – Non, plus dure encore.

Mamie Depain - Et tu as décroché en combien de temps ?

Mamie Rabelle - Quinze jours.

Mamie Depain - Tu as décroché en quinze jours d'une drogue encore plus dure que la coke ! Mais tu as fait comment ?

Mamie Rabelle - Je suis partie en vacances.

Mamie Cadot - Ah bé c'est pas mal comme méthode. Ça peut être un peu cher, mais si c'est efficace, pourquoi pas.

Mamie Traillette - Moi jejeje vois pas une drodrodrogue plus du...re que les drodrodrogues du...res.

Mamie Molette - Au fait, t'as décrocher de quoi ?

Mamie Rabelle - De la TELE !

Mamie Cadot - Tu parpelèje ma vieille, tu es en train de dire que la télé c'est plus dangereux que toutes les drogues !

Mamie Rabelle - Mais non je dis pas ça. Mais y faut y arriver.

Mamie Depain - C'est sûr se passer des feux de l'amour ou de plus belle la vie cela doit être terrible.

Mamie Rabelle - Oh je dis pas, pendant une petite sieste ou à l'apéro le soir de temps en temps je jetais un œil.

Mamie Traillette - Ah t'est'est'es pas dédédésintox...iquée comcomcomplètement !

Mamie Rabelle - Oui je suis complètement sevrée de tout le reste. Du bourrage de crâne politicien, des débats d'experts à la botte de monsieur capital, des donneurs de leçons, des faites ce que je dis pas ce que je fais. Je suis toute ragaillardie !

Mamie Cadot - De la gueule à Macron toutes les trois minutes.

Mamie Rabelle - Ouais, de la gueule à Macron, et puis, j'ai une nouvelle devise !

Mamie Depain - Et c'est quoi sans indiscrétion ?

Mamie Rabelle - Débranchez vous, informez vous, indignez vous.

Mamie Depain - Indignez vous, la sagesse d'un vieux monsieur.

Mamie Traillette - Dis nous, tu crcrcrois que tu vas rerereplonger ?

Mamie Rabelle - Je vous promet rien, mais je vais m'accrocher. Peut être que je vais me contenter de lire Mèfi.

Les mamies ensemble - Attention, mèfi, même avec Mèfi. 

Mamie Cadot - 51 je déballe.

Mamie Molette - 51 ! moi je boirais bien quekque chose, pas vous ?

 

 

Les mamies branchées ! ... enfin presque

mamies branchees

Nous sommes persuadés, que comme nous, vous êtes impressionnés par cette pratique qui se répand parmi les dirigeants de ce monde. Ils utilisent le tweet pour faire passer leur volonté, leurs menaces. Nos Mamies ne veulent pas prendre un train de retard. Hé hé hé tendez l'oreille !

Mamie Rabelle - Dis tu pourrais être avec nous ! Ça vient à toi de donner.

Mamie traillette - Elle aaa rairairaison, tu pou...rrais lâlâlâcher ton tététéléphone !

Mamie Cadot - M'emmerdez pas, je m'entraîne mes chéries, je touïte.

Mamie Molette - Tu touïtes, c'est nouveau, t'as trouvé ça où ?

Mamie Cadot - Rigolez, rigolez bientôt mes pôvres amies, vous serez au panier, plus bonnes à rien.

Mamie traillette - Poupoupourquoi elle dididit ça ?

Mamie Cadot - Pasque maintenant, la mode c'est le touït. Vous voyez pas, Trump y touïte, Macron y touïte, le monde entier touïte.

Mamie Rabelle - Ouais même que Trump, y se permet d'insulter ses haltères égaux.

Mamie Depain - Alter égo, c'est du latin, ça veut dire un autre moi.

Mamie Cadot - Hhhooouuu, la culture c'est comme la confiture plus t'en as...

Mamie Molette - Bientôt Trump y va nous déclarer la guerre par touït.

Mamie Traillette - Sususuper ananangoissant qu...and même.

Mamie Depain - Et Macron il lui répond de la même manière, il n'y a que Poutine, finalement on a l'impression qu'il ne tweete pas lui.

Mamie Traillette - Le toutoutouït exexexiste en Ru...ssie ?

Mamie Cadot - Ouais mais c'est peut être une bonne idée si tu vas bien chercher. T'as un max de députés par exemple et bien...

Mamie Depain - Macron veut qu'il y en aie moins.

Mamie Rabelle - Hé bé moi au lieu de la coupe sombre, je garde les mêmes et je les fais plus monter à Paris. Pour voter les lois : y touïtent. Je te dis pas les économies.

Mamie Molette - Si tu gardes les mêmes, avec la politique qu'y font, on est pas dans la merde !

Mamie Rabelle - Et puis le temps que tu gagnes, une proposition de loi, un touït, le vote de la loi des touïts, en deux heures, le statut des cheminots y passe à la trappe !

Mamie Molette - Je me demande encore si t'as besoin d'un gouvernement et de députés. Macron y touïte sa loi, le peuple y touïte ce qui veut.

Mamie Cadot - Putain, et ceux qu'y z'ont pas le téléphone qui touïte.

Mamie Traillette - Pupuputain, et ceux qu'...y sont dans des zozozones où tu cacacaptes que dalle.

Mamie Rabelle - Putain, et ceux qui sont à la pêche à ce moment là.

