Le Cabanon du Cours, à Marseille


 Le Cabanon du cours est niché dans une petite ruelle à quelques pas du Cours Julien, 13 rue Vian dans le 6ème arrondissement de Marseille.

Le cours Julien, un quartier en plein coeur de Marseille qui vit jour et nuit, 24 heures sur 24 où le street art règne en maître grâce à des artistes locaux qui ont tapissé les murs, les façades, les portes de graffitis, de graffs et de fresques magnifiques.

Un quartier melting pot-jeune-bobo-populaire qui vous rappelle que Marseille est belle, rebelle, sage et révoltée mais fière, toujours. Une ville où les 3 G (Gaston / Guérini / Gaudin) ont laissé penser que le clientélisme est le coeur de la politique de la ville comme dans la plupart des capitales pauvres de la méditerranée, mais qui pourtant manifeste en permanence le refus de se laisser bercer par les logiques financières.

Une ville qui fleurte souvent et sans vergogne avec le Front National mais qui a placé en tête Georges Marchais à l'élection présidentielle de 1981 (le Stade Vélodrome - le vrai pas celui d'Orange - en tremble encore) et qui vient de renouveler son pied de nez avec Jean-Luc Mélenchon en 2017. Une ville qui peut devenir, en 2020 ou 2021, le centre de l'insoumission aux politiques libérales.

Bref, un quartier où contrairement aux apparences et aux clichés sécuritaires, on peut se promener en toute confiance et avec une grande sérénité.

Dans ces lieux, vous allez découvrir des dizaines d'espaces de restauration, nous vous en conseillons un : le Cabanon du Cours. Trois parkings, dans un rayon de 70 à 300 mètres, vous permettent d'évacuer le stress de la place à trouver.

Une trentaine de couverts vous attendent en rez de chaussée ou sur une mezzanine. Une décoration moderne et de très bon goût laisse la place à Marseille sous tous les angles : "La Cagole", la bière d'ici, la partie de cartes de la Trilogie Pagnol, des photos encadrées de tous les coins remarquables de la Capitale du sud, en noir et blanc pour faire plus "authentique".

Du choix sur la carte, 6 ou 7 entrées (5 à 7€), 7 ou 8 plats (14 à 18€), 4 ou 5 desserts (5€). Mais la maîtresse du lieu vous indique ce que vous pouvez choisir le jour de votre venue. Cela réduit, en général, la carte de moitié et c'est rassurant sur la qualité des produits.

En entrée, on vous recommande les poulpes ou les gambas en persillade, mais vous ne saurez peut-être pas résister aux panisses marseillaises.

Pour les plats, pâtes, viandes ou poissons seront, toujours, dans les trois variétés proposées. Si vous venez le bon jour, on vous conseille la saucisse marseillaise avec légumes et risotto. Un régal ! Une cuisine marseillaise revendiquée et très goûteuse. 

Une bonne adresse !

Antoine Monticellu

 

le cabanon du cours 2

 

SOUTENEZ MÈFI!

Soutenir Mèfi! c'est nous aider à vous donner une information de qualité, libre de toute contingence. Le montant est libre et vous deviendrez ainsi membre de soutien de notre association.

Montant:
 EUR

Articles récents

  • Aubagne La Commune : paroleS à la diversité +

    Loin du traditionnel cartel de partis, « Aubagne La Commune » s’est construite comme une fédération d’énergies où chacun·e vient avec son histoire et son parcours, avec ses engagements, associatifs, syndicaux ou politiques ou tout simplement en citoyen·ne concerné·e par l’avenir de sa ville. Avec un objectif commun : tourner la page Gazay Lire la suite
  • Commerce de centre ville : une dynamique déroutante +

    Tout démarre d’une recherche sur internet. Nous souhaitions des infos sur le commerce de centre ville aubagnais. Aux requêtes "Le Commerce aubagnais de proximité le CAP" et "les boutiques d'Aubagne", voilà les résultats de nos recherches. À moins d'un an des municipales, nous nous attendons, avec appréhension, à ce que Lire la suite
  • Mauvais sondages pour Gazay +

    Vous êtes peut-être parmi les personnes qui ont été sondées au premier trimestre de cette année ? Dans les "milieux autorisés", on nous affirme que deux sondages concernant Aubagne ont eu lieu, fin février et fin mars. Les deux mesures de l'opinion donneraient le même résultat : Gazay en grande difficulté, une Lire la suite
  • Economie : le candidat Gazay promet tout, le maire Gazay ne réalise rien. +

    Après la vidéo sur le sport (vidéo de campagne de Gazay en 2014 sur le sport) du candidat Gazay, nous vous en offrons une nouvelle sur l'économie enregistrée en 2014. Le futur maire y fait deux grandes promesses et un engagement sur l'emploi des Aubagnais. Encore une fois, pour l'économie Lire la suite
  • Aubagne : l'actuel maire veut-il priver les enfants défavorisés de vacances ? +

    La ville d'Aubagne depuis plusieurs décennies propose des séjours de vacances aux enfants d'Aubagne : colonie de Saint-Vincent-les-Forts, centres aérés, stages sportifs, etc... Mais cette année la brochure qui présente toutes ces offres commence par un encart où est écrit : "Nouveauté : paiement à l'inscription obligatoire". Ces quelques mots visent à mettre Lire la suite
  • Dis monsieur le maire, pourquoi tu fais des travaux pour rien? +

    Dis, monsieur le maire, tu es sûr que les travaux de revêtement que tu fais faire sur la RD43 (autour du rond point du Secours Populaire et de celui de la Planque) sont bien utiles ? Lire la suite
  • le Jeune Ahmed +

      Avec Le jeune Ahmed, les frères Dardenne, comme à l’accoutumée, ne sont pas des adeptes de la facilité. Ahmed (13 ans), sous l’emprise de son imam va sombrer dans la radicalisation et rien ne l’arrête dans sa détermination. Sa mère, ses frères et sœurs, sa professeure, ses éducateurs, la tendresse Lire la suite
  • 1