Duchemin en Corse : restaurant La Pietra

Le restaurant "La Pietra" est à Ile Rousse. Idéalement placé, face à la mer, on y entre du côté du port, à l'embarcadère des Ferries Corse-Continent.

Déjeuner ou dîner au bord de l'eau, accompagné du doux bruit des vagues qui viennent terminer leurs courses sur les rochers rouges de la côte, est un des premiers privilèges  que vous offre ce restaurant.

Mais bien sûr, cela ne vous suffirait pas pour contenter vos papilles. Là, c'est le chef étoilé par les clients, Pierrot Chapoutot, qui s'en occupe.

Chaque jour, une carte variée de produits frais et locaux, vous est proposée.

Le chef a fait le tour du monde, Inde, Canada, Allemagne, France... et Corse. Les plats vous laissent découvrir ses voyages, les influences des continents se mélangent très harmonieusement, pourtant avec des techniques culinaires ancestrales et des produits insulaires.

Les poissons sont frais et issus de la pêche locale. Les viandes sont livrées tous les jours par des éleveurs de La Balagne. Pour chaque plat, il faudra compter entre 19 et 28€. 

Des desserts, il y en a pour tous les goûts, de la tarte au citron au café gourmand en passant par un vacherin ou une poire champagne. Tous confectionnés "maison". On vous recommande les profiteroles.

La Corse et son identité, mais ouverte au monde et sur le monde. La Corse de "I Muvrini" et de Jean-François Bernardini, celle qu'on aime.

Deux défauts à corriger. Dans un tel établissement, on attend un service plus professionnel. Les prix nous semblent élevés, malgré la qualité de la prestation. Il vous faudra compter entre 50 et 80 € par personne. La présence, très agréable, d'un piano-bar ne peut pas justifier un tel coût.

Auguste Duchemin

 

la pietra restaurant en Corse 1

Articles récents

  • Ecologie : plus personne ne peut l'éviter +

    Le dérèglement climatique et les nombreux appels de scientifiques du monde entier imposent la question de l'écologie dans le débat politique planétaire. Les élections municipales à Aubagne ne font pas exception à la règle. Lire la suite
  • Des initiatives à ne pas manquer +

    La campagne électorale des élections municipales arrive dans les deux dernières semaines avant le premier tour, le 15 mars. La dynamique autour de la liste "Rassemblé·e·s pour Aubagne" ne cesse de grandir, les soutiens se multiplient, les rencontres aussi, partout, dans tous les quartiers. Dans les prochains jours, quatre temps Lire la suite
  • Un condamné sur la liste à Gazay ? +

      Dans quelques heures maintenant, on saura si Gazay a décidé de présenter à l'élection municipale un candidat condamné par la justice prud'homale. Le 27 février à 18h le dépôt des listes sera définitivement clos. Lire la suite
  • Finances et fiscalité : que nous propose-t-on ? +

    Magali Giovannangeli le 10 février, puis Sylvia Barthélémy le 13 février et enfin Gérard Gazay le 20, ont présenté leurs programmes électoraux. Nous pouvons maintenant comparer. C'est ce que nous allons faire dans le domaine des finances et de la fiscalité. Lire la suite
  • Sécurité : ce que proposent Gazay / Barthélémy / Giovannangeli +

    Avec la propreté, la sécurité serait, d'après une enquête d'opinion d'une radio, un des éléments prioritaires du choix des électrices et des électeurs d'Aubagne pour les élections municipales des 15 et 22 mars. Pour mieux éclairer votre décision, nous avons essayé de mettre l'accent sur les propositions essentielles dans ce Lire la suite
  • Soirée Papa Noël de Gazay : morceaux choisis +

    Mèfi a rendu compte de la soirée du 20 février où le maire nous a (re)sorti de sa hotte de Père Noël toutes les promesses de 2014 dont aucune n'a été tenue. Revenons sur quelques moments, pour en rire ... ou en pleurer. Lire la suite
  • Les crèches Sodexo +

    Dans son catalogue 2020 des promesses électorales, Gazay nous informe qu'il va créer 3 nouvelles crèches, une halte garderie... Après 6 ans de diète, la ville va-t-elle se préoccuper de la petite enfance ? Non bien sûr, il ne s'agit pas de cela. Lire la suite
  • 1