Mamie Depain - Ça, il n'y a pas de problème, ce sont les abstentionnistes habituels.

Mamie Cadot - Oh fatche de con mais tu peux faire ça pour beaucoup de choses.

Mamie Molette - Je suis malade, je touïte le toubib, le toubib y me touïte l'ordonnance, si tu remplaces le toubib par un serveur, tu économises la consultation, le trou de la sécu, fini.

Mamie Rabelle - Même à la télé ça touïte. Tu regardes un débat, on te demande de touïter, de poser tes questions, allez les journalistes plus besoin.

Mamie Traillette - Les inininstituts de son...dages nous toutoutouïtons, y sau...tent.

Mamie Molette - Bon, ça je vais te dire, ils se contenteraient de faire des sondages sur la consommation de camembert, on s'en porterait pas plus mal.

Mamie Depain - Il y a un petit bémol cependant, pour un tweet tu es limité à un nombre de caractères, et donc tout ne peut pas être résolu.

Mamie Rabelle - Au contraire, en limitant les mots, tu limites les conneries qu'y disent tous ces môssieux importants.

Mamie Cadot - Ouais bé les limites n'empêchent pas Trump de dire de grandes conneries.

Mamie Depain - Le monde serait bien triste. On ne verrait plus personne, on serait entre quatre murs à passer notre temps à tweeter, plus aucune liberté, plus aucune égalité.

Les Mamies en chœur - Plus aucune fraternité. Plus de rami.

Mamie Rabelle - Mais non on peut pas jouer au rami en touïtant. Youpi ! 

Mamie Molette - 51 je déballe.

Mamie cadot - 51 ! moi je boirais bien quekque chose, pas vous ?

Les Mamies : feinte, tir et but

Les Mamies championnes du monde

Moment d'extase en ce mois de juillet, on oublie tout le reste. La France est championne du monde. De football, excusez du peu. Une de nos Mamies était accro. Tout juste si elle n'est pas allée dans une fan zone pour la finale. Les autres essayent de comprendre. Hé, hé, hé tendez l'oreille !

Mamie Rabelle - Ouf, on va pouvoir rejouer toutes les cinq !

Mamie Cadot - Ouais et alors, j'ai le droit de regarder la coupe du monde, non ?

Mamie Molette - Pourquoi, tu comprends quekque chose au football toi !

Mamie Cadot - Ouais, tous les dimanches je vais voir mon petit fils en U15.

Mamie Traillette - Enenen Uuu quoi ?

Mamie Cadot - En U15, ça veut dire en Under 15. En moins de 15 ans.

Mamie Depain - Et alors les têtes pensantes ils ne pouvaient pas dire en moins de 15.

Mamie Cadot - Non, il faut se mettre à l'anglais, c'est la mondialisation.

Mamie Molette - Je veux bien que t'ailles voir ton gamin, mais technique, tactique, tu comprends quelque chose ?

Mamie Cadot - Bien sûr que je comprends. Heu... enfin je crois, heu... Je crois que je crois pas.

Mamie Rabelle - Quesse que tu raconte, tu crois ou tu crois pas !

Mamie Cadot - Hé bé pour tout dire je crois que je crois, mais après quand j'écoute les espécialistes... Je crois que je crois pas.

Mamie Traillette - Ha, tututu peux ex...pliquer ?

Mamie Cadot - Bé moi, la plupart des matchs, je me suis embêtée.

Mamie Depain - Et alors ?

Mamie Cadot - Hé bé quand t'écoutes les espécialistes qui savent y te font comprendre que tu as rien compris. Surtout pour les matchs de l'équipe de France. Les espécialistes y se sont régalés.

Mamie Depain - Pour les béotiennes footballistiques que nous sommes, ça mérite explications !

Mamie Cadot - Et que je te parle de la super tactique de Deschamps. Houps. Et que je te loue les matchs de Griezmann. Bof. Et que Mbappé c'est Pelé. Tiens donc !

Mamie Rabelle - Il a pas un cheveu sur le caillou ?

Mamie Depain - Mais non, Pelé, c'est peut être le plus grand footballeur de tous les temps !

Mamie Traillette - Et aaalors, t'es papapas d'a...ccord ?

Mamie Cadot - Bé moi j'ai essayé de comprendre comment jouait l'équipe de France, j'ai rien compris.

Mamie Molette - Normal, t'es nulle.

Mamie Cadot - Sauf qu'avec la Belgique ou la Croatie, je pigeais.

Mamie Depain - Ah, et les super spécialistes ils ne t'ont pas expliqué ?

Mamie Cadot - Si, contre la Belgique, super tactique y z'ont dit. On a joué à onze derrière, faut pas être Deschamps pour imaginer ça. Griezmann, moi je l'ai trouvé plus que moyen, hé bé eux non. Mbappé il a eu trois accélérations sur sept matchs, hé bé pour eux c'est le meilleurs joueur de la coupe du monde. Oh on peut pas attendre un peu.

Mamie Rabelle - T'es dure tu crois pas ?

Mamie Cadot - Dure, moi ! Et tu veux que je te parle de Giroud ! Giroud champion du monde alors qu'il a trois pieds gauches, les bras m'en tombent. Heureusement que Lloris n'a pas fait comme moi.

Mamie Traillette - C'est mamamal d'aaavoir tr...ois pieds gaugaugauches ?

