Guide Duchemin

Restaurant boucherie l’Alpine : un authentique régal

duchemin alpine

Sur l’ex RN8, sur Aubagne à la lisière de La Penne sur Huveaune, le restaurant boucherie L’Alpine vous ouvre ses bras.

Le décor est simple, sans artifices, on déjeune dans la boucherie et dans la grande salle attenante. Abrahim et Elena vous accueillent chaleureusement pour vous faire déguster couscous, tagines, grillades …et thé à la menthe. La qualité, les saveurs et les odeurs rivalisent avec l’abondance des plats. Les prix de 8,90 à 10,90 euros ( à faire rêver !) font qu’il vaut mieux réserver si on souhaite trouver une petite place.

Le restaurant n’est ouvert , à ce jour, que le midi, mais un conseil, pour vos  fêtes de famille, dans une belle vaisselle, Abrahim se fera un plaisir de livrer, chez vous, tagines et couscous, vos parents et amis s’en lécheront les doigts et les parts sont si copieuses que vous en remangerez surement le lendemain !

Auguste Duchemin

Restaurant boucherie l'Alpine
4 D8n13400 Aubagne, France
04 86 33 54 95

duchemin alpine2

Le TAJ, restaurant indien et pakistanais

 taj 1

Le 3 janvier, le TAJ, restaurant de spécialités indiennes et pakistanaises, a ouvert ses portes à Aubagne au 2 avenue des platanes, ex-RN8, en lieu et place du Relais des Césars.

Une merveille de restaurant, en tout domaine. Dans une magnifique salle "Bombaywoodienne" une cinquantaine de couverts vous accueillent dans un décor hindo-pakistanais de rêve. Une très grande terrasse est en préparation pour le printemps prochain.

Lire la suite : Le TAJ, restaurant indien et pakistanais

Le Cabanon du Cours, à Marseille

 Le Cabanon du cours est niché dans une petite ruelle à quelques pas du Cours Julien, 13 rue Vian dans le 6ème arrondissement de Marseille.

Le cours Julien, un quartier en plein coeur de Marseille qui vit jour et nuit, 24 heures sur 24 où le street art règne en maître grâce à des artistes locaux qui ont tapissé les murs, les façades, les portes de graffitis, de graffs et de fresques magnifiques.

Un quartier melting pot-jeune-bobo-populaire qui vous rappelle que Marseille est belle, rebelle, sage et révoltée mais fière, toujours. Une ville où les 3 G (Gaston / Guérini / Gaudin) ont laissé penser que le clientélisme est le coeur de la politique de la ville comme dans la plupart des capitales pauvres de la méditerranée, mais qui pourtant manifeste en permanence le refus de se laisser bercer par les logiques financières.

Une ville qui fleurte souvent et sans vergogne avec le Front National mais qui a placé en tête Georges Marchais à l'élection présidentielle de 1981 (le Stade Vélodrome - le vrai pas celui d'Orange - en tremble encore) et qui vient de renouveler son pied de nez avec Jean-Luc Mélenchon en 2017. Une ville qui peut devenir, en 2020 ou 2021, le centre de l'insoumission aux politiques libérales.

Bref, un quartier où contrairement aux apparences et aux clichés sécuritaires, on peut se promener en toute confiance et avec une grande sérénité.

Dans ces lieux, vous allez découvrir des dizaines d'espaces de restauration, nous vous en conseillons un : le Cabanon du Cours. Trois parkings, dans un rayon de 70 à 300 mètres, vous permettent d'évacuer le stress de la place à trouver.

Une trentaine de couverts vous attendent en rez de chaussée ou sur une mezzanine. Une décoration moderne et de très bon goût laisse la place à Marseille sous tous les angles : "La Cagole", la bière d'ici, la partie de cartes de la Trilogie Pagnol, des photos encadrées de tous les coins remarquables de la Capitale du sud, en noir et blanc pour faire plus "authentique".

Du choix sur la carte, 6 ou 7 entrées (5 à 7€), 7 ou 8 plats (14 à 18€), 4 ou 5 desserts (5€). Mais la maîtresse du lieu vous indique ce que vous pouvez choisir le jour de votre venue. Cela réduit, en général, la carte de moitié et c'est rassurant sur la qualité des produits.

En entrée, on vous recommande les poulpes ou les gambas en persillade, mais vous ne saurez peut-être pas résister aux panisses marseillaises.

Pour les plats, pâtes, viandes ou poissons seront, toujours, dans les trois variétés proposées. Si vous venez le bon jour, on vous conseille la saucisse marseillaise avec légumes et risotto. Un régal ! Une cuisine marseillaise revendiquée et très goûteuse. 

