Zia Concetta, trattoria à Aubagne

Nous continuons notre voyage à travers le monde, en nous rapprochant d'Aubagne, un mini-restaurant italien à l'angle de la rue de Guin et de la rue Rastègue, à l'ancien emplacement de "Lola fraise des bois". On lui souhaite de ne pas fermer aussi vite que le magasin de jouets.

C'est d'abord une épicerie italienne conçue à partir des souvenirs, des senteurs et des saveurs d'un "immigré" italien qui a voulu retrouver les plaisirs de son enfance dans un petit village à quelques kilomètres de Naples. Quatre enseignes du même concept existent aujourd'hui, 3 à Marseille et celle d'Aubagne.

Vous pouvez retrouver tous les produits qui vous font aimer l'Italie : les pâtes fraiches, les vins, les fromages, les truffes, les chocolats, les vinaigres, le limoncello et tout ce que vous souhaitez. Rien ne manque et tout est de qualité supérieure.

Intérieur de Zia Concetta

Mais vous pouvez aussi vous attabler et déjeuner pour y goûter les plats, tous préparés sur place : les entrées (antipasti, charcuterie, mozzarella de bufala ... ), les plats (ravioli malfatti à la viande ou à la truffe, penne à la burratta...), les desserts (panna cotta, tiramisu...) et bien d'autres encore. Vins italiens, fromages à volonté et à râper soi-même, une vraie parenthèse italienne sur cette terrasse de la place de Guin, avec une quinzaine de places ou à l'intérieur, dans l'atmosphère épicerie, avec une douzaine de couverts.

La gérante-serveuse vous "raconte" les plats d'une telle façon que vous avez envie de tout commander à la fois. Chaleureuse mais qui sait être discrète si vous ne lui posez pas de questions. Elle peut vous parler de tout, de la présidentielle américaine ou de la Syrie, de Victor Hugo ou de Mozart, d'Aubagne ou de Naples. Une philosophe qui aime la vie autant que ses plats (qu'elle adore !).

Un seul défaut, mais pas mineur, c'est cher. Un verre de vin pour 6 €, un plat pour 17 €, un dessert pour 6 à 8 € ! On s'en sort difficilement à moins de 25 €. Une fois de temps en temps, vous pouvez économiser le prix de l'autoroute, de l'essence et de l'hôtel et vous vous retrouvez en Italie. Vous ne regretterez pas le voyage.

Auguste Duchemin

 

 

 

Articles récents

  • Et les salariés de la grande distribution ? +

    A Aubagne, la place des salariés de la grande distribution est importante. Il faut penser à eux et les accompagner immédiatement. Depuis le début de la catastrophe sanitaire, et de manière accrue ces tous derniers jours, les "petites mains" du secteur du commerce (caissières et caissiers, livreurs, manutentionnaires, agents d'entretien....) Lire la suite
  • Macron et Gazay confirment le Bricolage +

    Nous avons depuis quelques jours eu l’occasion, au regard de l’amplification de la catastrophe sanitaire (ce n’est déjà plus une crise, c’est pire que cela ….), de jeter un regard lucide sur les réponses nationales et locales qui sont apportées et de faire part de nombreuses propositions complémentaires, à destination de Lire la suite
  • Municipales : Raymond Lloret précise sa position +

    Quelques jours après le 1er Tour des municipales, Ramond Lloret et ses colistiers-ières appelaient à "faire barrage à la droite libérale et à sa politique de privatisation de nos services publics et à l'extrême droite qui restera toujours mon principal adversaire". Dans La Provence du 26 mars, Raymond Lloret précise Lire la suite
  • Menteurs ! +

    Depuis le début de la crise sanitaire, on nous appelle à l'union nationale pour combattre le virus. Cet appel est juste et justifié. Le combat pour la vie, pour la santé de toutes et tous passe au-dessus de toutes les autres contingences, de toutes les divergences et oppositions, même les Lire la suite
  • Covid-19 : et si on en profitait pour échanger et confronter ? +

    Un grand nombre de voix (trop peu à mon sens) s’élèvent depuis de nombreuses années pour déclarer, à juste titre, que le capitalisme est en crise. Ce qui essentiel, c'est de bien comprendre la signification profonde de ce diagnostic. Lire la suite
  • Covid-19 : lettre ouverte au maire d'Aubagne +

    Magali Giovannangeli, au nom de la liste, "Rassemblé·e·s pour Aubagne", a fait parvenir aux médias locaux une lettre ouverte au maire d'Aubagne et à son équipe. Vous pouvez en trouver le texte intégral ci-dessous. Lire la suite
  • Covid-19 : sans polémique, de nouvelles propositions pour Aubagne +

    Nous sommes tous aujourd’hui confrontés à nos obligations de confinement, mais aussi aux besoins d’informations permettant de sortir de cet isolement et de l’état d’anxiété dans lesquels nous sommes plongés. La transparence doit être désormais le maître-mot de toute gestion publique. La nécessité du rassemblement de la nation, ne doit Lire la suite
  • 1