Guide Duchemin

Le 66, c’est le Restaurant du Parc !!

Un rappel mythique de la grande route américaine, pour ce restaurant niché dans les tendres vallonnements du Parc Jean Moulin. Un décor idyllique.

Des enfants qui jouent au loin, des amateurs de Taï chi qui font tout ce qu’ils peuvent pour réunir le ciel et la terre dans un écrin vert arboré et apaisant…

Le temps suspend son vol et une fois, installés sur une terrasse en bois, le soleil vous est proposé soit plein phare soit tamisé. De douces paghjelle*  vous transportent jusque dans l’île d’à coté !!

Le service est cordial, familial et souriant. Les hôtes sont aux petits soins.
La carte est très gourmande : des tourtes, des salades, des poissons, des viandes, des spécialités corses.
La cuisine est faite avec soin, les cuissons à point et les goûts délicieux.

On compte de 13 euros à 20 euros pour les plats à la carte.
Les plats du jour sont tous inspirés par l’insularité, on y déguste du foie de veau persillé succulent ou du veau aux olives et d’autres spécialités…

Si vous voulez avoir l’impression d’être en vacances dans la plus belle région du monde, allez y passer un moment avec vos amis, vous aurez envie d’y retourner !

Auguste Duchemin

 

Tél : 04 42 32 93 09

515 avenue du 21 Août 1944
13400 Aubagne

Retrouvez le 66 sur Facebook

Un rappel de la route 66 par les Rolling Stones et par Nat King Cole 

 

* La paghjella (au pluriel paghjelle) est un chant polyphonique traditionnel corse, composé de six vers de huit syllabes, où un rythme est recréé à chaque parole et engendre la poésie. Ce chant est généralement chanté par trois hommes ayant chacun un rôle prédéfini :

  • Ubassu (qui représente la force) est celui qui a la voix la plus grave.
  • Aseconda (qui représente la sagesse) est le chanteur principal de la polyphonie (celui qui entonne le chant).
  • Aterza (qui représente la beauté) est le chanteur avec la voix la plus haute, il amène des ornementations riches plus aigües qui embellissent le chant des autres et termine l'accord.

 

Bar Restaurant de Beaudinard

A dix minutes du centre ville et de ses costumes-cravate, le bar tabac PMU de Beaudinard est un vrai bar de village traditionnel. Le patio couvert est accueillant et il isole efficacement de la circulation toute proche. 
On peut se garer facilement à proximité.

Son grand bar accueille des bandes d’amis, dans des effluves anisées. Il faut  savoir résister à la passion du tabac, du pastis ou du jeu. Ou y succomber...

Un PMU apprécié, avec un immense écran et des rêves de parieurs plein l’espace. L’ambiance est bon enfant bien que très virile. 
Vous vous sentirez accueillis par les habitués et l’équipe de professionnels qui travaille en souriant.

La grande salle de restaurant lumineuse est réservée aux jours gris et froids. 
L’été, la terrasse est magique. Les platanes centenaires qui l'abritent donnent une lumière et une fraîcheur que l’on ne pourrait jamais soupçonner dans la touffeur de l’été aubagnais.

Après... Le point fort de ce resto, c’est la cuisine simple, copieuse, bonne et bon marché. Je vous recommande les grillades au feu de bois, l’huile d’olive dans les salades et la bonne qualité du vin et du café...

Les plats du jour, toujours différents, sont à 11 euros, tout comme les délicieuses grillades.

Des prix et une qualité qui fidélisent la clientèle des ouvriers des chantiers alentours et les autres : les curieux, les familles, les retraités, les cadres du coin.

Un service attentif et rapide, un espace populaire et sympa qui ne se prend pas la tête et qui a du cœur.

Auguste Duchemin

 

Bar Restaurant de Beaudinard

1850 route de Beaudinard Ouest, 13400 Aubagne

Tel : 04 42 82 29 65

 

Les enfants gâtés

Dans le quartier de Camp Major, sur la départementale, une jolie petite maison qui arbore son nom sur la façade, « Les enfants gâtés », vous fera un petit signe, quelque soit le temps…

De très belles photos d’enfants espiègles et toniques vous invitent à rentrer dans un des quatre espaces de restauration pour les jours gris et froids, et un patio adorable au printemps et divin l’été sous la fraicheur des brumisateurs…

Un bel accueil mâtiné de sympathie et de courtoisie.

Une déco chic, très tendance : des lambris de bois patiné, des murs sombres et mat, du bois assorti d’osier, un décor soigné. Une jolie vaisselle sur des sets posés sur des tables de bois noir. Une grande ardoise de présentation des plats…

Si le resto est rempli d’hommes d’affaires, d’hommes politiques, de commerciaux, le service est un peu lent mais reste très sympa.