Mamie Cadot - Pour Giroud oui, il sait pas quoi en faire.

Mamie Depain - Moi je me souviens il y avait un Brésilien qui avait un seul pied gauche et en plus une jambe plus courte que l'autre. Garincha, celui là au moins il nous régalait.

Mamie Molette - Ouais, mais ma vieille, c'était une autre époque !

Mamie Cadot - Et puis toutes les équipes, elles jouent pareil, tu t'emmerdes, mais tu t'emmerdes. Les matchs c'est tous les mêmes.

Mamie Depain - En football aussi, ça fait longtemps que la pensée unique est à l’œuvre. Tous les entraîneurs sillonnent la planète, comme en politique, la pensée unique c'est une arnaque.

Mamie Rabelle - En tous cas ces présentateurs ils nous vendent ce qu'ils veulent.

Mamie Cadot - Y nous ont vendu du caviar, c'était des œufs de lump.

Les Mamies (en chanson) - On est les champions, on est les champions, on est, on est, on est les champions.

Mamie Cadot - Y a que ça qui compte !

Mamie Rabelle - 51 je déballe.

Mamie Molette - 51 ! moi je boirais bien quekque chose, pas vous ?

 

Les mamies dans les nuages

mamies transport

Elles ne comprennent plus rien nos braves Mamies. Tout d'un coup, c'est l'effervescence autour de l'arrêt du projet de Val tram. Elles constatent comme tout un chacun le gâchis monumental des décisions des dirigeants politiques actuels de la métropole et du territoire. Hé hé hé tendez l'oreille !

Mamie Cadot - Cirrus, cirrus...

Mamie Rabelle - Au lieu de chercher dans le dico, tu ferais mieux de distribuer les cartes.

Mamie Molette - Et puis tu cherches quoi dans le dictionnaire ?

Mamie Cadot - Ah voilà, cirrus : nuage blanc qui apparaît à l'avant d'une dépression.

Mamie Traillette - Poupoupourquoi tututu cher...ches cicicirrus ?

Mamie Cadot - C'est le nom du monsieur qui a flingué le train entre La Bouilladisse et Aubagne.

Mamie Rabelle - Mais non ma vieille, il s'appelle Serrus, S,E,2 R,U,S. T'as besoin de lunettes toi !

Mamie Depain - Tu vas me dire Serrus et cirrus il n'y a pas une grande différence, ils sont tous les deux nébuleux, et annoncent tous les deux une dépression.

Mamie Molette - Ouais bé la dépression c'est Barthélémy et les Maires du territoire qui l'ont. Comme des Santis bellis, y z'ont tout bu ses promesses et maintenant à part un ou deux, y sont saouls comme des cochons.

Mamie Depain - Vous avez vu ce qu'il veut faire à la place Mr Serrus ? Un métro express de Aix à La Ciotat.

Mami Traillette - Hhhooouuu, ça va coûcoûcoûter un brbrbras pour creu...ser tout le long.

Mamie Cadot - T'es conne ou quoi, métro express, c'est juste pour faire beau. Il veut juste mettre un bus sur l'autoroute.

Mamie Rabelle - Pardi, avec ça tu règles les problèmes ! Surtout les problèmes des villages.

Mamie Molette - Hé bé oui c'est simple, tu prends ta voiture, tu vas sur un parking, tu te tapes 400 mètres à pieds jusqu'à l'arrêt du bus sur l'autoroute, je te dis pas s'il en tombe comme le poing, tu prends le bus, tu change à Aubagne pour prendre la navette et tu te retrouves dans les embouteillages sur l'autoroute ou bien tu prends le TER qui est souvent en retard et tu arrives à Marseille. Ouf ! A peine arrivée, tu penses à repartir.

Mamie Cadot - Tu parles que c'est simple ! Il faut que tu te lèves à quatre heure du matin.

Mamie Traillette - Et y sesesera gragragratuit le mé...tro mamamachin ?

Mamie Molette - C'est sûr, t'es conne définitivement ! Gratuit entre Aix et La Ciotat, mais y a que sur l'agglo que les transports sont gratuits madame. Et encore on nous dit que c'est sûr jusqu'en 2021, après la gratuité ???

Mamie Rabelle - Ouais mais faut comprendre, y a plus d'sous à la métropole.

Mamie Cadot - Ah bon, et alors y a des sous pour le téléphérique à Notre Dame ?

Mamie Depain - Mr Gaudin préfère les touristes et les pèlerins aux travailleurs du quotidien.

Mamie Molette - Et ouais, fini la galère pour les pèlerins, tu te mets à genoux ou tu remplis de pois chiches tes godasses, et au lieu de te taper les escaliers, tu prends le téléphérique, super !

Mamie Traillette - Cucucuites ou pas cucucuites les poipoipois chiches ?

Mamie Rabelle - Dis moi, y avait pas un truc plus mieux bien avant ?

MamieDepain - Oui, ils l'appelaient « Tram Train » je crois, ils avaient même pensé le faire aller jusqu'à Marseille. C'étaient les élus les habitants et les techniciens qui avaient réfléchi au projet dans une démarche démocratique.

Mamie Traillette - Et poupoupourquoi ceux de mainmainmaintenant y 'zont papapas fait ?

Mamie Cadot - Hé bé pasqu'y sont aussi cons que toi ma vieille !

