Nikky sushi ou la cuisine japonaise à prix très raisonnable

On y est allé pour faire la blague : Nikky sushi c'est nippon ni mauvais, mais la blague a raté. On a découvert un endroit sympa, une cuisine aux saveurs variées et qui change nos habitude.

La chaine déploie une douzaine de restaurants japonais dans le Sud, pour les otakus* locaux, de Montpellier à Grimaud. Une grande salle claire sur le cours Foch, une déco nature, des bambous en rideaux et des bouteilles de Saké fraiches comme des fleurs roses…
On y va un midi entre collègues de travail, avec ses amis ou sa famille pour découvrir les joies de la soupe miso sans se ruiner !

Pour 12 euros, vous aurez un vrai repas, avec deux soupes, une salade de crudités et un copieux plateau de Makis (ou sushis) parfumés au Wasabi et aux pétales de gingembre frais.

Autre variante, une salade aromatique coupée avec dextérité, vous livre les nuances de ses textures : crevettes et mangues, menthe fraiche et cacahuètes hachées…  Prise en entrée, elle se révèle assez copieuse pour jouer le rôle d’un plat unique.

On y mange par petites bouchées, du bout de ses baguettes. On peut gouter avec gourmandise, la très fraiche bière japonaise…

Bien sûr vous pouvez aussi dévorer des Sushi délicieux…

Par ci par là quelques fautes de goût comme cet improbable thon mayonnaise au milieu d'un maki. On est loin de la haute gastronomie japonaise mais on est aussi loin des tarifs extravagants affichés par certains restaurants japonais à peine meilleurs.

Le service est prévenant et les saveurs fruitées, acidulées et douces se déploient sur toutes les tables. Une vingtaine de couverts pour faire une petite halte dans un autre pays du monde où la cuisine est un art de vivre.

Auguste Duchemin recommande pour passer une agréable coupure du midi.

 

Auguste Duchemin 

 

*Les fans de culture japonaise.

 

Nikky Sushi 

16, Cours du Maréchal Foch

04 42 738 047 - 04 42 840 850

 

 

 

Articles récents

  • Et les salariés de la grande distribution ? +

    A Aubagne, la place des salariés de la grande distribution est importante. Il faut penser à eux et les accompagner immédiatement. Depuis le début de la catastrophe sanitaire, et de manière accrue ces tous derniers jours, les "petites mains" du secteur du commerce (caissières et caissiers, livreurs, manutentionnaires, agents d'entretien....) Lire la suite
  • Macron et Gazay confirment le Bricolage +

    Nous avons depuis quelques jours eu l’occasion, au regard de l’amplification de la catastrophe sanitaire (ce n’est déjà plus une crise, c’est pire que cela ….), de jeter un regard lucide sur les réponses nationales et locales qui sont apportées et de faire part de nombreuses propositions complémentaires, à destination de Lire la suite
  • Municipales : Raymond Lloret précise sa position +

    Quelques jours après le 1er Tour des municipales, Ramond Lloret et ses colistiers-ières appelaient à "faire barrage à la droite libérale et à sa politique de privatisation de nos services publics et à l'extrême droite qui restera toujours mon principal adversaire". Dans La Provence du 26 mars, Raymond Lloret précise Lire la suite
  • Menteurs ! +

    Depuis le début de la crise sanitaire, on nous appelle à l'union nationale pour combattre le virus. Cet appel est juste et justifié. Le combat pour la vie, pour la santé de toutes et tous passe au-dessus de toutes les autres contingences, de toutes les divergences et oppositions, même les Lire la suite
  • Covid-19 : et si on en profitait pour échanger et confronter ? +

    Un grand nombre de voix (trop peu à mon sens) s’élèvent depuis de nombreuses années pour déclarer, à juste titre, que le capitalisme est en crise. Ce qui essentiel, c'est de bien comprendre la signification profonde de ce diagnostic. Lire la suite
  • Covid-19 : lettre ouverte au maire d'Aubagne +

    Magali Giovannangeli, au nom de la liste, "Rassemblé·e·s pour Aubagne", a fait parvenir aux médias locaux une lettre ouverte au maire d'Aubagne et à son équipe. Vous pouvez en trouver le texte intégral ci-dessous. Lire la suite
  • Covid-19 : sans polémique, de nouvelles propositions pour Aubagne +

    Nous sommes tous aujourd’hui confrontés à nos obligations de confinement, mais aussi aux besoins d’informations permettant de sortir de cet isolement et de l’état d’anxiété dans lesquels nous sommes plongés. La transparence doit être désormais le maître-mot de toute gestion publique. La nécessité du rassemblement de la nation, ne doit Lire la suite
  • 1