La Farandole

Le restaurant La Farandole, place de Guin, vient d'ouvrir lundi 21 août. Il faut préciser qu'il s'agit, en fait, d'une réouverture, avec de nouveaux propriétaires.

Une propriété familiale, le père, la mère, la fille, la grand mère, trois générations sont là pour vous servir. Le père, ancien légionnaire, installé à Aubagne depuis 1998, est originaire du Noooooorrrrrrrd ! Vous allez donc pouvoir goûter aux spécialités ch'tis.

L'installation est très récente, même s'il a fallu 6 mois de travaux pour remettre en état. Il vous faudra donc être très indulgent en attendant que tout soit en place, y compris la carte dans toutes ses dimensions.

Il sera nécessaire d'y revenir plusieurs fois pour avoir un avis définitif. Toujours une trentaine de couverts à l'extérieur, sur cette historique place de Guin que les travaux ont conservé intacte. Une quarantaine de places environ se trouvent dans un intérieur totalement réaménagé. 

L'accueil est très sympathique, le service aussi. Il n'y a jamais ni problème, ni soucis. Ambiance familiale confirmée.

Les choix sont vastes : 5 salades de 6,50  à 16€, des poissons (du loup au filet de cabillaud) de 14 à 20€, des viandes, 8 plats possibles, de 13 à 25€. Le pizzaïolo n'est pas encore là, vous aurez besoin de patienter un peu pour commander l'une des 11 variétés de pizzas dont la très prometteuse "Ch'ti" (sauce tomate, maroilles, crème fraîche).

Mais avant les 7 desserts qu'on vous propose (dont un pudding et une tarte au sucre), vous avez un éventail de plats ch'tis qui vous sont offerts pour un montant de 13 à 24 € : chicon au jambon, welsh (oignons, pain, bière, lardons), hochepot (légumes, plat de côtes de boeuf, épaule d'agneau, petit salé, chipolatas), waterzoh poisson, tarte au maroilles, boulette d'Avesnes (fromage d'Avesne, crème fraîche, tagliatelle), carbonade flamande (pain d'épices, viande de boeuf, bière), etc.

Tout est réalisé sur place par le patron lui même, viande charolaise, légumes de Roquevaire, poisson (frais) de Marseille.

A découvrir, entre collègues de travail, entre ami.e.s, en famille.

Auguste Duchemin

 

la farandole restaurant a Aubagne

 

Articles récents

  • Le Garage Burger +

    Le restaurant "Le Garage Burger" est un établissement de restauration rapide que vous devez absolument connaître. Situé à la sortie d'Aubagne, sur la droite en allant vers Napollon au 610 sur la D96, si vous êtes d'Aubagne ou des alentours, il faut vous offrir un déjeuner dans cet endroit au Lire la suite
  • Gazay refait les mêmes promesses qu'en 2014 +

    Pas loin de 500 personnes ce jeudi 20 février à l'Espace des Libertés pour écouter le maire et son équipe nous présenter ce qu'ils appellent un "projet de ville" et qui n'est rien d'autres que la reprise des promesses du candidat Gazay que le maire Gazay n'a pas tenues. Lire la suite
  • Gazay privatise tout… jusqu’à sa campagne électorale ! +

    Depuis 2014, on sait  la mission que s’est assignée le maire LR d’Aubagne : livrer aux intérêts privés les terrains arborés, le patrimoine et les services publics de la ville. Nul besoin d'être "Medium" pour savoir ce qu'il fera si, par malheur, il est réélu. Lire la suite
  • Sondage : Joëlle Mélin arrive ! +

    Un sondage qui vient de nous parvenir confirme, après l'élection présidentielle de 2017 et les européennes de 2019, la place prépondérante du Rassemblement National à Aubagne. Lire la suite
  • Enfin un point d'accord avec la Macronie ! +

    Interview politique sur LCI du 12/02/20, invitée  : Amélie de Montchalin, secrétaire d'Etat aux Affaires Européennes. Sujet : En France, les Municipales des 15 et 22 Mars 2020. Lire la suite
  • Sylvia Barthélémy n'est pas une visionnaire +

    La vie politique de Sylvia Barthélémy à Aubagne est caractérisée par deux traits essentiels : elle perd tout le temps et elle se trompe avec la même régularité. Nous avons extrait quelques-unes de ses prises de position qui marquent son absence totale de vision stratégique sur des questions essentielles du territoire. Lire la suite
  • Gazay va-il oser ? +

    Entre les claquements de portes, les mises à l'écart, les menaces de "révélations" et les tentatives de débauchages ratées, on sait que l'élaboration de la liste de Gazay pour les prochaines municipales s'est construite dans la douleur. Lire la suite
  • 1