Mamie Rabelle - Au fait et la voie de Valdonne, il en fait quoi le Serrus ?

Mamie Molette - Tu vas rire, une voie verte !

Mamie Rabelle - Ah ouais, super, les gars toute la semaine y vont s'emboucaner dans leur voiture et polluer tous les villages qu'y traversent, et le week-end y feront du vélo entre La Bouilladisse et Aubagne pour évacuer les tosquines.

Mamie Depain - Les toxines ! Ce qui me gène le plus, c'est qu'on sent que tout est réfléchi d'une manière très technocratique. La démocratie là dedans, c'est pipeau.

Les Mamies (en chœur) - Vivent les technocrates !!! Hi hi hi.

 

Mamie Cadot - 51, je déballe.

Mamie Rabelle - 51 ! moi je boirais bien quekque chose, pas vous ?

Les Mamies et le racisme

mamies racisme

Certaines Mamies découvrent leur jeu et sont des plus étonnées. Le regard sur leurs cartes est la conséquence des idées les plus nauséabondes qui refont surface. C'est dans le monde entier que se développe le rejet de l'autre, la peur des différences. Mais qu'ont-elles découvert ? Hé , hé, hé tendez l'oreille.

Mamie Rabelle - Oh !!!

Mamie Cadot - Quoi quesse qu'y a ?

Mamie Rabelle - J'ai que des cartes rouges !!!

Mamie Cadot - Ouais, et alors, j'ai retiré le trèfle et le pique.

Mamie Traillette - Les nononoirs quoi. Mais poupoupourquoi ?

Mamie Cadot - Bé vous voyez pas ce qui se passe partout ? Si de plus en plus de gens sont pour ces idées, y 'zont sûrement raison.

Mamie Depain - Quelles idées ?

Mamie Cadot - Bé le racisme pardi !

Mamie Molette - Ah pasque pour toi le racisme c'est une idée ? Pour moi c'est plutôt une ignominie.

Mamie Rabelle - T'es barge ou quoi ! Té au rami tu peux me dire comment tu fais un brelan si t'as que deux couleurs. T'arrives à déballer toi si tu peux pas faire 3 rois ou 3 valets ou 3 as.

Mamie Traillette - Elle a rairairaison ononon peut plus jou...er.

Mamie Depain - Au rami comme dans la vie toutes les couleurs sont nécessaires pour que ça fonctionne.

Mamie Rabelle - Bon au rami, c'est les couleurs, mais dans la vie, on parle d'êtres humains. Faudrait être sérieuse !

Mamie Molette - Y a même un député coco qui a fait passer un amendement pour supprimer le mot race de l'article premier de la constitution.

Mamie Depain - Comme quoi il y-a des gens qui combattent le racisme.

Mamie Rabelle - Bé moi, mon voisin, c'est pareil, il veut que ce soit Zidane qui soit entraîneur de l'équipe de France !

Mamie Traillette - Tututu vois pas to...ut le monmonmonde est ra...ciste !

Mamie Cadot - Ouais, bé ça c'est vieux comme mes robes !

Mamie Molette - C'est vrai question nouveauté vestimentaire, tu dates.

Mamie Depain - Vieux comme Hérode. On dit aussi vieux comme Mathusalem qui a vécu 969 ans.

Mamie Traillette - Pupuputain, tu no...us vois joujoujouer au rararami jus...qu'à 969 ans.

Mamie Rabelle - Revenons à Zidane et ton voisin. Quesse qui dit ton voisin quand Mustapha qui habite le 93 y doit envoyer une centaine de CV pour avoir tout juste une réponse négative ?

Mamie Molette - Et, regardez Trump dès que t'es pas américain et que tu veux rentrer chez lui, y trie.

Mamie Traillette - Y sésésépare mêmêmême les pa...rents et les en...fants.

Mamie Depain - Il met les enfants derrière les barreaux, mais où on va ?

Mamie Rabelle - Salvini en Italie on rentre plus, les migrants en détresse allez vous faire voir ailleurs. Y va passer à la chasse aux étrangers.

Mamie Depain - Les chefs d’État, et les gouvernements se renvoient la patate chaude, si j'ose dire, avec les bateaux qui portent secours aux hommes, femmes et enfants en détresse en mer.

Mamie Molette - L'Europe, elle va exploser, on reparle d'axe Européen entre l'Allemagne, l'Italie et l'Autriche. Moi quand on parle d'axe Européen il me vient des sueurs froides.
Mamie Rabelle - Ouais t'as raison on a l'impression de revenir presque quatre-vingt ans en arrière.

Mamie Depain - Je croyais qu'on avait quitté l'ancien monde.

Mamie Molette - Bé non dans le nouveau monde, les hommes nouveaux doivent être aussi cons que ceux du monde ancien !

Mamie Traillette - Ouais, en en en ce momomoment ça sent mau...vais.

Mamie Depain - 51 je déballe.

Mamie Cadot - 51 ! moi je boirais bien quekque chose, pas vous ?

 

 

les Mamies: priorités et causes nationales

mamies causenationale

Avec leurs regards bien à elles, nos Mamies, dissertent sur les différentes priorités que Macron et son gouvernement mettent en place depuis presque un an maintenant. Combien d'autres causes nationales vont-elles venir changer notre vie quotidienne ? ou pas... Hé hé hé tendez l'oreille.