Une bonne adresse !

Antoine Monticellu

 

le cabanon du cours 2

 

Restaurant breton à Aubagne

La Bolée Bretonne se trouve au début de l'avenue Antide Boyer. Vous ne pouvez pas rater cette crêperie.

Sur deux niveaux et une cour intérieure, une centaine de couverts vous attendent dans un décor moderne et très agréable. L'accueil y est tout de suite convivial et sympathique. Aucune attente pour le service, rapide et à votre rythme.

Le "chef de salle", grand voyageur, Australie, Grande Bretagne, Roumanie et autres, peut vous aider à découvrir le monde entre les mets. Bien sûr, vous allez pouvoir goûter toutes les crêpes dont vous avez rêvé, sucrées ou salées, au froment pour au moins une trentaine de variétés. On vous conseille "l'anglaise", oeuf, emmental, cheddar, saucisse et bacon.

Vous pouvez aussi choisir une galette au sarrasin. De celle au beurre à la tartiflette, le choix se décline sur plusieurs dizaines d'assortiments.

Une entrée "traditionnelle" (6 choix possibles) et un dessert "classique" peuvent agréablement compléter votre voyage breton.

Pour les audacieux, il y a les pizzas "bretonnes" à l'emmental. La découverte est à faire. Le tout obligatoirement accompagné de cidre.

Les prix restent attractifs. Il vous faudra compter pour entrée/plat ou plat/dessert (hors boisson) entre 15 et 20€.

L'essentiel (crêpe, chocolat chaud, caramel au beurre salé, jus, compote ...) est fait "maison". Tout pour vous plaire, dans un silence surprenant pour un établissement situé à quelques mètres d'une voie de circulation.

Auguste Duchemin

 

bolee bretonne2

 

Le restaurant "Charrel Café"

Restaurant Charrel Café

 Voilà un restaurant, situé sur la RN8, à l'angle de l'avenue Maguy Barbaroux, que vous devez absolument découvrir.

Sur une terrasse ombragée et parfaitement aménagée, une quarantaine de couverts vous attendent. Dès que vous arrivez vous oubliez la circulation de la nationale. Le décor avec le four grillades et pizzas vous fait rentrer dans une ambiance familiale et méditerranéenne.

A l'intérieur, une quarantaines de places supplémentaires sont là pour vous accueillir les jours de mauvais temps, c'est à dire quasiment jamais.

Le plat du jour (on vous conseille les brochettes de filet mignon) vous régale pour une somme de 11,90€. On peut aussi choisir des grillades (noix d'entrecôte, 12,90€, côte de boeuf, 18,50€), du poisson (loup ou dorade, 12,90€), des pizzas (que vous pouvez emporter) ou une salade du jour (11,90€), tellement copieuse et variée que cela vous compose un repas complet. Toutes les viandes sont accompagnées de frites maison, mais vraiment maison, et/ou de salade.

Tout est réalisé sur place. Le patron est d'une immense disponibilité autant discret que volubile suivant votre humeur.

Si vous travaillez dans le coin, si vous ne voulez pas rentrer chez vous à midi, si vous voulez passer un bon moment entre amis, il faut que vous découvriez ce lieu. Il va vous surprendre très agréablement.

Auguste Duchemin

La Farandole

Le restaurant La Farandole, place de Guin, vient d'ouvrir lundi 21 août. Il faut préciser qu'il s'agit, en fait, d'une réouverture, avec de nouveaux propriétaires.

Une propriété familiale, le père, la mère, la fille, la grand mère, trois générations sont là pour vous servir. Le père, ancien légionnaire, installé à Aubagne depuis 1998, est originaire du Noooooorrrrrrrd ! Vous allez donc pouvoir goûter aux spécialités ch'tis.

L'installation est très récente, même s'il a fallu 6 mois de travaux pour remettre en état. Il vous faudra donc être très indulgent en attendant que tout soit en place, y compris la carte dans toutes ses dimensions.

Il sera nécessaire d'y revenir plusieurs fois pour avoir un avis définitif. Toujours une trentaine de couverts à l'extérieur, sur cette historique place de Guin que les travaux ont conservé intacte. Une quarantaine de places environ se trouvent dans un intérieur totalement réaménagé. 

L'accueil est très sympathique, le service aussi. Il n'y a jamais ni problème, ni soucis. Ambiance familiale confirmée.

Les choix sont vastes : 5 salades de 6,50  à 16€, des poissons (du loup au filet de cabillaud) de 14 à 20€, des viandes, 8 plats possibles, de 13 à 25€. Le pizzaïolo n'est pas encore là, vous aurez besoin de patienter un peu pour commander l'une des 11 variétés de pizzas dont la très prometteuse "Ch'ti" (sauce tomate, maroilles, crème fraîche).

