La Maison de Fabiana, restaurant-épicerie fine


la maison de fabiana 01

 La Maison de Fabiana, installée 8 cours Barthélémy dans les anciens locaux du photographe Brottier, est une épicerie fine où on peut déjeuner (fermeture à 19h) ou prendre un thé l'après-midi.

Des locaux très agréables vous accueillent en rez-de chaussée ou à l'étage. Quelques places à l'extérieur pour le printemps et l'été, un peu plus d'une vingtaine de couverts à l'intérieur. Ambiance cosy, chaleureuse et des couleurs à déguster.

Myriam et Laurent vous font découvrir leurs produits avec passion et envie, même si la voix de la patronne a un nombre de décibels un peu au-dessus de la moyenne.

Les produits sont de qualité, aussi bons que véritablement artisanaux. De l'authentique dirait Pagnol.

Pour le déjeuner, chaque jour a son plat : burger maison; bruschetta; parmentier de canard; saucisson brioché; saucisse de Montbéliard... pour 13,50€.

Vous avez aussi un choix multiple de salades (de 6,90 à 11,90€) et des desserts maison (5€) pour le déjeuner ou pour accompagner votre thé l'après-midi.

Placée à une cinquantaine de mètres d'une autre épicerie fine (rue Rastègue), on peut se demander si Aubagne peut accueillir deux établissements de ce type dans un périmètre aussi restreint. Sans doute, la pause déjeuner peut faire la différence.

Vous pouvez l'essayer sans crainte avec vos collègues de travail. Vous y passerez un excellent moment entre ami.e.s.

Auguste Duchemin

 

la maison de fabiana 02

 

 

 

SOUTENEZ MÈFI!

Soutenir Mèfi! c'est nous aider à vous donner une information de qualité, libre de toute contingence. Le montant est libre et vous deviendrez ainsi membre de soutien de notre association.

Montant:
 EUR

Articles récents

  • Rugby Club Aubagnais : c'est mal parti +

    En Ligue 1, le QSG règle le sort de Dijon par une écrasante victoire (4 à 0), Lille termine par un festival devant Angers (5 à 0), Lyon bat Caen (4 à 0), Saint Etienne fait de même devant Nice (3 à 0). Montpellier ne peut faire que match nul Lire la suite
  • La culture se porte bien… pourvu qu’on s’en occupe +

    Une trentaine de personnes se sont retrouvées mardi 30 avril dans un atelier thématique d’Aubagne la commune pour aborder la question de la culture dans l’activité municipale aujourd’hui. Faire un constat et tracer des perspectives pour retrouver du sens à ce qui s’est considérablement dégradé en cinq ans, faisaient l’objet Lire la suite
  • Les écoles Pin Vert et Hugo se mobilisent contre la faim +

    La 22e édition de la Course contre la faim aura lieu ce vendredi 17 mai. En 2018, ce sont plus de 260 000 élèves de 1 200 etablissements qui ont participé à ce projet dans plus d’une cinquantaine de villes françaises et à l’étranger. À Aubagne, les écoles du Pin Lire la suite
  • Magali Giovannangeli, candidate d'un projet collectif +

    A 23 ans, elle était la benjamine du conseil municipal d’Aubagne, lorsque Jean Tardito a succédé à Edmond Garcin. Quelques trente ans plus tard, Magali Giovannangeli sera sans doute la plus jeune candidate à conduire une liste de rassemblement contre le tandem Gazay-Barthélemy lors des élections municipales du printemps prochain. Lire la suite
  • Mais où est Denis Grandjean ? +

    Ce soir, 15 mai, le jour des 10 ans de la gratuité des transports à Aubagne, on inaugure le local de campagne de "Aubagne La Commune". 10 rue Laget entre l’épicerie gastronomique et le Baobab café. Pile en face du barber shop qui vient du désert. Le lieu est tout Lire la suite
  • Des questions après le saccage de l'école maternelle du Charrel +

    Après les dégradations dans plusieurs salles de classes de l'école maternelle du Charrel, pendant le week-end des 11 et 12 mai, de nombreuses questions (qui ? pourquoi ? comment ?...) restent posées et attendent des réponses de l'enquête en cours. Mais un article très documenté de La Provence du mardi 14 mai nous Lire la suite
  • Le Martinot, une nouvelle adresse pour les gourmets +

    Depuis quelques mois, le centre-ville d’Aubagne voit quelques épiceries fines et restaurant de qualité ouvrir leur porte dans le centre-ville d’Aubagne. C’est le cas en lieu et place de l’ancien restaurant La Farandole désormais remplacé par Le Martinot. Lire la suite
  • 1