Mamie Rabelle - Oh et pourquoi c'est toujours toi qui donnes ?

Mamie Cadot - Pasque je suis une cause nationale !

Mamie Traillette - Une quoi ?

Mamie Cadot - Je suis la plus vielle, je suis prioritaire !

Mamie Depain - C'est nouveau ça ?

Mamie Cadot - Pas du tout Madame, depuis que Macron est là, vivent les priorités, vivent les causes nationales.

Mamie Molette - Ah bon.

Mamie Cadot - Tu veux qu'on en fasse la liste ?

Mamie Molette - Chiche, si t'en trouves plus de trois je te payes le resto, et j'invite les copines.

Mamie Cadot - J'ai le droit de choisir le resto que je veux, t'es sûre que ta retraite va y suffire ?

Mamie Rabelle - Vas-y, vas-y.

Mamie Cadot - Le chômage, cause nationale, la sécurité routière, cause nationale, la lutte contre la pauvreté, cause nationale. Je continue ?

Mamie Molette - Heu, attend, je regarde mon porte monnaie.

Mamie Rabelle - Je peux t'aider, l'école prioritaire, l'autisme, prioritaire, les handicapés, prioritaires.

Mamie Traillette - Houhouhou, c'est pas un, mais plupluplusieurs resresrestos qu'on va a...ller !

Mamie Depain - Le pouvoir d'achat, l'égalité hommes femmes, les prisons, là je ne sais plus si c'est cause nationale ou priorité ?

Mamie Cadot - Avec lui y a toujours coucarin !

Mamie Traillette - Coucoucou quoi ? (rappelons pour les nouveaux que mamie Traillette est d'origine Parisienne).

Mamie Molette - Y a toujours coucarin, y a toujours quekque chose.

Mamie Rabelle - Chaque fois qu'il arrive un truc particulier, Macron, le gouvernement décident qu'y faut une cause nationale.

Mamie Depain - Ça bouge dans les prisons, cause nationale, les femmes bien normalement réclament l'égalité, ça devient prioritaire.

Mamie Traillette - N'en jejejetez plus lalala cours est plei...ne !

Mamie Depain - On se demande si tout est prioritaire en même temps comme l'expression préférée des Macronistes, ou si une priorité chasse l'autre. Surtout que soit disant on a plus d'sou ma pôv' dame.

Mamie Molette – Finalement t'as raison. Tu vas voir, le jour où une fiente de mouette va lui tomber sur son beau costard, pasque lui au moins il travaille, y va décréter les filets anti fientes de mouettes cause nationale.

Mamie Rabelle - C'est pas possible tout ça. Tu imagines un nouveau code de la route avec des tas de priorités.
Mamie Traillette - Vois pas !

Mamie Rabelle - Bé priorité à droite, priorité à gauche, priorité à ceux qui descendent, à ceux qui roule à plus de dix à l'heure, à moins de cent-trente, priorité aux plus de quatre-vingt kilos, priorité aux poussettes, priorité à ceux qui ont des parapluies, ceux qui viennent de faire leurs courses, aux deux chevaux, priorité aux Béhème. Tout en même temps

Mamie Molette - D'abord, t'as l'impression qu'on te prend pour une conne, ensuite tu sais plus ce qu'y faut faire, alors ou tu prends plus ta voiture, ou tout est bloqué.

Mamie Cadot - Ouais bé en parlant de blocage, serait peut être bien d'aller dans la rue, avec nouveau code de la route ou pas et dire qu'on en a ras le bol.

Mamie Rabelle - 51 je déballe.

Mamie Molette - 51 ! moi je boirais bien quekque chose pas vous ?

Le temps des fausses nouvelles

 mamies fakenews

Ah la télévision ! Les chaînes en continu, nos Mamies n'y coupent pas. Quelquefois certaines ont du mal à s'en détacher. Un peu désorientées elles se font part de leur interrogations. Et puis cette nouvelle tendance qui nous vient de là bas, les « fakes news ». Hé, hé, hé tendez l'oreille !

Mamie Rabelle - Oh tu viens, tu te décolles de devant ta télé ! Nous on joue.

Mamie Cadot - J'ai peur de rater quekque chose.

Mamie Molette - Quess que tu veux rater. Pendant 24 h sur 24 y répètent la même chose.

Mamie Depain - Et en plus pour la plupart c'est eux qui spéculent, il se font du cinéma.

Mamie Rabelle - Bé ouais, regarde le conflit de la SNCF, y disent n'importe quoi. L'intersyndicale se fissure, les cheminots y en ont que pour leur gueule, le gouvernement y lâche rien.

Mamie Molette - Hé bé, l'intersyndicale elle est toujours là, les cheminots puisqu'on touche pas leur statut, ils se battent pas pour leur gueule, et le gouvernement même si c'était prévu, il a lâché certaines choses.

Mamie Traillette - Oh pupuputain, pas louloulourd a...lors.

Mamie Cadot - Tellement pas lourd que la grève elle continue !

Mamie Rabelle - Mais alors, on est en plein dans les fèques niouses ?

Mamie Depain - Oui, les fakes news. Comment veux tu trier le vrai du faux là dedans.

Mamie Traillette - Grogrogrosso et Momomodo, on est mamamanipulé dans c'et a...ffaire !

Mamie Cadot - Internet c'est terrible.