Mais avant les 7 desserts qu'on vous propose (dont un pudding et une tarte au sucre), vous avez un éventail de plats ch'tis qui vous sont offerts pour un montant de 13 à 24 € : chicon au jambon, welsh (oignons, pain, bière, lardons), hochepot (légumes, plat de côtes de boeuf, épaule d'agneau, petit salé, chipolatas), waterzoh poisson, tarte au maroilles, boulette d'Avesnes (fromage d'Avesne, crème fraîche, tagliatelle), carbonade flamande (pain d'épices, viande de boeuf, bière), etc.

Tout est réalisé sur place par le patron lui même, viande charolaise, légumes de Roquevaire, poisson (frais) de Marseille.

A découvrir, entre collègues de travail, entre ami.e.s, en famille.

Auguste Duchemin

 

la farandole restaurant a Aubagne

 

Le Café du Palais...

Comme la Brasserie du Congrès, le Café du Palais est situé sur le Parvis d'Agora, au coeur de la zone industrielle des Paluds à Aubagne.

Il vous accueille en terrasse, sous véranda ou sous les arbres, avec une quarantaine de places ou en intérieur, climatisé, décoration très moderne et agréable, avec une autre quarantaine de couverts.

Le service est très sympa, professionnel et convivial, rapide et bien fait. Pas d'attente même aux heures "de pointe".

Vous avez tous les choix classiques d'une brasserie. Deux plats du jour (10,80€ ou 13,50€) qui varient chaque jour de la semaine, au moins sur quinze jours. Cinq sortes de salades, très copieuses et avec une présentation raffinée (13€). La carte vous propose 5 préparations de viandes, 2 de poissons, des pâtes ou des bruschetta. 

Vous n'êtes pas dans un restaurant gastronomique mais dans une brasserie de bonne qualité. Vous pouvez déjeuner pour 15 à 20€. Ce qui reste très abordable.

Nous pouvons le conseiller à tous les salariés des Paluds, mais ils n'ont visiblement pas attendu notre avis pour le faire.

Auguste Duchemin

  

SOUTENEZ MÈFI!

Soutenir Mèfi! c'est nous aider à vous donner une information de qualité, libre de toute contingence. Le montant est libre et vous deviendrez ainsi membre de soutien de notre association.

Montant:
 EUR

Articles récents

  • "Aubagne la commune" : voeux samedi 26 janvier à 11h au Cercle +

    Ils ne restent plus que quelques jours pour les traditionnelles cérémonies de voeux. "Aubagne la commune", maintenant constituée en association, a choisi ce dernier moment pour présenter les siens aux Aubagnaises et aux Aubagnais. Lire la suite
  • Carton plein pour les équipes aubagnaises ... et l'OM gagne enfin ! +

    En ligue 1, après 9 matchs sans victoire, l'OM s'impose devant l'immense équipe de Caen qui était réduite à 10 (0 à 1), Lille bat Amiens (2 à 1), Strasbourg ridiculise Monaco (1 à 5), Montpellier obtient un nul face à Rennes (0 à 0). Le QSG fait une démonstration Lire la suite
  • Voeux du maire : les gilets jaunes s'y invitent, Gazay ne cite pas leur présence +

    Vendredi 18 janvier, cérémonie des voeux du maire à la population. Gazay fait applaudir tout le monde, Barthélémy, les jeunes, les vieux, ses élus, son administration, pas une seule fois il ne prononce les mots de "gilets jaunes" qui étaient pourtant présents dans la salle. C'est le seul élément notable Lire la suite
  • Les socialistes aubagnais portés disparus +

      A la dernière réunion du Conseil Municipal, le 12 décembre, aucun élu socialiste n'était présent. C'était pourtant l'une des réunions les plus importantes de l'année puisqu'elle avait à son ordre du jour le budget de la ville pour 2019. Lire la suite
  • Résidence du Château à Aubagne : 13 Habitat menace +

    A la Résidence du Château, aux Passons, plus il y a des fissures dans les immeubles, plus les locataires paient. Explications. Lire la suite
  • MERCI ! +

      Facebook nous annonce que notre page "www.facebook.com/mefiaubagne", vient de dépasser les 5 000 "J'aime". Nous avons, à ce jour, 5 161 abonnés. Lire la suite
  • Suppression des gardiens au service des sports +

    Ce matin, lundi 14 janvier, le personnel du service des sports de la ville d'Aubagne s'est vu attribuer des badges pour assurer l'ouverture et la fermeture des stades et des gymnases. L'objectif est de supprimer les postes de gardiens. Lire la suite
  • 1