Les assiettes sont copieuses, simples, très simples. Peut être un peu trop. On ne fait pas dans la dentelle, on fait dans l’efficace.

Le vin blanc est très bon et le conseil du jour est judicieux à suivre. Les nombreux plats donnent un grand choix aux bons appétits.

Pour ce déjeuner de début de printemps, la note s’est élevée à 53.80 euros pour régler deux plats du jour, un demi pichet de vin et deux cafés.

Un joli resto très chic et assez cher. 

Auguste Duchemin

                                                      

2435 Route de la Légion, 13400 Aubagne

Tel : 04 42 73 00 19

http://www.lesenfantsgates.net/restaurant-carte-croissant-1.html

Duchemin trace son chemin

Auguste Duchemin arpente les lieux de restauration de notre territoire depuis 6 mois maintenant. 

Le plaisir des papilles a été le plus souvent au rendez-vous. Les commentaires des lecteurs furent divers, jusqu'à nous accuser de vendre notre âme au Diable car nous "vendions" de la pub. Il n'en a jamais été question, bien sûr. Mais on ne pourra jamais empêcher les esprits chagrins de trop souvent regarder le côté obscur des choses.

En ce début 2017, petit regard en arrière : 21 restaurants ont été visités. Résultats : la qualité a été souvent au rendez-vous.

Auguste vous donne rendez-vous trés vite pour de nouvelles aventures mais, en attendant, allez jeter un œil sur le travail déjà accompli : Guide Duchemin.

Gustativement vôtre.

pour Auguste Duchemin
actuellement en cure

SOUTENEZ MÈFI!

Soutenir Mèfi! c'est nous aider à vous donner une information de qualité, libre de toute contingence. Le montant est libre et vous deviendrez ainsi membre de soutien de notre association.

Montant:
 EUR

Articles récents

  • Iggy Pop à la médiathèque +

    Dans le cadre de ses « mercredis du doc », la médiathèque d’Aubagne, en partenariat avec Méridiens, nous propose de découvrir l’histoire des Stooges et de leur charismatique leader Iggy Pop dans « Gimme danger », un documentaire de Jim Jarmusch. Lire la suite
  • Mâcon / Aubagne : les citoyen·ne·s au cœur des municipales +

      A l'heure où le mouvement "Aubagne la commune" se positionne comme une vraie force alternative face à Gazay et son équipe pour les prochaines municipales, l'exemple de Mâcon n'est pas sans intérêt. Lire la suite
  • Restaurant brésilien à Aubagne +

    Le nom du restaurant ne peut pas vous tromper sur la cuisine que vous allez découvrir dans ce restaurant : "Les Brésiliens". Ouvert depuis moins de trois mois, vous le trouverez au 15 boulevard Jean Jaurès. Lire la suite
  • Le RCA dominateur, l'AFC défait ... et une 3ème victoire pour l'OM. +

    En cyclisme, après la victoire au sprint de John Degenkolb dans la dernière étape, l'Espagnol Gorka Izaguirre a remporté le Tour de La Provence. L'Australien Simon Clarke et le Français Tony Gallopin complètent le podium, dans la même seconde. Lire la suite
  • Conseil municipal de Cuges : un huis clos pour rire +

      Jeudi 7 février, le conseil municipal s’est réuni avec un huis clos demandé pour 2 délibérations concernant la demande de retrait du titre d’adjoint de Jean Claude Sabetta, 2ème adjoint au maire. La semaine précédente, le maire lui avait retiré toutes ses délégations. Lire la suite
  • Hôpital d'Aubagne : le syndicat Sud Santé Solidaires dénonce +

    Le syndicat Sud Santé Solidaires dans un communiqué de presse dénonce la gouvernance de l'hôpital d'Aubagne. Nous portons à la connaissance de l'ensemble de nos lectrices et de nos lecteurs l'intégralité de cette publication, en précisant qu'elle appartient en totalité à ce seul syndicat, majoritaire à l'hôpital d'Aubagne. Voici le Lire la suite
  • Se rassembler contre la dérive autoritaire ? +

    Après la présentation de la loi "anticasseurs" qu'il serait plus juste d'appeler loi "antimanifestants", après la légitimation des violences policières contre les gilets jaunes suivies ou précédées par des arrestations "préventives", de multiples condamnations en comparution immédiate (alors que Alexandre Benalla continue de se promener à sa guise), des perquisitions Lire la suite
  • 1