Mamie Molette - Oui ma nine. Mais y a pas qu'internet, à la télé aussi.Et en plus, pour ça y zutilisent des gens avec la bobine des plus honnêtes.

Mamie Traillette - Ah ouais les Cacacalvi, Pupupujadas et comcomcompagnie.

Mamie Depain - Oui, sans parler de tous ces soi-disant experts économistes que tu vois sur toutes les chaînes.

Mamie Rabelle - Ouais, une fois j'ai zappé, le mec il était sur deux chaînes en même temps.

Mamie Cadot - Et va z'y que je te bourre le crâne ! Toujours le même discours, la dette, la nécessité de serrer les boulons, l'Europe, etc, etc...

Mamie Depain - Et puis pour en revenir aux grèves, pendant des semaines ils critiquent la CGT de ne pas suivre Mélenchon. Ils ne comprennent pas ! Et après quand avec des dizaines d'associations il y a une manif commune, ils critiquent la CGT qui reviendrait à ses anciens démons et s'acoquinerait avec les partis politiques.

Mamie Traillette - Je crois qu'y a des bababaffes qui se perperperdent.

Mamie Molette - Moi je suis à la place de Bourdin, quand le Macron y dit que Trump devrait pas prendre les positions qu'y prend, je lui ferai remarquer qu'y fait pareil au même.

Mamie Rabelle - C'est à dire ?

Mamie Molette - Hé bé, Trump y fait ce qu'il a dit pendant sa campagne électorale, alors y tient ses engagements.

Mamie Rabelle - Et alors ?

Mamie Molette - Et alors ! Macron y critique parce que Trump tient ses engagements et Macron dit que tout ce qu'il fait il l'avait annoncé avant. Bé c'est pareil que Trump, alors Macron ou y la ferme, ou y revient sur les engagements débiles en disant qu'il y a erreur.

Mamie Traillette - Macron et Trump, c'est bon, c'est Dududubonnet.

Mamie Depain - Mais non, c'est bonnet blanc et blanc bonnet !

Mamie Cadot - Si je comprends bien les journalistes ils font l'histoire au lieu de la commenter.

Mamie Depain - Et même essayer de l'escamoter.

Mamie Traillette - Cococomment ça ?

Mamie Rabelle - Putain, ouvre les yeux tu vois ce qu'y nous font avec le feuilleton de la famille Halliday.

Mamie Cadot - T'as raison, c'est pire que Dallas ou les feux de l'amour. Des dizaines d'émissions sur cette histoire.

Mamie Molette - Et pendant ce temps là, ni vu ni connu je t'embrouille.

Mamie Depain - Dans une semaine, avec la coupe du monde, on est cuit. Toutes les merdes qui nous tombent sur la tête, au second plan.

Mamie Rabelle - Ça va être, Griezmann, il a le rhume, Mbapé a mal dormi, Thauvin est toujours sur le banc et se morfond, et j'en passe !

Mamie Cadot - Fini les aides sociales en danger, parcoursup qui met les étudiants dans l'angoisse, le conflit d'Air France qui repart, la SNCF encore là.

Mamie Molette - Et toujours le même président ! Chantait Antoine du temps de ma jeunesse.

Mamie Cadot - Ouais et bé elle est loin ta jeunesse passque c'était Delpech le pôvre qui chantait ça.

Mamie Traillette - Hou, je sususuis pau...mée moi, quess y faut que je fafafasse ?

Mamie Rabelle - Il faut que tu éteignes ta télé et que tu discutes avec les copines.

 

Mamie Cacot - 51 je déballe.

Mamie Molette - 51 ! moi je boirais bien quekque chose, pas vous ?

Les mamies : Martine a disparu

mamies martine 

Nos Mamies sont déboussolées, même lorsqu'elles veulent passer le flambeau à leur petits enfants, elles sont déboussolées, elles ont perdu leurs repères. Que sont devenues les belles bandes dessinées de leur époque. Hé hé hé tendez l'oreille.

Mamie Cadot - Oh fan de chichourle, c'est maintenant que t'arrives ! On allait commencer sans toi !

Mamie Rabelle - M'en parle pas, je viens de la bibliothèque. J'ai passé un temps fou à trouver des BD pour ma petite fille.

Mamie Depain - Pourtant ce n'est pas ce qui manque !

Mamie Rabelle - Ouais bé ça fait un moment qu'y a plus de nouveautés à la bibliothèque d'Aubagne, mais là, c'est pire, tu trouves plus la collection des « Martine ».

Mamie Traillette - Mamamartine ! C'est quququoi ?

Mamie Molette - Mais oui, Martine à la ferme, Martine au super marché, Martine à la montagne, Martine à la mer.

Mamie Cadot - Et alors les rayons y doivent être vides !

Mamie Rabelle - Bé non, tout est plein, là les nouveautés y les z'ont trouvées, y z'ont remplacé par la collection des « Macron ».

Mamie Depain - Qu'est que tu racontes !

Mamie Rabelle - Bé à la place tu as, Macron dans le sous marin, Macron à l'armée, Macron en aéronef, Macron à l'OM, Macron à la prison.Y a même Macron en Afrique ou Macron joue la comédie.

Mamie Molette - Ouais, y paraît qu'il a joué Pierre et le Loup.

Mamie Cadot - Y faisait le loup ? Houououou !

Mamie Traillette - Tu papaparles, il aaa fait Pipipierre.

Mamie Depain - La comédie, il connaît. Il ne peut pas faire un discours sans prendre la tête de l'emploi. C'est pas Macron, c'est Caméléon.

Mamie Molette - En tous cas, y a des albums qu'y pourra pas faire !

Mamie Rabelle - A oui et quoi ?

Mamie Molette - Hé bé, Macron dans la locomotive, ou Macron à l'hôpital.

Mamie Depain - Oui, là c'est sûr il n'a pas que des amis.

Mamie Cadot - T'éclaires la télé, ça arrête pas, et les cheminots privilégiés par ci, et les cheminots privilégiés par là. T'as l'impression que toute la clique à Macron et les médias y sont complices.

Mamie Rabelle - T'as vu au salon de l'agriculture, Macron tout pétard, qui compare, devant l'agriculteur tout pénard, les conditions des cheminots avec celles des agriculteurs.

Mamie Traillette - Poupoupour tatataper sur les chechecheminots bien sûr.

Mamie Molette - Ouais, y l'aurait pas comparé les salaires des cheminots et ceux du PDG de Renault.

Mamie Cadot - La retraite des cheminots et les retraites chapeaux des grands dirigeants ! Et je te parle pas de celle des députés !

Mamie Depain - Avec Macron, c'est simple, il faut tout ramener vers le bas. On commence par montrer du doigt, puis on tape dessus. Pas étonnant que les sondages montrent que les gens soient contre le statut des cheminots.

Mamie Traillette - Moi les sonsondages je les cancancantonne dans des étututudes sur les cacacamemberts ou les ya...ourts, à la rigueur le jamjamjambon sous cell...ophane.

Mamie Rabelle - Pour les questions politiques ou de société, tu bourres le crâne des gens et puis après tu les interroges. Les couillons vont à la ville, ils te répondent comme tu veux.

Mamie Depain - Vous avez raison on ne le verra ni dans les hôpitaux, ni dans les EHPAD.

Mamie Cadot - Les quoi ?

Mamie Depain - Les EHPAD, ce sont des maisons pour les personnes âgées où tu ne peux même plus jouer au rami, vu les moyens qu'ils ont. En personnel bien sûr parce que côté finances, c'est plutôt chérot.

Mamie Traillette - Mêmêmême plus au ra...mi ! 

Mamie Rabelle - 51 je déballe.

Mamie Cadot - 51 ! moi je boirais bien quekque chose, pas vous ?

Les mamies : Royales

mamies royale

Les Mamies, après un épisode dans le monde actuel et la politique éclair des tweets, ont le sentiment de faire un grand saut en arrière. Les voici au temps peut-être béni des princes et des princesses, au temps du faste royal. Hé, hé, hé tendez l'oreille !

Mamie Rabelle - Trois rois, trois reines, 60.

Mamie Cadot - T'es en plein dedans toi !

Mamie Rabelle - Qu'es que tu racontes ?

Mamie Cadot - Le mariage en Angleterre, y nous z'ont fait coucarin.

Mamie Molette - Pendant toute une semaine à nous casser les coui...

Mamie Traillette - Soit popopolie s'il te...plait, ààà la fin des mimimilliards de tétételéspecta...teurs.

Mamie Cadot - Et je te dis pas combien de Français !

Mamie Rabelle - Heureusement qu'on est en république. Tout juste si tu crois pas que les gens y voudraient d'un roi.

Mamie Depain - En république, en république, ça fait quelques temps qu'on a l'impression d'avoir des petits roitelets. Mitterrand, Chirac, Sarkozy, Hollande pas trop, mais quand même.

Mamie Molette - Et le nouveau, le Macron lui c'est pas pour un roi qu'y se prend, c'est pour Jupiter, le Roi des rois.

Mamie Cadot - Hi, hi, hi l'avantage avec lui c'est qu'on a aussi la reine mère.

Mamie Rabelle - Ah je t'interdis, moi Brigitte je l'aime bien.

Mamie Depain - On critique, mais après tout c'est peut être eux qui ont raison. En Angleterre, une reine, en Belgique, un roi, en Espagne un roi. Ça marche aussi bien.

Mamie Traillette - En Aaallemagne, en Iiitalie y z'ont des Prépréprésidents. Tu les co...nnais toi. Ça mamamarche au...ssi bien.

Mamie Molette - Je te dis que les gens y voudraient un roi. En France c'est l'élection qui marche le mieux.La peine de mort et la guillotine seraient pas abolies, le Macron y l'aurait rien à craindre.

Mamie Traillette - Tututu veux le tu...er !

Mamie Molette - Mais non, c'est juste pour dire.

MamieCadot - Ah chez nous y a que le Président qui compte. C'est même lui qui fait tout. Les ministres, rien à foutre.

Mamie Depain - Ils ont même réalisé une étude sur leur popularité. Personne ne les connaît.

Mamie Rabelle - T'exagères un peu quand même, ceux qui nous filent sur la tronche y sont connus. Édouard Philippe, y cache bien son jeu avec ses deux prénoms, il nous donne, on connaît.

Mamie Molette - Pénicaud mains de velours dans gants de fer, pareil, elle nous donne, on connaît.

Mamie Traillette - Borne rererebelote, on cococonnaît.

Mamie Cadot - Y nous donnent, y nous donnent, y nous prennent ouais.

Mamie Depain - Mais bien sûr, je plaisante, Le Maire et Darmanin, la droite aux affaires, on connaît. Partout où ça va mal on connaît, Blanquer et les universités.

Mamie Traillette - Le mimiministre de l'aaagriculture y s'a...ppelle cococomment déjà.

Mamie Depain - Vous me permettez, lui on peu pas le rater.

Mamie Traillette - Poupoupourquoi ?

Mamie Depain - Il s'appelle Travert.

Mamie Cadot - Et alors ?

Mamie Depain - Eh bien, Travert pour un ministre de l'agriculture c'est normal non ?

Mamie Cadot - Je comprend toujours pas.

Mamie Molette - Travert, Travert, travers de porc imbécile.

Mamie Rabelle - Hulot, santi belli y nous donne pas, santi belli y fait rien mais lui on connaît aussi.

Mamie Molette - Je suis paumée. On nous a dit qu'on était dans le nouveau monde.

Mamie Depain - Oui et bien !

Mamie Molette - La monarchie, c'est pas l'ancien monde ?

Mamie Cadot - 51 je déballe.

Mamie Rabelle - 51 ! moi je boirais bien quekque chose, pas vous ?

 

Les mamies : Trompe-couillons

mamies trompecouillon 

Bien au fait de l'actualité, mais un peu dépassées par tout ce qu'elles lisent ou entendent, nos Mamies ont un regard un peu critique sur toutes les contorsions politiques qu'elles voient poindre ça et là. Hé hé hé tendez l'oreille !

Mamie Depain - Regardez moi celle là, elle chuchote à l'oreille de Rabelle, en même temps elle regarde Molette. Tout juste si elle fait pas du pied à Traillette !

Mamie Traillette - Elle a rairairaison, aaarrête tout ça, on peut co co commencer ?

Mamie Cadot - Non il faut que je consulte !

Mamie Rabelle - Moi je dirais plutôt il faut que tu complotes.

Mamie Depain - Et pendant ce temps, on attend. Bon, nous c'est pas grave, mais quand il s'agit de prendre des décisions importantes, là c'est pas tenable, c'est l'intérêt des gens qui est en cause.

Mamie Cadot - Mais qu'est ce que tu dis ?

Mamie Molette - Elle dit, elle dit que pour le Val tram hé bé et que je te combine avec un, et qu'il faut que j'en emmerde un autre, et que je vois ma petite carrière personnelle à moi. Tu peux me dire où il est l'intérêt des gens dans tout ça ?

Mamie Depain - Et pendant ce temps, les gens sont dans la merde, à se bouffer les embouteillages et la pollution, excusez moi d'être grossière.

Mamie Rabelle - En plus dans la presse on en lit des vertes et des pas mûres. Barthélémy elle dit que suivant ce qui se passe elle va se mettre en colère tout rouge.Vous y croyez vous ?

Mamie Molette - Serrus y dit que le projet est pas prêt, lui on le voit venir avec ses gros sabots et son nouveau collègue Lambert. Tu vas voir, il vont te mettre des bus à la place du tram.

Mamie Cadot - Gaudin, lui il consulte et il écrira. Comme si pouvait pas dire tout de suite celui là.

Mamie Rabelle - Et voilà que Muselier, le museau enfariné, vient mettre son petit grain sur le feu.

Mamie Molette - Ou tu dis qu'y met son grain de sable, ou tu dis qu'y met de l'huile sur le feu mais s'il te plaît n'invente pas !

Mamie Depain - Au fait, Muselier et museau, ça a pas la même racine ? Parce que en terme de museau il met une drôle de salade lui !

Mamie Traillette - En tous cas y en aaa un qui se frifrifrise les mou mou moustaches, c'est Gagagazay !

Mamie Cadot - Pourquoi il a les moustaches Gazay ?

Mamie Traillette - Non mais c'est poupoupour dire, lui il doit tratratravailler Gaugaugaudin dans le sens du poil pour pas l'aaavoir le val tram.

Mamie Cadot - Et les gens , et les associations, qu'est ce qu'ils font ?

Mamie Rabelle - Ouais y en a une l'ASDEL je crois.C'est un peu comme l'ADSL, mais je crois qu'y sont toujours restés à la 1 G, hi hi hi.

Mamie Cadot - Qu'est que le point G a à faire là dedans ?

Mamie Depain - Pas le point G, la 1 G, pour giga-octets ? C'est du haut débit même qu'aujourd'hui on est à la 4G.

Mamie Cadot - Peu importe, eux le haut débit y z'ont pas l'air de connaître, qu'est ce qu'ils attendent pour dire leur ras le bol !

Mamie Depain - Même nous, vous savez, on pourrait dire notre ras le bol de ces magouilles politiques.

Mamie Molette - Quand je pense que s'ils n'avaient pas tout arrêté, ce serait presque terminé ce val tram.

Mamie Molette - En tous cas on a l'impression d'avoir été prises par des trompe-couillons !

Mamie molette - 51, je déballe.

Mamie Cadot - 51 ! moi je boirais bien quekque chose, pas vous ?

 

 

SOUTENEZ MÈFI!

Soutenir Mèfi! c'est nous aider à vous donner une information de qualité, libre de toute contingence. Le montant est libre et vous deviendrez ainsi membre de soutien de notre association.

Montant:
 EUR